Samedi, Février 26 2011 01: 21

Impacts des catastrophes : leçons d'un point de vue médical

Évaluer cet élément
(0 votes)

Cet article a été adapté, avec permission, de Zeballos 1993b.

L'Amérique latine et les Caraïbes n'ont pas été épargnées par leur part de catastrophes naturelles. Presque chaque année, des événements catastrophiques causent des morts, des blessés et d'énormes dommages économiques. Au total, on estime que les catastrophes naturelles majeures des deux dernières décennies dans cette région ont causé des pertes matérielles affectant près de 8 millions de personnes, quelque 500,000 150,000 blessés et 1.5 6,000 morts. Ces chiffres reposent en grande partie sur des sources officielles. (Il est assez difficile d'obtenir des informations précises sur les catastrophes soudaines, car il existe de multiples sources d'information et aucun système d'information standardisé.) La Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) estime qu'au cours d'une année moyenne, les catastrophes en Amérique latine L'Amérique et les Caraïbes coûtent 1991 milliard de dollars américains et font XNUMX XNUMX morts (Jovel XNUMX).

Le tableau 1 énumère les principales catastrophes naturelles qui ont frappé les pays de la région au cours de la période 1970-93. Il convient de noter que les catastrophes à évolution lente, telles que les sécheresses et les inondations, ne sont pas incluses.

Tableau 1. Catastrophes majeures en Amérique latine et dans les Caraïbes, 1970-93

Année

Pays

Type de
catastrophe

Nombre de décès
rapporté

Est. non. de
personnes touchées

1970

Pérou

Tremblement de terre

66,679

3,139,000

1972

Nicaragua

Tremblement de terre

10,000

400,000

1976

Guatemala

Tremblement de terre

23,000

1,200,000

1980

Haïti

Ouragan (Allen)

220

330,000

1982

Mexique

Éruption volcanique

3,000

60,000

1985

Mexique

Tremblement de terre

10,000

60,000

1985

Colombie

Éruption volcanique

23,000

200,000

1986

El Salvador

Tremblement de terre

1,100

500,000

1988

Jamaïque

Ouragan (Gilbert)

45

500,000

1988

Mexique

Ouragan (Gilbert)

250

200,000

1988

Nicaragua

Ouragan (Jeanne)

116

185,000

1989

Montserrat,
Dominique

Ouragan (Hugo)

56

220,000

1990

Pérou

Tremblement de terre

21

130,000

1991

Costa Rica

Tremblement de terre

51

19,700

1992

Nicaragua

Tsunami

116

13,500

1993

Honduras

Tempête tropicale

103

11,000

Source : OPS 1989 ; OFDA (USAID), 1989 ; UNDRO 1990.

Impact économique

Au cours des dernières décennies, la CEPALC a mené des recherches approfondies sur les impacts sociaux et économiques des catastrophes. Cela a clairement démontré que les catastrophes ont des répercussions négatives sur le développement social et économique des pays en développement. En effet, les pertes monétaires causées par une catastrophe majeure dépassent souvent le revenu brut annuel total du pays touché. Sans surprise, de tels événements peuvent paralyser les pays touchés et favoriser des troubles politiques et sociaux généralisés.

Essentiellement, les catastrophes ont trois types d'impacts économiques :

  • impacts directs sur les biens de la population affectée
  • impacts indirects causés par la perte de production économique et de services
  • les impacts secondaires qui deviennent apparents après la catastrophe, tels que la réduction du revenu national, l'augmentation de l'inflation, les problèmes de commerce extérieur, l'augmentation des dépenses financières, le déficit budgétaire qui en résulte, la diminution des réserves monétaires, etc. (Jovel 1991).

 

Le tableau 2 montre les pertes estimées causées par six catastrophes naturelles majeures. Bien que de telles pertes puissent ne pas sembler particulièrement dévastatrices pour les pays développés dotés d'économies fortes, elles peuvent avoir un impact grave et durable sur les économies faibles et vulnérables des pays en développement (PAHO 1989).

Tableau 2. Pertes dues à six catastrophes naturelles

Catastrophe

Localisation

Ans)

Pertes totales
(Millions de dollars)

Tremblement de terre

Mexique

1985

4,337

Tremblement de terre

El Salvador

1986

937

Tremblement de terre

Équateur

1987

1,001

Éruption volcanique (Nevado del Ruiz)

Colombie

1985

224

Inondations, sécheresse (« El Niño »)

Pérou, Equateur, Bolivie

1982-83

3,970

Ouragan (Jeanne)

Nicaragua

1988

870

Source : OPS 1989 ; CEPALC.

L'infrastructure sanitaire

Dans toute urgence majeure liée à une catastrophe, la première priorité est de sauver des vies et de fournir des soins d'urgence immédiats aux blessés. Parmi les services médicaux d'urgence mobilisés à ces fins, les hôpitaux jouent un rôle clé. En effet, dans les pays dotés d'un système d'intervention d'urgence standardisé (un système où le concept de «services médicaux d'urgence» englobe la fourniture de soins d'urgence par la coordination de sous-systèmes indépendants impliquant des ambulanciers paramédicaux, des pompiers et des équipes de secours), les hôpitaux constituent la principale composante de ce système. (OPS 1989).

Les hôpitaux et autres établissements de soins de santé sont densément occupés. Ils hébergent des patients, du personnel et des visiteurs et fonctionnent 24 heures sur 60,000. Les patients peuvent être entourés d'équipements spéciaux ou connectés à des systèmes de survie dépendant de l'alimentation électrique. Selon les documents de projet disponibles auprès de la Banque interaméricaine de développement (BID) (communication personnelle, Tomas Engler, BID), le coût estimé d'un lit d'hôpital dans un hôpital spécialisé varie d'un pays à l'autre, mais la moyenne va de 80,000 XNUMX $ US à XNUMX XNUMX USD et est supérieur pour les installations hautement spécialisées.

Aux États-Unis, en particulier en Californie, avec sa vaste expérience en ingénierie parasismique, le coût d'un lit d'hôpital peut dépasser 110,000 1984 $ US. En résumé, les hôpitaux modernes sont des installations très complexes combinant les fonctions d'hôtels, de bureaux, de laboratoires et d'entrepôts (Peisert et al. 1990 ; FEMA XNUMX).

Ces établissements de santé sont très vulnérables aux ouragans et aux tremblements de terre. Cela a été amplement démontré par l'expérience passée en Amérique latine et dans les Caraïbes. Par exemple, comme le montre le tableau 3, seules trois catastrophes des années 1980 ont endommagé 39 hôpitaux et détruit quelque 11,332 4 lits d'hôpitaux au Salvador, en Jamaïque et au Mexique. Outre les dommages causés à ces usines physiques à des moments critiques, la perte de vies humaines (y compris la mort de professionnels locaux hautement qualifiés avec un avenir prometteur) doit être prise en compte (voir tableau 5 et tableau XNUMX).

Tableau 3. Nombre d'hôpitaux et de lits d'hôpitaux endommagés ou détruits par trois catastrophes naturelles majeures

Type de sinistre

Nombre d'hôpitaux
endommagé ou détruit

Nombre de lits perdus

Tremblement de terre, Mexique (District fédéral, septembre 1985)

13

4,387

Tremblement de terre, El Salvador (San Salvador, octobre 1986)

4

1,860

Ouragan Gilbert (Jamaïque, septembre 1988)

23

5,085

Total

40

11,332

Source : OPS 1989 ; OFDA (USAID) 1989 ; CEPALC.

Tableau 4. Victimes dans deux hôpitaux effondrés par le tremblement de terre de 1985 au Mexique

 

Hôpitaux effondrés

 

Hôpital général

Hôpital de Juárez

 

Numéro

%

Numéro

%

Victimes

295

62.6

561

75.8

Sauvé

129

27.4

179

24.2

Manquant

47

10.0

-

-

Total

471

100.0

740

100.0

Source : OPS 1987.

Tableau 5. Lits d'hôpitaux perdus à la suite du séisme chilien de mars 1985

Région

Nombre d'hôpitaux existants

Nbre de lits

Lits perdus dans la région

     

No.

%

Zone métropolitaine
(Saint-Jacques)

26

11,464

2,373

20.7

Région 5 (Viña del Mar, Valparaíso,
San Antonio)

23

4,573

622

13.6

Région 6 (Rancagua)

15

1,413

212

15.0

Région 7 (Ralca, Meula)

15

2,286

64

2.8

Total

79

19,736

3,271

16.6

Source : Wyllie et Durkin 1986.

À l'heure actuelle, la capacité de nombreux hôpitaux latino-américains à survivre aux tremblements de terre est incertaine. Beaucoup de ces hôpitaux sont installés dans d'anciennes structures, certaines datant de l'époque coloniale espagnole ; et tandis que beaucoup d'autres occupent des bâtiments contemporains de conception architecturale attrayante, l'application laxiste des codes du bâtiment rend leur capacité à résister aux tremblements de terre discutable.

Facteurs de risque dans les tremblements de terre

Parmi les différents types de catastrophes naturelles soudaines, les tremblements de terre sont de loin les plus dommageables pour les hôpitaux. Bien entendu, chaque séisme a ses propres caractéristiques liées à son épicentre, au type d'ondes sismiques, à la nature géologique du sol traversé par les ondes, etc. Néanmoins, des études ont révélé certains facteurs communs qui tendent à causer des décès et des blessures et certains autres qui tendent à les prévenir. Ces facteurs comprennent les caractéristiques structurelles liées à la défaillance du bâtiment, divers facteurs liés au comportement humain et certaines caractéristiques de l'équipement non structurel, du mobilier et d'autres éléments à l'intérieur des bâtiments.

Ces dernières années, les universitaires et les planificateurs ont accordé une attention particulière à l'identification des facteurs de risque affectant les hôpitaux, dans l'espoir d'élaborer de meilleures recommandations et normes pour régir la construction et l'organisation des hôpitaux dans les zones hautement vulnérables. Une brève liste des facteurs de risque pertinents est présentée dans le tableau 6. Ces facteurs de risque, en particulier ceux liés aux aspects structurels, ont été observés comme influençant les modèles de destruction lors d'un tremblement de terre de décembre 1988 en Arménie qui a tué quelque 25,000 1,100,000 personnes, touché 377 560 324 et détruit ou gravement endommagé 1989 écoles, XNUMX établissements de santé et XNUMX centres communautaires et culturels (USAID XNUMX).


Tableau 6. Facteurs de risque associés aux dégâts sismiques sur les infrastructures hospitalières

 Structural

 Non structurel

 Comportementale

 Conception

 Équipement médical

 Information publique

 Qualité de construction    

 Équipement de laboratoire

 motivation

 

 Équipement de bureau

 Plans

 Matériaux

 Armoires, étagères

 Programmes éducatifs      

 Conditions du sol

 Poêles, réfrigérateurs, radiateurs    

 Formation du personnel soignant

 Caractéristiques sismiques

 Machines à rayons X

 

 Heure de l'événement

 Matériaux réactifs

 

 Densité de population

 

 


Des dégâts d'une ampleur similaire se sont produits en juin 1990, lorsqu'un tremblement de terre en Iran a tué environ 40,000 60,000 personnes, blessé 500,000 60 autres, laissé 90 1990 sans-abri et détruit XNUMX à XNUMX % des bâtiments dans les zones touchées (UNDRO XNUMX).

Pour faire face à ces catastrophes et à d'autres calamités similaires, un séminaire international s'est tenu à Lima, au Pérou, en 1989 sur la planification, la conception, la réparation et la gestion des hôpitaux dans les zones sujettes aux tremblements de terre. Le séminaire, parrainé par l'OPS, l'Université nationale d'ingénierie du Pérou et le Centre péruvien-japonais de recherche sismique (CISMID), a réuni des architectes, des ingénieurs et des administrateurs d'hôpitaux pour étudier les problèmes liés aux établissements de santé situés dans ces zones. Le séminaire a approuvé un noyau de recommandations techniques et d'engagements visant à effectuer des analyses de vulnérabilité des infrastructures hospitalières, à améliorer la conception de nouvelles installations et à établir des mesures de sécurité pour les hôpitaux existants, en mettant l'accent sur ceux situés dans des zones à haut risque sismique (CISMID 1989).

Recommandations sur la préparation des hôpitaux

Comme le suggère ce qui précède, la préparation des hôpitaux aux catastrophes constitue une composante importante du Bureau de la préparation aux situations d'urgence et des secours en cas de catastrophe de l'OPS. Au cours des dix dernières années, les pays membres ont été encouragés à poursuivre des activités à cette fin, notamment :

  • classer les hôpitaux en fonction de leurs facteurs de risque et de leurs vulnérabilités
  • élaborer des plans d'intervention hospitaliers internes et externes et former le personnel
  • élaborer des plans d'urgence et établir des mesures de sécurité pour le personnel professionnel et technique de l'hôpital
  • renforcer les systèmes de sauvegarde de la ligne de vie qui aident les hôpitaux à fonctionner pendant les situations d'urgence.

 

Plus généralement, l'un des principaux objectifs de l'actuelle Décennie internationale de la prévention des catastrophes naturelles (IDNDR) est d'attirer, de motiver et d'engager les autorités sanitaires nationales et les décideurs du monde entier, les encourageant ainsi à renforcer les services de santé destinés à faire face aux catastrophes et à réduire la vulnérabilité de ces services dans le monde en développement.

Problèmes liés aux accidents technologiques

Au cours des deux dernières décennies, les pays en développement sont entrés dans une compétition intense pour parvenir au développement industriel. Les principales raisons de ce concours sont les suivantes :

  • pour attirer les investissements en capital et créer des emplois
  • satisfaire la demande intérieure de produits à moindre coût et réduire la dépendance vis-à-vis du marché international
  • concurrencer les marchés internationaux et sous-régionaux
  • établir les bases du développement.

 

Malheureusement, les efforts déployés n'ont pas toujours abouti à l'obtention des objectifs visés. En effet, la flexibilité pour attirer les investissements en capital, le manque de réglementation solide en matière de sécurité industrielle et de protection de l'environnement, la négligence dans l'exploitation des installations industrielles, l'utilisation de technologies obsolètes et d'autres aspects ont contribué à augmenter le risque d'accidents technologiques dans certains domaines. .

En outre, l'absence de réglementation concernant l'établissement d'établissements humains à proximité ou autour d'installations industrielles est un facteur de risque supplémentaire. Dans les grandes villes d'Amérique latine, il est courant de voir des établissements humains entourer pratiquement des complexes industriels, et les habitants de ces établissements ignorent les risques potentiels (Zeballos 1993a).

Afin d'éviter des accidents tels que ceux survenus à Guadalajara (Mexique) en 1992, les lignes directrices suivantes sont suggérées pour l'établissement d'industries chimiques, afin de protéger les travailleurs industriels et la population en général :

  • sélection de la technologie appropriée et étude des alternatives
  • emplacement approprié des installations industrielles
  • régulation des établissements humains au voisinage des installations industrielles
  • considérations de sécurité pour le transfert de technologie
  • inspection de routine des installations industrielles par les autorités locales
  • expertise apportée par des agences spécialisées
  • rôle des travailleurs dans le respect des règles de sécurité
  • législation rigide
  • classification des matières toxiques et surveillance étroite de leur utilisation
  • éducation publique et formation des travailleurs
  • mise en place de mécanismes de réponse en cas d'urgence
  • formation des agents de santé aux plans d'urgence en cas d'accident technologique.

 

Retour

Lire 8510 fois Dernière modification le jeudi 13 octobre 2011 20:55

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Catastrophes, références naturelles et technologiques

Association psychiatrique américaine (APA). 1994. DSM-IV Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Washington, DC : APA.

 

Andersson, N, M Kerr Muir, MK Ajwani, S Mahashabde, A Salmon et K Vaidyanathan. 1986. Larmoiement persistant chez les survivants de Bhopal. Lancet 2:1152.

 

Baker, EL, M Zack, JW Miles, L Alderman, M Warren, RD Dobbin, S Miller et WR Teeters. 1978. Intoxication épidémique au malathion au Pakistan travail sur le paludisme. Lancette 1:31-34.

 

Baum, A, L Cohen et M Hall. 1993. Contrôle et souvenirs intrusifs comme déterminants possibles du stress chronique. Psychosom Med 55:274-286.

 

Bertazzi, PA. 1989. Catastrophes industrielles et épidémiologie. Retour sur les expériences récentes. Scand J Work Environ Health 15:85-100.

 

—. 1991. Effets à long terme des catastrophes chimiques. Leçons et résultat de Seveso. Sci Total Environ 106:5-20.

 

Bromet, EJ, DK Parkinson, HC Schulberg, LO Dunn et PC Condek. 1982. Santé mentale des résidents près du réacteur de Three Mile Island : Une étude comparative de groupes sélectionnés. J Prev Psychiat 1(3):225-276.

 

Bruk, GY, NG Kaduka et VI Parkhomenko. 1989. Contamination de l'air par des radionucléides à la suite de l'accident de la centrale de Tchernobyl et sa contribution à l'irradiation interne de la population (en russe). Documents du premier Congrès radiologique de toute l'Union, 21-27 août, Moscou. Résumés (en russe). Puschkino, 1989, vol. II:414-416.

 

Bruzzi, P. 1983. Impact sanitaire du rejet accidentel de TCDD à Seveso. Dans Exposition accidentelle aux dioxines. Human Health Aspects, édité par F Coulston et F Pocchiari. New York : Presse académique.

 

Cardis, E, ES Gilbert et L Carpenter. 1995. Effets des faibles doses et des faibles débits de dose des rayonnements ionisants externes : mortalité par cancer chez les travailleurs de l'industrie nucléaire dans trois pays. Rad Res 142:117-132.

 

Centres de contrôle des maladies (CDC). 1989. Les conséquences des catastrophes sur la santé publique. Atlanta : CDC.

 

Centro Peruano-Japones de Investigaciones Sismicas y Mitigacióm de Desastres. Université nationale d'ingénierie (CISMID). 1989. Seminario Internacional De Planeamiento Diseño,

 

Reparación Y Adminstración De Hospitales En Zonas Sísmicas: Conclusiones Y Recommendaciones. Lima : CISMID/Univ Nacional de Ingeniería.

 

Chagnon, SAJR, RJ Schicht et RJ Semorin. 1983. Un plan de recherche sur les inondations et leur atténuation aux États-Unis. Champaign, Illinois : enquête sur l'eau de l'État de l'Illinois.

 

Chen, PS, ML Luo, CK Wong et CJ Chen. 1984. Biphényles polychlorés, dibenzofuranes et quaterphényles dans l'huile de son de riz toxique et PCB dans le sang de patients empoisonnés aux PCB à Taiwan. Am J Ind Med 5:133-145.

 

Coburn, A et R Spence. 1992. Protection contre les tremblements de terre. Chichester : Wiley.

 

Conseil des Communautés européennes (CCE). 1982. Directive du Conseil du 24 juin concernant les risques d'accidents majeurs de certaines activités industrielles (82/501/CEE). Off J Eur Communautés L230:1-17.

 

—. 1987. Directive du Conseil du 19 mars modifiant la directive 82/501/CEE relative aux risques d'accidents majeurs de certaines activités industrielles (87/216/CEE). Off J Eur Communities L85:36-39.

 

Das, JJ. 1985a. Suite de la tragédie de Bhopal. J Indian Med Assoc 83:361-362.

 

—. 1985b. La tragédie de Bhopal. J Indian Med Assoc 83:72-75.

 

Rosée, MA et EJ Bromet. 1993. Prédicteurs des schémas temporels de détresse psychiatrique pendant dix ans après l'accident nucléaire de Three Mile Island. Social Psych Psychiatric Epidemiol 28:49-55.

 

Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA). 1990. Considérations sismiques : Établissements de soins de santé. Earthquake Hazard Reduction Series, n° 35. Washington, DC : FEMA.

 

Frazier, K. 1979. Le visage violent de la nature : phénomènes graves et catastrophes naturelles. Inondations. New York : William Morrow & Co.

 

Fondation Freidrich Naumann. 1987. Risques industriels dans le travail transnational : risque, équité et autonomisation. New York : Conseil des affaires internationales et publiques.

 

Français, J et K Holt. 1989. Inondations : Conséquences des catastrophes sur la santé publique. Monographie des Centers for Disease Control. Atlanta : CDC.

 

French, J, R Ing, S Von Allman et R Wood. 1983. Mortalité due aux crues soudaines : examen des rapports du Service météorologique national, 1969-1981. Publ Health Rep 6 (novembre/décembre):584-588.

 

Fuller, M. 1991. Feux de forêt. New York : John Wiley.

 

Gilsanz, V, J Lopez Alverez, S Serrano et J Simon. 1984. Evolution du syndrome des huiles toxiques alimentaires dû à l'ingestion d'huile de colza dénaturée. Arch Int Med 144:254-256.

 

Glass, RI, RB Craven et DJ Bregman. 1980. Blessures de la tornade de Wichita Falls : Implications pour la prévention. Sciences 207:734-738.

 

Grant, CC. 1993. Triangle fire suscite l'indignation et la réforme. NFPA J 87(3):72-82.

 

Grant, CC et TJ Klem. 1994. L'incendie d'une usine de jouets en Thaïlande tue 188 travailleurs. NFPA J 88(1):42-49.

 

Greene, WAJ. 1954. Facteurs psychologiques et maladie réticulo-endothéliale : observations préliminaires sur un groupe d'hommes atteints de lymphome et de leucémie. Psychosome Med : 16-20.

 

Grisham, JW. 1986. Aspects sanitaires de l'élimination des déchets chimiques. New York : Presse de Pergamon.

 

Herbert, P et G Taylor. 1979. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les ouragans : Partie 1. Weatherwise (avril).

 

High, D, JT Blodgett, EJ Croce, EO Horne, JW McKoan et CS Whelan. 1956. Aspects médicaux de la catastrophe de la tornade de Worcester. New Engl J Med 254:267-271.

 

Holden, C. 1980. Résidents du canal Love en état de stress. Science 208:1242-1244.

 

Homberger, E, G Reggiani, J Sambeth et HK Wipf. 1979. L'accident de Seveso : sa nature, son ampleur et ses conséquences. Ann Occup Hyg 22:327-370.

 

Hunter, D. 1978. Les maladies des professions. Londres : Hodder & Stoughton.

 

Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). 1988. Principes de base de sûreté pour les centrales nucléaires INSAG-3. Collection Sécurité, n° 75. Vienne : AIEA.

 

—. 1989a. L'accident radiologique de Goiânia. Vienne : AIEA.

 

—. 1989b. Un cas de contamination au Co-60 à grande échelle : Mexique 1984. Dans Planification d'urgence et préparation aux accidents impliquant des matières radioactives utilisées en médecine, dans l'industrie, la recherche et l'enseignement. Vienne : AIEA.

 

—. 1990. Recommandations pour l'utilisation sûre et la réglementation des sources de rayonnement dans l'industrie, la médecine, la recherche et l'enseignement. Collection Sécurité, n° 102. Vienne : AIEA.

 

—. 1991. Le projet international de Tchernobyl. Rapport technique, évaluation des conséquences radiologiques et évaluation des mesures de protection, rapport d'un comité consultatif international. Vienne : AIEA.

 

—. 1994. Critères d'intervention en cas d'urgence nucléaire ou radiologique. Collection Sécurité, n° 109. Vienne : AIEA.

 

Commission internationale de protection radiologique (CIPR). 1991. Annales de la CIPR. Publication CIPR n° 60. Oxford : Pergamon Press.

 

Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRCRCS). 1993. Le Rapport mondial sur les catastrophes. Dordrecht : Martinus Nijhoff.

 

Organisation internationale du travail (OIT). 1988. Contrôle des risques majeurs. Un manuel pratique. Genève : OIT.

 

—. 1991. Prévention des accidents industriels majeurs. Genève : OIT.

 

—. 1993. Convention sur la prévention des accidents industriels majeurs, 1993 (n° 174). Genève : OIT.

 

Janerich, DT, AD Stark, P Greenwald, WS Bryant, HI Jacobson et J McCusker. 1981. Augmentation de la leucémie, du lymphome et de l'avortement spontané dans l'ouest de New York suite à une catastrophe. Publ Health Rep 96:350-356.

 

Jeyaratnam, J. 1985. 1984 et santé au travail dans les pays en développement. Scand J Work Environ Health 11:229-234.

 

Jovel, JR. 1991. Los efectos económicos y sociales de los desastres naturales en América Latina y el Caribe. Santiago, Chili : Document présenté au premier programme régional PNUD/UNDRO de formation à la gestion des catastrophes à Bogota, Colombie.

 

Kilbourne, EM, JG Rigau-Perez, J Heath CW, MM Zack, H Falk, M Martin-Marcos et A De Carlos. 1983. Épidémiologie clinique du syndrome des huiles toxiques. New Engl J Med 83:1408-1414.

 

Klem, TJ. 1992. 25 personnes meurent dans un incendie d'usine alimentaire. NFPA J 86(1):29-35.

 

Klem, TJ et CC Grant. 1993. Trois travailleurs meurent dans l'incendie d'une centrale électrique. NFPA J 87(2):44-47.

 

Krasnyuk, EP, VI Chernyuk et VA Stezhka. 1993. Conditions de travail et état de santé des opérateurs de machines agricoles dans les zones sous contrôle en raison de l'accident de Tchernobyl (en russe). In abstracts Chernobyl and Human Health Conference, 20-22 avril.

 

Krishna Murti, CR. 1987. Prévention et contrôle des accidents chimiques : problèmes des pays en développement. In Istituto Superiore Sanita', Organisation mondiale de la santé, Programme international sur la sécurité chimique. Édimbourg : CEP Consultants.

 

Lancette. 1983. Syndrome de l'huile toxique. 1:1257-1258.

 

Lechat, MF. 1990. L'épidémiologie des effets des catastrophes sur la santé. Epidemiol Rev 12:192.

 

Logué, JN. 1972. Effets à long terme d'une catastrophe naturelle majeure: l'inondation de l'ouragan Agnes dans la vallée du Wyoming en Pennsylvanie, juin 1972. Ph.D. Mémoire, Columbia Univ. École de santé publique.

 

Logue, JN et HA Hansen. 1980. Une étude cas-témoins de femmes hypertendues dans une communauté post-catastrophe : Wyoming Valley, Pennsylvanie. J Hum Stress 2:28-34.

 

Logue, JN, ME Melick et H Hansen. 1981. Questions et orientations de la recherche en épidémiologie des effets sanitaires des catastrophes. Épidémiol Rev 3:140.

 

Loshchilov, NA, VA Kashparov, YB Yudin, VP Proshchak et VI Yushchenko. 1993. Inhalation de radionucléides lors de travaux agricoles dans les zones contaminées par des radionucléides suite à l'accident de Tchernobyl (en russe). Gigiena i sanitarija (Moscou) 7:115-117.

 

Mandlebaum, I, D Nahrwold et DW Boyer. 1966. Gestion des victimes des tornades. J Trauma 6:353-361.

 

Marrero, J. 1979. Danger : crues soudaines - le tueur numéro un des années 70. Weatherwise (février):34-37.

 

Masuda, Y et H Yoshimura. 1984. Biphényles polychlorés et dibenzofuranes chez les patients atteints de Yusho et leur signification toxicologique : une revue. Am J Ind Med 5:31-44.

 

Mélick, MF. 1976. Aspects sociaux, psychologiques et médicaux des maladies liées au stress pendant la période de rétablissement après une catastrophe naturelle. Mémoire, Albany, State Univ. de New York.

 

Mogil, M, J Monro et H Groper. 1978. Programmes d'alerte aux crues éclair et de préparation aux catastrophes du NWS. B Am Meteorol Soc : 59-66.

 

Morrisson, AS. 1985. Dépistage des maladies chroniques. Oxford : OUP.

 

Association nationale de protection contre les incendies (NFPA). 1993. Code national d'alarme incendie. NFPA n° 72. Quincy, Massachusetts : NFPA.

 

—. 1994. Norme pour l'installation de systèmes de gicleurs. NFPA n° 13. Quincy, Massachusetts : NFPA.

 

—. 1994. Code de sécurité des personnes. NFPA n° 101. Quincy, Massachusetts : NFPA.

 

—. 1995. Norme pour l'inspection, les essais et l'entretien des systèmes de protection contre les incendies à base d'eau. NFPA n° 25. Quincy, Massachusetts : NFPA.

 

Nénot, JC. 1993. Les surexpositions accidentelles. CEA, Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire. Rapport DPHD/93-04.a, 1993, 3-11.

 

Agence pour l'énergie nucléaire. 1987. L'impact radiologique de l'accident de Tchernobyl dans les pays de l'OCDE. Paris : Agence pour l'énergie nucléaire.

 

Otake, M et WJ Schull. 1992. Petites tailles de tête liées aux rayonnements chez les survivants de la bombe atomique exposés avant la naissance. Série de rapports techniques, RERF 6-92.

 

Otake, M, WJ Schull et H Yoshimura. 1989. Un examen des dommages liés aux radiations chez les survivants de la bombe atomique exposés avant la naissance. Série d'examen des commentaires, RERF CR 4-89.

 

Organisation panaméricaine de la santé (OPS). 1989. Analyse du programme de préparation aux situations d'urgence et de secours en cas de catastrophe de l'OPS. Document du Comité exécutif SPP12/7. Washington, DC : OPS.

 

—. 1987. Crónicas de desaster: terremoto en México. Washington, DC : OPS.

 

Parrish, RG, H Falk et JM Melius. 1987. Catastrophes industrielles : classification, enquête et prévention. Dans Recent Advances in Occupational Health, édité par JM Harrington. Édimbourg : Churchill Livingstone.

 

Peisert, M comp, RE Cross et LM Riggs. 1984. Le rôle de l'hôpital dans les systèmes de services médicaux d'urgence. Chicago : édition de l'hôpital américain.

 

Pesatori, AC. 1995. Contamination par la dioxine à Seveso : la tragédie sociale et le défi scientifique. Med Lavoro 86:111-124.

 

Peter, RU, O Braun-Falco et A Birioukov. 1994. Lésions cutanées chroniques après exposition accidentelle aux rayonnements ionisants : l'expérience de Tchernobyl. J Am Acad Dermatol 30:719-723.

 

Pocchiari, F, A DiDomenico, V Silano et G Zapponi. 1983. Impact environnemental du rejet accidentel de tétrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) à Seveso. Dans Accidental Exposure to Dioxins: Human Health Aspects, édité par F Coulston et F Pocchiari. New York : Presse académique.

 

—. 1986. L'accident de Seveso et ses conséquences. Dans Insuring and Managing Hazardous Risks: From Seveso to Bhopal and Beyond, édité par PR Kleindorfer et HC Kunreuther. Berlin : Springer Verlag.

 

Rodrigues de Oliveira, A. 1987. Un répertoire des accidents radiologiques 1945-1985. Radioprotection 22(2):89-135.

 

Sainani, GS, VR Joshi, PJ Mehta et P Abraham. 1985. Tragédie de Bhopal -Un an plus tard. J Assoc Phys India 33:755-756.

 

Salzmann, JJ. 1987. "Schweizerhalle" et ses conséquences. Édimbourg : CEP Consultants.

 

Rive, RÉ. 1992. Problèmes et preuves épidémiologiques concernant le cancer de la thyroïde radio-induit. Rad Res 131:98-111.

 

Spurzem, JR et JE Lockey. 1984. Syndrome de l'huile toxique. Arch Int Med 144:249-250.

 

Stsjazhko, VA, AF Tsyb, ND Tronko, G Souchkevitch et KF Baverstock. 1995. Cancer de la thyroïde chez l'enfant depuis les accidents de Tchernobyl. Brit Med J 310:801.

 

Tachakra, SS. 1987. La catastrophe de Bhopal. Édimbourg : CEP Consultants.

 

Thierry, D, P Gourmelon, C Parmentier et JC Nenot. 1995. Facteurs de croissance hématopoïétiques dans le traitement de l'aplasie induite par l'irradiation thérapeutique et accidentelle. Int J Rad Biol (sous presse).

 

Comprendre la science et la nature : météo et climat. 1992. Alexandria, Va: Time-Life.

 

Bureau du Coordonnateur des Nations Unies pour les secours en cas de catastrophe (UNDRO). 1990. Tremblement de terre en Iran. UNDRO News 4 (septembre).

 

Comité scientifique des Nations Unies sur les effets des rayonnements ionisants (UNSCEAR). 1988. Sources, effets et risques des rayonnements ionisants. New York : UNSCEAR.

 

—. 1993. Sources et effets des rayonnements ionisants. New York : UNSCEAR.

 

—. 1994. Sources et effets des rayonnements ionisants. New York : UNSCEAR.

 

Ursano, RJ, BG McCaughey et CS Fullerton. 1994. Réponses individuelles et communautaires aux traumatismes et aux catastrophes : la structure du chaos humain. Cambridge : Université de Cambridge. Presse.

 

Agence américaine pour le développement international (USAID). 1989. Union soviétique : Tremblement de terre. Rapport annuel OFDA/AID, exercice 1989. Arlington, Virginie : USAID.

 

Walker, P. 1995. Rapport mondial sur les catastrophes. Genève : Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

 

Wall Street J. L'incendie de 1993 en Thaïlande montre que la région renonce à la sécurité pour augmenter ses profits, 13 mai.

 

Weiss, B et TW Clarkson. 1986. Catastrophe chimique toxique et implication de Bhopal pour le transfert de technologie. Milbank Q 64:216.

 

Whitlow, J. 1979. Catastrophes : L'anatomie des risques environnementaux. Athènes, Ga : Univ. de Georgia Press.

 

Williams, D, A Pinchera, A Karaoglou et KH Chadwick. 1993. Cancer de la thyroïde chez les enfants vivant près de Tchernobyl. Rapport du groupe d'experts sur les conséquences de l'accident de Tchernobyl, EUR 15248 EN. Bruxelles : Commission des Communautés européennes (CCE).

 

Organisation mondiale de la santé (OMS). 1984. Syndrome des huiles toxiques. Intoxication alimentaire de masse en Espagne. Copenhague : Bureau régional de l'OMS pour l'Europe.

 

Wyllie, L et M Durkin. 1986. Séisme du 3 mars 1985 au Chili : Victimes et effets sur le système de santé. Spécification tremblement de terre 2(2):489-495.

 

Zéballos, JL. 1993a. Los desastres quimicos, capacidad de respuesta de los paises en vias de desarrollo. Washington, DC : Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

 

—. 1993b. Effets des catastrophes naturelles sur l'infrastructure sanitaire : leçons d'un point de vue médical. Bull Pan Am Health Organ 27 : 389-396.

 

Zerbib, JC. 1993. Les accidents radiologiques survenus lors d'usages industriels de sources radioactives ou de générateurs électirques de rayonnement. Dans Sécurité des sources radioactives scellées et des générateurs électriques de rayonnement. Paris : Société française de radioprotection.