Vendredi, Mars 25 2011 04: 21

Troubles musculo-squelettiques

Évaluer cet élément
(0 votes)

Introduction

Les opérateurs d'écrans de visualisation signalent fréquemment des problèmes musculo-squelettiques au niveau du cou, des épaules et des membres supérieurs. Ces problèmes ne sont pas propres aux opérateurs d'écrans de visualisation et sont également signalés par d'autres travailleurs qui effectuent des tâches répétitives ou qui impliquent de maintenir le corps dans une position fixe (charge statique). Les tâches qui impliquent de la force sont également souvent associées à des problèmes musculo-squelettiques, mais ces tâches ne constituent généralement pas une considération importante en matière de santé et de sécurité pour les opérateurs d'écrans de visualisation.

Chez les employés de bureau, dont les emplois sont généralement sédentaires et peu associés au stress physique, l'introduction dans les lieux de travail des écrans de visualisation a fait gagner en reconnaissance et en importance les problèmes musculo-squelettiques liés au travail. En effet, une augmentation de type épidémique des signalements de problèmes en Australie au milieu des années 1980 et, dans une moindre mesure, aux États-Unis et au Royaume-Uni au début des années 1990, a conduit à un débat sur la question de savoir si les symptômes ont ou non une base physiologique et s'ils sont ou non liés au travail.

Ceux qui contestent que les problèmes musculo-squelettiques associés au travail sur écran (et autres) aient une base physiologique proposent généralement l'une des quatre opinions alternatives suivantes : les travailleurs simulent ; les travailleurs sont inconsciemment motivés par divers gains secondaires possibles, tels que les paiements d'indemnisation des accidents du travail ou les avantages psychologiques d'être malade, connus sous le nom de névrose de compensation ; les travailleurs convertissent un conflit psychologique ou une perturbation émotionnelle non résolus en symptômes physiques, c'est-à-dire en troubles de conversion ; et enfin, que la fatigue normale est exagérée par un processus social qui qualifie cette fatigue de problème, appelé iatrogénèse sociale. Un examen rigoureux des preuves de ces explications alternatives montre qu'elles ne sont pas aussi bien étayées que les explications qui postulent une base physiologique pour ces troubles (Bammer et Martin 1988). Bien qu'il soit de plus en plus évident qu'il existe une base physiologique aux troubles musculo-squelettiques, la nature exacte des troubles n'est pas bien comprise (Quintner et Elvey 1990 ; Cohen et al. 1992 ; Fry 1992 ; Helme, LeVasseur et Gibson 1992).

Prévalence des symptômes

Un grand nombre d'études ont documenté la prévalence des problèmes musculo-squelettiques chez les opérateurs d'écrans de visualisation et celles-ci ont été principalement menées dans les pays occidentaux industrialisés. Ces problèmes suscitent également un intérêt croissant dans les pays d'Asie et d'Amérique latine qui s'industrialisent rapidement. Il existe des variations considérables d'un pays à l'autre dans la manière dont les troubles musculo-squelettiques sont décrits et dans les types d'études menées. La plupart des études se sont appuyées sur les symptômes signalés par les travailleurs plutôt que sur les résultats d'examens médicaux. Les études peuvent être utilement divisées en trois groupes : celles qui ont porté sur ce que l'on peut appeler des problèmes composites, celles qui ont porté sur des troubles spécifiques et celles qui se sont concentrées sur des problèmes d'un seul domaine ou d'un petit groupe de domaines.

Problèmes composites

Les problèmes composites sont un mélange de problèmes, qui peuvent inclure la douleur, la perte de force et des troubles sensoriels, dans diverses parties du haut du corps. Ils sont traités comme une entité unique, qui en Australie et au Royaume-Uni est appelée microtraumatismes répétés (RSI), aux États-Unis sous le nom de troubles traumatiques cumulatifs (CTD) et au Japon sous le nom de troubles cervicobrachiaux professionnels (TOC). Une revue de 1990 (Bammer 1990) des problèmes parmi les employés de bureau (75% des études concernaient des employés de bureau qui utilisaient des écrans de visualisation) a révélé que 70 études avaient examiné des problèmes composites et 25 avaient trouvé qu'ils se produisaient dans une gamme de fréquences comprise entre 10 et 29 % des travailleurs étudiés. Aux extrêmes, trois études n'ont trouvé aucun problème, tandis que trois ont constaté que 80 % des travailleurs souffraient de troubles musculo-squelettiques. La moitié des études ont également fait état de problèmes graves ou fréquents, 19 d'entre elles trouvant une prévalence comprise entre 10 et 19 %. Une étude n'a trouvé aucun problème et une autre a trouvé des problèmes dans 59 % des cas. Les prévalences les plus élevées ont été trouvées en Australie et au Japon.

Troubles spécifiques

Les troubles spécifiques recouvrent des problèmes relativement bien définis tels que l'épicondylite et le syndrome du canal carpien. Des troubles spécifiques ont été moins fréquemment étudiés et se sont avérés moins fréquents. Sur 43 études, 20 ont trouvé qu'elles se produisaient entre 0.2 et 4 % des travailleurs. Cinq études n'ont trouvé aucune preuve de troubles spécifiques et une les a trouvés chez 40 à 49% des travailleurs.

Parties du corps particulières

D'autres études portent sur des zones particulières du corps, comme le cou ou les poignets. Les problèmes de cou sont les plus courants et ont été examinés dans 72 études, dont 15 ont trouvé qu'ils se produisaient chez 40 à 49 % des travailleurs. Trois études ont trouvé qu'ils se produisaient chez 5 à 9 % des travailleurs et une les a trouvés chez plus de 80 % des travailleurs. Un peu moins de la moitié des études examinaient des problèmes graves et on les retrouvait couramment à des fréquences comprises entre 5 % et 39 %. Des niveaux aussi élevés de problèmes de cou ont été constatés à l'échelle internationale, notamment en Australie, en Finlande, en France, en Allemagne, au Japon, en Norvège, à Singapour, en Suède, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis. En revanche, seules 18 études ont examiné les problèmes de poignet, et sept ont constaté qu'ils se produisaient chez 10 % à 19 % des travailleurs. L'un d'entre eux les a trouvés entre 0.5 et 4 % des travailleurs et l'autre entre 40 % et 49 %.

Causes

Il est généralement admis que l'introduction d'écrans de visualisation est souvent associée à une augmentation des mouvements répétitifs et à une charge statique accrue grâce à des taux de frappe accrus et (par rapport à la dactylographie) à une réduction des tâches sans saisie telles que le changement de papier, l'attente du retour chariot et l'utilisation de la correction. bande ou liquide. La nécessité de regarder un écran peut également entraîner une augmentation de la charge statique, et un mauvais placement de l'écran, du clavier ou des touches de fonction peut entraîner des postures qui peuvent contribuer à des problèmes. Il est également prouvé que l'introduction des écrans de visualisation peut être associée à des réductions d'effectifs et à une augmentation de la charge de travail. Elle peut également entraîner des changements dans les aspects psychosociaux du travail, y compris les relations sociales et de pouvoir, les responsabilités des travailleurs, les perspectives de carrière et la charge de travail mental. Dans certains lieux de travail, ces changements ont été dans des directions avantageuses pour les travailleurs.

Dans d'autres lieux de travail, ils ont entraîné une réduction du contrôle des travailleurs sur leur travail, un manque de soutien social au travail, une «déqualification», un manque d'opportunités de carrière, une ambiguïté de rôle, un stress mental et une surveillance électronique (voir l'étude de Bammer 1987b et également de l'OMS 1989 pour un rapport sur une réunion de l'Organisation mondiale de la santé). L'association entre certains de ces changements psychosociaux et les problèmes musculosquelettiques est décrite ci-dessous. Il semble également que l'introduction des écrans de visualisation ait contribué à stimuler un mouvement social en Australie qui a conduit à la reconnaissance et à l'importance de ces problèmes (Bammer et Martin 1992).

Les causes peuvent donc être examinées au niveau individuel, professionnel et social. Au niveau individuel, les causes possibles de ces troubles peuvent être réparties en trois catégories : les facteurs non liés au travail, les facteurs biomécaniques et les facteurs d'organisation du travail (voir tableau 1). Diverses approches ont été utilisées pour étudier les causes, mais les résultats globaux sont similaires à ceux obtenus dans des études empiriques sur le terrain qui ont utilisé des analyses multivariées (Bammer 1990). Les résultats de ces études sont résumés dans les tableaux 1 et 2. Des études plus récentes appuient également ces conclusions générales.

Tableau 1. Résumé des études empiriques de terrain qui ont utilisé des analyses multivariées pour étudier les causes des problèmes musculo-squelettiques chez les employés de bureau

 

Facteurs


Référence


Nombre/% d'utilisateurs VDU


Hors travail


Biomécanique

Organisation du travail

Blignault (1985)

146 / 90%

ο

ο

Direction de l'épidémiologie de la Commission de la santé de l'Australie du Sud (1984)

456 / 81%

 

 

 

Ryan, Mullerworth et Pimble (1984)

52 / 100%

 

 

Ryan et
Bampton (1988)

143

     

Ellinger et coll. (1982)

280

 

Pot, Padmos et
Tonnelles (1987)

222 / 100%

pas étudié

Sauter et coll. (1983b)

251 / 74%

ο

 

Stellman et coll. (1987a)

1 032/42 %

pas étudié

 

ο = non facteur ●= facteur.

Source : Adapté de Bammer 1990.

 

Tableau 2. Résumé des études montrant l'implication de facteurs supposés causer des problèmes musculo-squelettiques chez les employés de bureau

 

Hors travail

Biomécanique

Organisation du travail

Pays

Nbre/% écran
utilisateurs

Âge

Biol
prédisp.

Neuroticisme

Commun
angles

Fourrure.
Équiper.
Obj.

Fourrure.
Équiper.
Subj.

Visuel
travail

Visuel
soi

Années
dans le travail

Pression

Autonomie

Poire
cohésion

Variété

Clé-
embarquement

Australie

146 /
90%

Ø

 

Ø

 

Ø

     

Ø

Ο

Ø

Australie

456 /
81%

Ο

   

     

Ø

Ο

   

Ο

Australie

52 / 143 /
100%

   

     

Ο

Ο

 

 

Ο

Allemagne

280

Ο

Ο

   

Ø

 

Ο

Ο

   ●

Ο

Netherlands

222 /
100%

     

 

Ø

Ø

 

Ο

 

(ø)

Ο

États-Unis

251 /
74%

Ø

     

Ø

 

 

Ο

 

(ø)

 

États-Unis

1,032 /
42%

       

Ø

   

Ο

 

 

Ο = association positive, statistiquement significative. ● = association négative, statistiquement significative. ❚ = association statistiquement significative. Ø = aucune association statistiquement significative. (Ø) = aucune variabilité du facteur dans cette étude. ▲ = le plus jeune et le plus âgé avaient plus de symptômes.

Une case vide signifie que le facteur n'a pas été inclus dans cette étude.

1 Correspond aux références du tableau 52.7.

Source : adapté de Bammer 1990.

 

Facteurs non liés au travail

Il existe très peu de preuves que des facteurs non liés au travail sont des causes importantes de ces troubles, bien qu'il existe certaines preuves que les personnes ayant déjà subi une blessure dans la zone concernée ou ayant des problèmes dans une autre partie du corps peuvent être plus susceptibles de développer des problèmes. Il n'y a aucune preuve claire de l'implication de l'âge et la seule étude qui a examiné le névrosisme a révélé qu'il n'était pas lié.

Facteurs biomécaniques

Il existe certaines preuves que le travail avec certaines articulations du corps à des angles extrêmes est associé à des problèmes musculo-squelettiques. Les effets d'autres facteurs biomécaniques sont moins clairs, certaines études les trouvant importants et d'autres non. Ces facteurs sont : l'évaluation de l'adéquation du mobilier et/ou de l'équipement par les enquêteurs ; évaluation de l'adéquation du mobilier et/ou de l'équipement par les travailleurs ; facteurs visuels sur le lieu de travail, tels que l'éblouissement ; facteurs visuels personnels, tels que l'utilisation de lunettes; et les années passées au travail ou en tant qu'employé de bureau (tableau 2).

Facteurs organisationnels

Plusieurs facteurs liés à l'organisation du travail sont clairement associés aux problèmes musculo-squelettiques et sont discutés plus en détail ailleurs dans ce chapitre. Les facteurs comprennent : une pression de travail élevée, une faible autonomie (c.-à-d. un faible niveau de contrôle sur le travail), une faible cohésion entre pairs (c.-à-d. un faible niveau de soutien de la part des autres travailleurs), ce qui peut signifier que les autres travailleurs ne peuvent pas ou ne peuvent pas aider en période de pression , et une faible variété de tâches.

Le seul facteur étudié pour lequel les résultats sont mitigés est le nombre d'heures d'utilisation d'un clavier (tableau 2). Globalement, on constate que les causes des problèmes musculo-squelettiques au niveau individuel sont multifactorielles. Les facteurs liés au travail, notamment l'organisation du travail, mais aussi les facteurs biomécaniques, ont un rôle évident. Les facteurs spécifiques d'importance peuvent varier d'un lieu de travail à l'autre et d'une personne à l'autre, selon les circonstances individuelles. Par exemple, l'introduction à grande échelle de repose-poignets dans un lieu de travail où une pression élevée et une faible variété de tâches sont les caractéristiques principales a peu de chances d'être une stratégie réussie. Alternativement, un travailleur avec une délimitation satisfaisante et une variété de tâches peut encore développer des problèmes si l'écran de visualisation est placé à un angle inconfortable.

L'expérience australienne, où il y a eu une baisse de la prévalence de la déclaration des problèmes musculo-squelettiques à la fin des années 1980, est instructive en indiquant comment les causes de ces problèmes peuvent être traitées. Bien que cela n'ait pas été documenté ou étudié en détail, il est probable qu'un certain nombre de facteurs aient été associés à la baisse de la prévalence. L'un est l'introduction généralisée dans les lieux de travail de mobilier et d'équipements « ergonomiques ». Il y a également eu de meilleures pratiques de travail, notamment la polyvalence et la restructuration pour réduire la pression et accroître l'autonomie et la variété. Celles-ci se sont souvent produites en conjonction avec la mise en œuvre de stratégies d'égalité des chances dans l'emploi et de démocratie industrielle. Il y a également eu une mise en œuvre généralisée de stratégies de prévention et d'intervention précoce. De manière moins positive, certains lieux de travail semblent avoir accru leur recours aux travailleurs contractuels occasionnels pour le travail répétitif au clavier. Cela signifie que tout problème ne serait pas lié à l'employeur, mais relèverait uniquement de la responsabilité du travailleur.

De plus, l'intensité de la controverse entourant ces problèmes a conduit à leur stigmatisation, de sorte que de nombreux travailleurs sont devenus plus réticents à signaler et à réclamer une indemnisation lorsqu'ils développent des symptômes. Cette situation s'est encore aggravée lorsque les travailleurs ont perdu des procès intentés contre des employeurs dans le cadre de procédures judiciaires très médiatisées. Une diminution du financement de la recherche, l'arrêt de la publication de statistiques d'incidence et de prévalence et d'articles de recherche sur ces troubles, ainsi qu'une attention médiatique considérablement réduite sur le problème, ont tous contribué à façonner la perception que le problème avait disparu.

Conclusion

Les problèmes musculo-squelettiques liés au travail constituent un problème important dans le monde entier. Ils représentent des coûts énormes aux niveaux individuel et social. Il n'y a pas de critères internationalement acceptés pour ces troubles et un système international de classification est nécessaire. Il faut mettre l'accent sur la prévention et l'intervention précoce et cela doit être multifactoriel. L'ergonomie devrait être enseignée à tous les niveaux, de l'école primaire à l'université, et il doit y avoir des directives et des lois basées sur des exigences minimales. La mise en œuvre nécessite l'engagement des employeurs et la participation active des employés (Hagberg et al. 1993).

Malgré les nombreux cas enregistrés de personnes souffrant de problèmes graves et chroniques, il existe peu de preuves disponibles de traitements efficaces. Il existe également peu de preuves de la manière dont la réinsertion professionnelle des travailleurs atteints de ces troubles peut être entreprise avec le plus de succès. Cela souligne que les stratégies de prévention et d'intervention précoce sont primordiales pour le contrôle des problèmes musculo-squelettiques liés au travail.

 

Noir

Lire 4772 fois Dernière modification le mercredi 27 juillet 2011 22:54

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Références des unités d'affichage visuel

Akabri, M et S Konz. 1991. Distance de visualisation pour les travaux sur VDT. In Designing For Everyone, édité par Y Queinnec et F Daniellou. Londres : Taylor & Francis.

Apple Computer Co. 1987. Directives sur l'interface humaine d'Apple. L'interface de bureau Apple. Waltham, Massachusetts : Addison-Wesley.

Amick, C.-B. et MJ Smith. 1992. Stress, systèmes informatisés de surveillance et de mesure du travail : aperçu conceptuel. Appl Ergon 23(1):6-16.

Bammer, G. 1987. Comment le changement technologique peut augmenter le risque de blessures liées aux mouvements répétitifs. Séminaires Occup Med 2:25-30.

—. 1990. Bilan des connaissances actuelles -Problèmes musculo-squelettiques. In Work With Display Units 89: Selected Papers from the Work with Display Units Conference, septembre 1989, Montréal, édité par L Berlinguet et D Berthelette. Amsterdam : Hollande du Nord.

Bammer, G et B Martin. 1988. Les arguments sur le RSI : Un examen. Goujon de santé communautaire 12:348-358.

—. 1992. Microtraumatismes répétés en Australie : connaissances médicales, mouvement social et partisanerie de facto. Problème social 39:301-319.

Bastien, JMC et DL Scapin. 1993. Critères ergonomiques pour l'évaluation des interfaces homme-ordinateur. Rapport technique no. 156, Programme 3 Intelligence artificielle, systèmes cognitifs et interaction homme-machine. France : INRIA.

Berg, M. 1988. Problèmes de peau chez les travailleurs utilisant des terminaux à écran visuel : Une étude de 201 patients. Contactez Dermat 19:335-341.

—-. 1989. Troubles cutanés du visage et travail dans les écrans de visualisation. Etudes épidémiologiques, cliniques et histopathologiques. Acta Derm-Venereol Suppl. 150:1-40.

Berg, M, MA Hedblad et K Erkhardt. 1990. Plaintes cutanées faciales et travail dans les unités d'affichage visuel : une étude histopathologique. Acta Derm-Venereol 70:216-220.

Berg, M, S Lidén et O Axelson. 1990. Affections cutanées et travail sur les écrans visuels : une étude épidémiologique des employés de bureau. J Am Acad Dermatol 22:621-625.

Berg, M, BB Arnetz, S Lidén, P Eneroth et A Kallner. 1992. Techno-stress, une étude psychophysiologique d'employés souffrant de problèmes de peau associés à un écran de visualisation. J Occup Med 34:698-701.

Bergqvist, U. 1986. Grossesse et travail VDT - Une évaluation de l'état de l'art. In Work With Display Units 86: Selected Papers from the International Scientific Conference On Work With Display Units, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Bikson, TK. 1987. Comprendre la mise en œuvre de la bureautique. Dans Technology and the Transformation of White-Collar Work, édité par RE Kraut. Hillsdale, New Jersey : Erlbaum Associates.

Bjerkedal, T et J Egenaes. 1986. Terminaux d'affichage vidéo et malformations congénitales. Une étude des issues de grossesse des employées du Postal-Giro-Center, Oslo, Norvège. In Work With Display Units 86: Selected Papers from the Interantional Scientific Conference On Work With Display Units, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Blackwell, R et A Chang. 1988. Terminaux vidéo et grossesse. Une critique. Brit J Obstet Gynaec 95:446-453.

Blignault, I. 1985. Aspects psychosociaux des troubles de surutilisation professionnelle. Thèse de maîtrise en psychologie clinique, Département de psychologie, Université nationale australienne, Canberra ACT.

Boissin, JP, J Mur, JL Richard et J Tanguy. 1991. Etude des facteurs de fatigue lors d'un travail sur écran. In Designing for Everyone, édité par Y Queinnec et F Daniellou. Londres : Taylor & Francis.

Bradley, G. 1983. Effets de l'informatisation sur l'environnement de travail et la santé : dans une perspective d'égalité entre les sexes. Soins infirmiers en santé au travail :35-39.

—. 1989. Ordinateurs et environnement psychologique. Londres : Taylor & Francis.
Bramwell, RS et MJ Davidson. 1994. Unités d'affichage visuel et issue de la grossesse : Une étude prospective. J Psychosom Obstet Gynecol 14(3):197-210.

Brandt, LPA et CV Nielsen. 1990. Malformations congénitales chez les enfants de femmes travaillant avec des terminaux d'affichage vidéo. Scand J Work Environ Health 16:329-333.

—. 1992. Fécondité et usage des terminaux vidéo. Scand J Work Environ Health 18:298-301.

Breslow, L et P Buell. 1960. Mortalité et maladie coronarienne et activité physique au travail en Californie. J Chron Dis 11:615-626.

Broadbeck, FC, D Zapf, J Prumper et M Frese. 1993. Gestion des erreurs dans le travail de bureau avec des ordinateurs : une étude sur le terrain. J Occup Organ Psychol 66:303-317.

Brun, LMC. 1988. Lignes directrices sur l'interface homme-ordinateur. Norwood, New Jersey : Ablex.

Bryant, SE et EJ Love. 1989. Utilisation du terminal vidéo et risque d'avortement spontané. Int J Epidémiol 18:132-138.

Çakir, A. 1981. Belastung und Beanspruching bei Biuldschirmtätigkeiten. In Schriften zur Arbeitspychologie, édité par M Frese. Berne : Huber.

Çakir, A, D Hart et TFM Stewart. 1979. Le manuel du VDT. Darmstadt : Association de recherche Inca-Fiej.

Carayon, P. 1993a. Conception du travail et stress au travail chez les employés de bureau. Ergonomie 36:463-477.

—. 1993b. Effet de la surveillance électronique des performances sur la conception des tâches et le stress des travailleurs : une revue de la littérature et un modèle conceptuel. Hum Factors 35(3):385-396.

Carayon-Sainfort, P. 1992. L'utilisation des ordinateurs dans les bureaux : impact sur les caractéristiques des tâches et le stress des travailleurs. Int J Hum Comput Interact 4:245-261.

Carmichael, AJ et DL Roberts. 1992. Unités d'affichage visuel et éruptions faciales. Contactez Dermat 26:63-64.

Carroll, JM et MB Rosson. 1988. Paradoxe de l'utilisateur actif. Dans Interfaçage de la pensée. Aspects cognitifs de l'interaction homme-machine, édité par JM Carroll. Cambridge : Bradford.

Cohen, ML, JF Arroyo, GD Champion et CD Browne. 1992. À la recherche de la pathogenèse du syndrome douloureux cervico-brachial réfractaire. Une déconstruction du phénomène RSI. Med J Austral 156:432-436.

Cohen, S et N Weinstein. 1981. Effets non auditifs du bruit sur le comportement et la santé. J Soc Issues 37:36-70.

Cooper, CL et J Marshall. 1976. Sources professionnelles de stress : Une revue de la littérature relative aux maladies coronariennes et à la mauvaise santé mentale. J Occup Psychol 49:11-28.

Dainoff, MG. 1982. Facteurs de stress au travail dans le fonctionnement des écrans de visualisation : examen de la recherche empirique sur le comportement et les technologies de l'information. Londres : Taylor & Francis.

Desmarais, MC, L Giroux et L Larochelle. 1993. Une interface de conseil basée sur la reconnaissance de plans et l'évaluation des connaissances de l'utilisateur. Int J Man Mach Stud 39:901-924.

Dorard, G. 1988. Place et validité des tests ophtalmologiques dans l'étude de la fatigue visuelle produite par le travail sur écran. Grenoble : Faculté de médecine, Univ. de Grenoble.

Egan, DE. 1988. Différences individuelles dans l'interaction homme-ordinateur. Dans Handbook of Human-Computer Interaction, édité par M Helander. Amsterdam : Elsevier.

Ellinger, S, W Karmaus, H Kaupen-Haas, KH Schäfer, G Schienstock et E Sonn. 1982. 1982 Arbeitsbedingungen, gesundheitsverhalten und rheumatische Erkrankungen. Hambourg : Medizinische Soziologie, Univ. Hambourg.

Ericson, A et B Källén. 1986. Une étude épidémiologique du travail avec des écrans vidéo et de l'issue de la grossesse : II. Une étude cas-témoins. Am J Ind Med 9:459-475.

Franck, AL. 1983. Effets sur la santé suite à une exposition professionnelle aux terminaux d'affichage vidéo. Lexington, Ky : Département de médecine préventive et de santé environnementale.

Frese, M. 1987. Interaction homme-ordinateur au bureau. Dans International Review of Industrial and Organizational Psychology, édité par CL Cooper. New York : Wiley.

Frölén, H et NM Svedenstål. 1993. Effets des champs magnétiques pulsés sur l'embryon de souris en développement. Bioelectromagnetics 14:197-204.

Frire, HJH. 1992. Syndrome de surutilisation et concept de surutilisation. Documents de discussion sur la pathologie des troubles du cou et des membres supérieurs liés au travail et les implications pour le traitement, édité par G Bammer. Document de travail n° 32. Canberra : NCEPH, Australian National Univ.

Gaines, BR et MLG Shaw. 1986. De la multipropriété à la sixième génération : le développement de l'interaction homme-machine. Partie I. Int J Man Mach Stud 24:1-27.

Gardell, B. 1971. Aliénation et santé mentale dans l'environnement industriel moderne. Dans Society, Stress, and Disease, édité par L Levi. Oxford : OUP.

Goldhaber, MK, MR Polen et RA Hiatt. 1988. Le risque de fausse couche et de malformations congénitales chez les femmes qui utilisent des terminaux à écran visuel pendant la grossesse. Am J Ind Med 13:695-706.

Gould, JD. 1988. Comment concevoir des systèmes utilisables. Dans Handbook of Human Computer Interaction, édité par M Helander. Amsterdam : Elsevier.

Gould, JD et C Lewis. 1983. Concevoir pour l'utilisabilité - Principes clés et ce que pensent les concepteurs. Dans Actes de la conférence CHI de 1983 sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques, 12 décembre, Boston. New York : ACM.

Grandjean, E. 1987. Ergonomie dans les bureaux informatisés. Londres : Taylor & Francis.

Hackman, JR et GR Oldham. 1976. Motivation par la conception du travail : Test d'une théorie. Organ Behav Hum Perform 16:250-279.

Hagberg, M, Å Kilbom, P Buckle, L Fine, T Itani, T Laubli, H Riihimaki, B Silverstein, G Sjogaard, S Snook et E Viikari-Juntura. 1993. Stratégies de prévention des troubles musculo-squelettiques liés au travail. Appl Ergon 24:64-67.

Halasz, F et TP Moran. 1982. Analogie considérée comme nuisible. Dans Actes de la Conférence sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques. Gaithersburg, Maryland : ACM Press.

Hartson, RH et EC Smith. 1991. Prototypage rapide dans le développement d'interface homme-ordinateur. Interagir Comput 3(1):51-91.

Hedge, A, WA Erickson et G Rubin. 1992. Effets des facteurs personnels et professionnels sur les rapports sur le syndrome des bâtiments malsains dans les bureaux climatisés. Dans Stress and Well-Being At Work-Assessments and Interventions for Occupational Mental Health, édité par JC Quick, LR Murphy et JJ Hurrell Jr. Washington, DC : American Psychological Association.

Helme, RD, SA LeVasseur et SJ Gibson. 1992. RSI revisited: Preuve de différences psychologiques et physiologiques à partir d'un groupe témoin apparié selon l'âge, le sexe et la profession. Aust NZ J Med 22:23-29.

Herzberg, F. 1974. Le vieux Turc sage. Harvard Bus Rev (sept./oct.):70-80.

House, J. 1981. Stress au travail et soutien social. Reading, Massachusetts : Addison-Wesley.

Hutchins, EL. 1989. Métaphores pour les systèmes interactifs. Dans La structure du dialogue multimodal, édité par DG Bouwhuis, MM Taylor et F Néel. Amsterdam : Hollande du Nord.

Huuskonen, H, J Juutilainen et H Komulainen. 1993. Effets des champs magnétiques à basse fréquence sur le développement fœtal chez le rat. Bioelectromagnetics 14(3):205-213.

Infante-Rivard, C, M David, R Gauthier et GE Rivard. 1993. Perte de grossesse et horaire de travail pendant la grossesse. Épidémiologie 4:73-75.

Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (IRSST). 1984. Rapport du groupe de travail sur les terminaux à écran de visualisation. Montréal : IRSST.

International Business Machines Corp. (IBM). 1991a. Architecture des applications des systèmes. Guide d'accès utilisateur commun - Référence de conception d'interface avancée. White Plains, NY. : IBM.

—. 1991b. Architecture des applications des systèmes. Guide d'accès utilisateur commun à la conception d'interface utilisateur. White Plains, NY. : IBM.

Organisation internationale du travail (OIT). 1984. Automatisation, organisation du travail et stress professionnel. Genève : OIT.

—. 1986. Numéro spécial sur les unités d'affichage visuel. Cond travail creuser .

—. 1989. Travailler avec des unités d'affichage visuel. Série Sécurité et santé au travail, n° 61. Genève : BIT.

—. 1991. La vie privée des travailleurs. Partie I : Protection des données personnelles. Travail Cond Creuser 10:2.

Organisation internationale de normalisation (ISO). 1992. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec des terminaux à écran visuel (VDT). Norme ISO 9241. Genève : ISO.

Johansson, G et G Aronsson. 1984. Réactions de stress dans le travail administratif informatisé. J Occup Behav 5:159-181.

Juliussen, E et K Petska- Juliussen. 1994. Le septième almanach annuel de l'industrie informatique 1994-1995. Dallas : almanach de l'industrie informatique.

Kalimo, R et A Leppanen. 1985. Rétroaction des terminaux d'affichage vidéo, contrôle des performances et stress dans la préparation des textes dans l'industrie de l'imprimerie. J Occup Psychol 58:27-38.

Kanawaty, G. 1979. Introduction à l'étude du travail. Genève : OIT.

Karasek, RA, D Baker, F Marxer, A Ahlbom et R Theorell. 1981. Latitude de décision professionnelle, exigences professionnelles et maladies cardiovasculaires. Dans Machine-Pacing and Occupational Stress, édité par G Salvendy et MJ Smith. Londres : Taylor & Francis.

Karat, J. 1988. Méthodologies d'évaluation de logiciels. Dans Handbook of Human-Computer Interaction, édité par M Helander. Amsterdam : Elsevier.

Kasl, SV. 1978. Contributions épidémiologiques à l'étude du stress au travail. In Stress At Work, édité par CL Cooper et R Payne. New York : Wiley.

Koh, D, CL Goh, J Jeyaratnam, WC Kee et CN Ong. 1991. Plaintes dermatologiques chez les opérateurs d'unités d'affichage visuel et les employés de bureau. Am J Contact Dermatol 2:136-137.

Kurppa, K, PC Holmberg, K Rantala, T Nurminen, L Saxén et S Hernberg. 1986. Malformations congénitales, déroulement de la grossesse et travail avec des unités d'affichage vidéo. Une étude cas-témoin finlandaise. In Work With Display Units 86: Selected Papers from the International Scientific Conference On Work With Display Units, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Läubli, T, H Nibel, C Thomas, U Schwanninger et H Krueger. 1989. Mérites des tests de dépistage visuel périodiques chez les opérateurs de VDU. Dans Work With Computers, édité par MJ Smith et G Salvendy. Amsterdam: Elsevier Science.

Levi, L. 1972. Stress et détresse en réponse aux stimuli psychosociaux. New York : Presse de Pergamon.

Lewis, C et DA Norman. 1986. Concevoir pour l'erreur. Dans User Centered System: New Perspectives On Human-Computer Interation, édité par DA Norman et SW Draper. Hillsdale, NJ. : Erlbaum Associates.

Lidén, C. 1990. Allergie de contact : une cause de dermatite faciale chez les opérateurs d'unités de visualisation. Am J Contact Dermatol 1:171-176.

Lidén, C et JE Wahlberg. 1985. Travail avec des bornes d'affichage vidéo chez les employés de bureau. Scand J Work Environ Health 11:489-493.

Lindbohm, ML, M Hietanen, P Kygornen, M Sallmen, P von Nandelstadh, H Taskinen, M Pekkarinen, M Ylikoski et K Hemminki. 1992. Champs magnétiques des terminaux d'affichage vidéo et avortement spontané. Am J Epidemiol 136:1041-1051.

Lindström, K. 1991. Bien-être et travail assisté par ordinateur de divers groupes professionnels dans la banque et l'assurance. Int J Hum Comput Interact 3:339-361.

Mantei, MM et TJ Teorey. 1989. Incorporation des techniques comportementales dans le cycle de vie du développement des systèmes. MIS Q septembre:257-274.

Marshall, C, C Nelson et MM Gardiner. 1987. Directives de conception. Dans Applying Cognitive Psychology to User-Interface Design, édité par MM Gardiner et B Christie. Chichester, Royaume-Uni : Wiley.

Mayhew, DJ. 1992. Principes et lignes directrices en matière de conception d'interface utilisateur de logiciel. Englewood Cliffs, NJ. : Prentice Hall.

McDonald, AD, JC McDonald, B Armstrong, N Cherry, AD Nolin et D Robert. 1988. Travailler avec des unités d'affichage visuel pendant la grossesse. Brit J Ind Med 45:509-515.

McGivern, RF et RZ Sokol. 1990. L'exposition prénatale à un champ électromagnétique à basse fréquence démasculinise le comportement de marquage olfactif des adultes et augmente le poids des organes sexuels accessoires chez les rats. Tératologie 41:1-8.

Meyer, JJ et A Bousquet. 1990. Inconfort et éblouissement handicapé chez les opérateurs de TEV. In Work With Display Units 89, édité par L Berlinguet et D Berthelette. Amsterdam: Elsevier Science.

Microsoft Corp. 1992. L'interface Windows : un guide de conception d'applications. Redmond, Washington : Microsoft Corp.

Monk, TH et DI Tepas. 1985. Travail posté. Dans Job Stress and Blue Collar Work, édité par CL Cooper et MJ Smith. New York : Wiley.

Morane, TP. 1981. La grammaire du langage de commande : une représentation pour l'interface utilisateur des systèmes informatiques d'interaction. Int. J Man Mach Stud 15:3-50.

—-. 1983. Entrer dans un système : analyse de la cartographie des tâches externe-interne. Dans Actes de la conférence CHI de 1983 sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques, 12-15 décembre, Boston. New York : ACM.

Moshowitz, A. 1986. Dimensions sociales de la bureautique. Adv Comput 25:335-404.

Murray, WE, CE Moss, WH Parr, C Cox, MJ Smith, BFG Cohen, LW Stammerjohn et A Happ. 1981. Dangers potentiels pour la santé des terminaux d'affichage vidéo. Rapport de recherche NIOSH 81-129. Cincinnati, Ohio : Institut national pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH).

Nielsen, CV et LPA Brandt. 1990. Avortement spontané chez les femmes utilisant des terminaux d'affichage vidéo. Scand J Work Environ Health 16:323-328.

—-. 1992. Croissance fœtale, naissance prématurée et mortalité infantile en relation avec le travail avec des terminaux d'affichage vidéo pendant la grossesse. Scand J Work Environ Health 18:346-350.

Nielsen, J. 1992. Le cycle de vie de l'ingénierie de l'utilisabilité. Ordinateur (mars):12-22.

—-. 1993. Conception itérative d'interface utilisateur. Ordinateur (novembre):32-41.

Nielsen, J et RL Mack. 1994. Méthodes d'inspection de l'utilisabilité. New York : Wiley.

Numéro spécial sur les laboratoires d'utilisabilité. 1994. Behav Inf Technol.

Nurminen, T et K Kurppa. 1988. Emploi de bureau, travail sur terminaux vidéo et évolution de la grossesse. Expérience des mères de référence à partir d'une étude cas-témoin finlandaise sur les malformations congénitales. Scand J Work Environ Health 14:293-298.

Bureau d'évaluation de la technologie (OTA). 1987. Le superviseur électronique : nouvelle technologie, nouvelles tensions. Washington, DC : Bureau d'impression du gouvernement des États-Unis.

Open Software Foundation. 1990. Guide de style OSF/Motif. Falaises d'Englewood, New Jersey : Prentice Hall.

Ostberg, O et C Nilsson. 1985. Technologie émergente et stress. Dans Job Stress and Blue Collar Work, édité par CL Cooper et MJ Smith. New York : Wiley.

Piotrkowski, CS, BFG Cohen et KE Coray. 1992. Conditions de travail et bien-être des employées de bureau. Int J Hum Comput Interact 4:263-282.

Pot, F, P Padmos et A Brouwers. 1987. Déterminants du bien-être de l'opérateur de VDU. In Work With Display Units 86. Articles sélectionnés de la Conférence scientifique internationale sur le travail avec des unités d'affichage, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Preece, J, Y Rogers, H Sharp, D Benyon, S Holland et T Carey. 1994. Interaction Homme-Machine. Reading, Massachusetts : Addison-Wesley.

Quinter, J et R Elvey. 1990. L'hypothèse neurogène du RSI. Documents de discussion sur la pathologie des troubles du cou et des membres supérieurs liés au travail et les implications pour le traitement, édité par G Bammer. Document de travail n° 24. Canberra : NCEPH, Australian National Univ.

Rasmussen, J. 1986. Traitement de l'information et interaction homme-machine. Une approche de l'ingénierie cognitive. New York : Hollande du Nord.

Ravden, SJ et GI Johnson. 1989. Évaluation de l'utilisabilité des interfaces homme-ordinateur : une approche pratique. West Sussex, Royaume-Uni : E Horwood.

—. 1992. Architecture d'application de systèmes : prise en charge des communications communes. Falaises d'Englewood, New Jersey : Prentice Hall.

Reed, AV. 1982. Stratégies de correction d'erreurs et interaction humaine avec les systèmes informatiques. Dans Actes de la Conférence sur les facteurs humains dans les systèmes informatiques Gaithersburg, Md. : ACM.

Rey, P et A Bousquet. 1989. Contrainte visuelle des opérateurs de VDT : le bien et le mal. Dans Work With Computers, édité par G Salvendy et MJ Smith. Amsterdam: Elsevier Science.

—. 1990. Stratégies d'examen médical de la vue pour les opérateurs de TEV. In Work With Display Units 89, édité par L Berlinguet et D Berthelette. Amsterdam: Elsevier Science.

Rheingold, RH. 1991. Réalité virtuelle. New York : Pierre de touche.

Rich, E. 1983. Les utilisateurs sont des individus : individualisation des modèles d'utilisateurs. Int J Man Mach Stud 18: 199-214.

Rivas, L et C Rius. 1985. Effets de l'exposition chronique à de faibles champs électromagnétiques chez la souris. IRCS Med Sci 13:661-662.

Robert, JM. 1989. Apprentissage d'un système informatique par exploration non assistée. Un exemple : le Macintosh. Dans MACINTER II Man-Computer Interaction Research, édité par F Klix, N Streitz, Y Warren et H Wandke. Amsterdam : Elsevier.

Robert, JM et JY Fiset. 1992. Conception et évaluation ergonomiques d'une interface pour un logiciel d'aide au diagnostic : Une étude de cas. ICO printemps-été:1-7.

Roman, E, V Beral, M Pelerin et C Hermon. 1992. Avortement spontané et travail avec des écrans visuels. Brit J Ind Med 49:507-512.

Rubino, GF. 1990. Enquête épidémiologique sur les troubles oculaires : la recherche multicentrique italienne. In Work With Display Units 89, édité par L Berlinguet et D Berthelette. Amsterdam: Elsevier Science.

Rumelhart, DE et DA Norman. 1983. Processus analogiques dans l'apprentissage. Dans Cognitive Skills and Their Acquisition, édité par JR Anderson. Hillsdale, New Jersey : Lawrence Erlbaum.

Ryan, GA et M Bampton. 1988. Comparaison des opérateurs de traitement de données avec et sans symptômes des membres supérieurs. Goujon de santé communautaire 12:63-68.

Ryan, GA, JH Mullerworth et J Pimble. 1984. La prévalence des microtraumatismes répétés chez les opérateurs de traitement de données. Dans Actes de la 21e Conférence annuelle de la Société d'ergonomie d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Sydney.

Saintfort, PC. 1990. Prédicteurs du stress dans la conception des tâches dans les bureaux automatisés. Behav Inf Technol 9:3-16.

—-. 1991. Stress, contrôle du travail et autres éléments du travail : une étude sur les employés de bureau. Int J Ind Erg 7:11-23.

Salvendy, G. 1992. Manuel de génie industriel. New York : Wiley.

Salzinger, K et S Freimark. 1990. Comportement opérant altéré de rats adultes après exposition périnatale à un champ électromagnétique de 60 Hz. Bioelectromagnetics 11:105-116.

Sauter, SL, CL Cooper et JJ Hurrell. 1989. Contrôle de l'emploi et santé des travailleurs. New York : Wiley.

Sauter, SL, MS Gottlieb, KC Jones, NV Dodson et KM Rohrer. 1983a. Implications pour l'emploi et la santé de l'utilisation des écrans de visualisation : résultats initiaux de l'étude Wisconsin-NIOSH. Commun ACM 26:284-294.

Sauter, SL, MS Gottlieb, KM Rohrer et NV Dodson. 1983b. Le bien-être des utilisateurs de bornes d'affichage vidéo. Une étude exploratoire. Cincinnati, Ohio : NIOSH.

Scapin, DL. 1986. Guide ergonomique de conception des interfaces homme-machine. Rapport de recherche no. 77. Le Chesnay, France : INRIA.

Schnorr, TM, BA Grajewski, RW Hornung, MJ Thun, GM Egeland, WE Murray, DL Conover et WE Halperin. 1991. Terminaux vidéo et risque d'avortement spontané. New Engl J Med 324:727-733.

Shepherd, A. 1989. Analyse et formation aux tâches des technologies de l'information. Dans Task Analysis for Human-Computer Interaction, édité par D Diaper. Chichester : E Horwood.

Shneiderman, B. 1987. Conception de l'interface utilisateur : stratégies pour une interaction homme-ordinateur efficace. Reading, Massachusetts : Addison-Wesley.

Sjödren, S et A Elfstrom. 1990. Inconfort oculaire chez 4000 utilisateurs de VDU. En travail avec l'affichage
Unités 89, édité par L Berlinguet et D Berthelette. Amsterdam: Elsevier Science.

Smith, MJ. 1987. Stress professionnel. Dans Handbook of Ergonomics/Human Factors, édité par G Salvendy. New York : Wiley.

Smith, MJ et BC Amick. 1989. Surveillance électronique sur le lieu de travail : Implications pour le contrôle des employés et le stress au travail. Dans Job Control and Worker Health, édité par S Sauter, J Hurrel et C Cooper. New York : Wiley.

Smith, MJ, P Carayon et K Miezio. 1987. Technologie VDT : Problèmes psychosociaux et de stress. In Work With Display Units, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam: Elsevier Science.

Smith, MJ et P Carayon-Sainfort. 1989. Une théorie de l'équilibre de la conception des tâches pour la réduction du stress. Int J Ind Erg 4:67-79.

Smith, MJ, BFG Cohen, LW Stammerjohn et A Happ. 1981. Une enquête sur les problèmes de santé et le stress au travail dans les opérations d'affichage vidéo. Hum Factors 23:387-400.

Smith, MJ, P Carayon, KH Sanders, SY Lim et D LeGrande. 1992a. Surveillance électronique des performances, conception des tâches et stress des travailleurs. Appl Ergon 23:17-27.

Smith, MJ, G Salvendy, P Carayon-Sainfort et R Eberts. 1992b. Interaction homme machine. Dans Handbook of Industrial Engineering, édité par G Salvendy. New York : Wiley.

Smith, SL et SL Mosier. 1986. Directives pour la conception de logiciels d'interface utilisateur. Rapport ESD-TR-278. Bedford, Mass. : MITRE.

Direction de l'épidémiologie de la Commission de la santé de l'Australie du Sud. 1984. Symptômes de fatigue répétitive et conditions de travail chez les travailleurs du clavier engagés dans la saisie de données ou le traitement de texte dans la fonction publique d'Australie du Sud. Adélaïde : Commission de la santé de l'Australie du Sud.

Stammerjohn, LW, MJ Smith et BFG Cohen. 1981. Évaluation des facteurs de conception des postes de travail dans les opérations de VDT. Hum Factors 23:401-412.

Stellman, JM, S Klitzman, GC Gordon et BR Snow. 1985. Qualité de l'air et ergonomie au bureau : résultats d'enquête et problèmes méthodologiques. Am Ind Hyg Assoc J 46:286-293.

—-. 1987a. Comparaison du bien-être entre les employés de bureau interactifs non-machine et les utilisateurs et dactylos à temps plein et à temps partiel de TEV. In Work With Display Units 86. Articles sélectionnés de la Conférence scientifique internationale sur le travail avec des unités d'affichage, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

—-. 1987b. Environnement de travail et bien-être des employés de bureau et des VDT. J Occup Behav 8:95-114.

Strasman, Pennsylvanie. 1985. Information Payoff: La transformation du travail à l'ère électronique. New York : Presse gratuite.

Stuchly, M, AJ Ruddick, et al. 1988. Évaluation tératologique de l'exposition aux champs magnétiques variant dans le temps. Tératologie 38:461-466.

Sun Microsystems Inc. 1990. Regard ouvert. Lignes directrices relatives au style d'application de l'interface utilisateur graphique. Reading, Massachusetts : Addison-Wesley.

Swanbeck, G et T Bleeker. 1989. Problèmes de peau à partir d'unités de visualisation : Provocation de symptômes cutanés dans des conditions expérimentales. Acta Derm-Venereol 69:46-51.

Taylor, FW. 1911. Les principes de gestion scientifique. New York : Norton & Co.

Thimbleby, H. 1990. Conception d'interface utilisateur. Chichester : ACM.

Tikkanen, J et OP Heinonen. 1991. Exposition maternelle à des facteurs chimiques et physiques pendant la grossesse et malformations cardiovasculaires chez la progéniture. Tératologie 43:591-600.

Tribukait, B et E Cekan. 1987. Effets des champs magnétiques pulsés sur le développement embryonnaire chez la souris. In Work With Display Units 86: Selected Papers from the International Scientific Conference On Work With Display Units, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Wahlberg, JE et C Lidén. 1988. La peau est-elle affectée par le travail sur terminaux visuels ? Dermatol Clin 6:81-85.

Waterworth, JA et MH Chignell. 1989. Un manifeste pour la recherche sur l'utilisabilité des hypermédias. Hypermédia 1:205-234.

Westerholm, P et A Ericson. 1986. Résultat de la grossesse et travail sur écran dans une cohorte d'agents d'assurance. In Work With Display Units 86. Articles sélectionnés de la Conférence scientifique internationale sur le travail avec des unités d'affichage, mai 1986, Stockholm, édité par B Knave et PG Widebäck. Amsterdam : Hollande du Nord.

Westlander, G. 1989. Utilisation et non-utilisation des écrans de visualisation — Organisation du travail terminal. In Work With Computers: Organizational, Management, Stress and Health Aspects, édité par MJ Smith et G Salvendy. Amsterdam: Elsevier Science.

Westlander, G et E Aberg. 1992. Variété dans le travail sur écran de visualisation : un problème d'évaluation dans la recherche sur l'environnement de travail. Int J Hum Comput Interact 4:283-302.

Wickens, C. 1992. Psychologie de l'ingénieur et performance humaine. New York : Harper Collins.

Wiley, MJ et P Corey. 1992. Les effets de l'exposition continue à des champs magnétiques en dents de scie de 20 khz sur les portées de souris CD-1. Tératologie 46:391-398.

Wilson, J et D Rosenberg. 1988. Prototypage rapide pour la conception d'interface utilisateur. Dans Handbook of Human-Computer Interaction, édité par M Helander. Amsterdam : Elsevier.

Windham, GC, L Fenster, SH Swan et RR Neutra. 1990. Utilisation de terminaux d'affichage vidéo pendant la grossesse et risque d'avortement spontané, de faible poids à la naissance ou de retard de croissance intra-utérin. Am J Ind Med 18:675-688.

Organisation mondiale de la santé (OMS). 1987. Terminaux à écran visuel et santé des travailleurs. Genève : OMS.

—-. 1989. Travail avec des terminaux visuels : Aspects psychosociaux et santé. J Occup Med 31:957-968.

Yang, CL et P Carayon. 1993. Effets des exigences professionnelles et du soutien au travail sur le stress des travailleurs : une étude sur les utilisateurs de TEV. Behav Inf Technol .

Jeune, JE. 1993. Réseau mondial. Les ordinateurs dans une société durable. Washington, D.C. : Worldwatch Paper 115.

Jeune, RM. 1981. La machine à l'intérieur de la machine : modèles de calculatrices de poche des utilisateurs. Int J Man Mach Stud 15: 51-85.

Zecca, L, P Ferrario et G Dal Conte. 1985. Études toxicologiques et tératologiques chez le rat après exposition à des champs magnétiques pulsés. Bioelectrochem Bioenerget 14:63-69.

Zuboff, S. 1988. À l'ère de la machine intelligente : l'avenir du travail et de la puissance. New York : Livres de base.