Lundi, Avril 04 2011 17: 06

Sécurité des outils électriques portatifs et manuels

Évaluer cet élément
(15 votes)

Les outils font tellement partie de nos vies qu'il est parfois difficile de se rappeler qu'ils peuvent présenter des dangers. Tous les outils sont fabriqués dans un souci de sécurité, mais il peut arriver qu'un accident se produise avant que les dangers liés à l'outil ne soient reconnus. Les travailleurs doivent apprendre à reconnaître les dangers associés aux différents types d'outils et les mesures de sécurité nécessaires pour prévenir ces dangers. Un équipement de protection individuelle approprié, tel que des lunettes de sécurité ou des gants, doit être porté pour se protéger des dangers potentiels pouvant être rencontrés lors de l'utilisation d'outils électriques portatifs et d'outils à main.

Outils

Les outils à main ne sont pas motorisés et comprennent tout, des haches aux clés. Les plus grands dangers posés par les outils à main résultent d'une mauvaise utilisation, de l'utilisation d'un outil inapproprié pour le travail et d'un entretien inapproprié. Certains des dangers associés à l'utilisation d'outils à main comprennent, mais sans s'y limiter, les suivants :

  • L'utilisation d'un tournevis comme burin peut entraîner la rupture et la projection de la pointe du tournevis, frappant l'utilisateur ou d'autres employés.
  • Si le manche en bois d'un outil tel qu'un marteau ou une hache est desserré, éclaté ou fissuré, la tête de l'outil peut s'envoler et heurter l'utilisateur ou un autre travailleur.
  • Une clé ne doit pas être utilisée si ses mâchoires sont suspendues, car elle pourrait glisser.
  • Les outils à impact tels que les burins, les coins ou les goupilles d'entraînement ne sont pas sûrs s'ils ont des têtes en forme de champignon qui pourraient se briser lors de l'impact, envoyant voler des fragments pointus.

 

L'employeur est responsable de l'état sécuritaire des outils et de l'équipement fournis aux employés, mais les employés ont la responsabilité d'utiliser et d'entretenir correctement les outils. Les travailleurs doivent éloigner les lames de scie, les couteaux ou les autres outils des allées et des autres employés travaillant à proximité. Les couteaux et les ciseaux doivent être aiguisés, car les outils émoussés peuvent être plus dangereux que les outils tranchants. (Voir figure 1.)

Figure 1. Un tournevis

MAC240F1

La sécurité exige que les sols soient maintenus aussi propres et secs que possible pour éviter les glissades accidentelles lors du travail avec ou autour d'outils à main dangereux. Bien que les étincelles produites par les outils à main en fer et en acier ne soient normalement pas assez chaudes pour être des sources d'inflammation, lorsque vous travaillez avec ou autour de matériaux inflammables, des outils résistants aux étincelles en laiton, en plastique, en aluminium ou en bois peuvent être utilisés pour empêcher la formation d'étincelles.

Outils électriques

Les outils électriques sont dangereux lorsqu'ils sont mal utilisés. Il existe plusieurs types d'outils électriques, généralement classés en fonction de la source d'alimentation (électrique, pneumatique, à combustible liquide, hydraulique, à vapeur et à poudre explosive). Les employés doivent être qualifiés ou formés à l'utilisation de tous les outils électriques utilisés dans leur travail. Ils doivent comprendre les dangers potentiels associés à l'utilisation d'outils électriques et observer les consignes de sécurité générales suivantes pour éviter que ces dangers ne se produisent :

    • Ne transportez jamais un outil par le cordon ou le tuyau.
    • Ne tirez jamais sur le cordon ou le tuyau pour le débrancher de la prise.
    • Gardez les cordons et les tuyaux à l'écart de la chaleur, de l'huile et des arêtes vives.
    • Débranchez les outils lorsqu'ils ne sont pas utilisés, avant l'entretien et lors du changement d'accessoires tels que les lames, les mèches et les couteaux.
    • Tous les observateurs doivent rester à une distance de sécurité de la zone de travail.
    • Sécurisez le travail avec des pinces ou un étau, libérant les deux mains pour faire fonctionner l'outil.
    • Évitez les démarrages accidentels. Le travailleur ne doit pas tenir un doigt sur le bouton de l'interrupteur lorsqu'il transporte un outil branché. Les outils dotés de commandes verrouillées doivent être désengagés lorsque l'alimentation est interrompue afin qu'ils ne démarrent pas automatiquement lors du rétablissement de l'alimentation.
    • Les outils doivent être entretenus avec soin et maintenus aiguisés et propres pour une meilleure performance. Les instructions du manuel d'utilisation doivent être suivies pour la lubrification et le changement d'accessoires.
    • Les travailleurs doivent s'assurer qu'ils ont une bonne assise et un bon équilibre lorsqu'ils utilisent des outils électriques. Des vêtements appropriés doivent être portés, car des vêtements amples, des cravates ou des bijoux peuvent se coincer dans les pièces mobiles.
    • Tous les outils électriques portatifs endommagés doivent être retirés de l'utilisation et étiquetés « Ne pas utiliser » pour éviter les chocs électriques.

                     

                    Gardes de protection

                    Les pièces mobiles dangereuses des outils électriques doivent être protégées. Par exemple, les courroies, les engrenages, les arbres, les poulies, les pignons, les broches, les tambours, les volants d'inertie, les chaînes ou autres pièces d'équipement à mouvement alternatif, rotatif ou mobile doivent être protégés si ces pièces sont exposées au contact des travailleurs. Si nécessaire, des protections doivent être fournies pour protéger l'opérateur et les autres contre les dangers associés à :

                      • le point d'opération
                      • points de pincement en cours d'exécution
                      • pièces rotatives et alternatives
                      • projections de copeaux et d'étincelles, et brouillard ou pulvérisation de fluides de travail des métaux.

                             

                            Les protections de sécurité ne doivent jamais être retirées lorsqu'un outil est utilisé. Par exemple, les scies circulaires portatives doivent être équipées de protections. Une protection supérieure doit recouvrir toute la lame de la scie. Un protecteur inférieur escamotable doit recouvrir les dents de la scie, sauf lorsqu'il entre en contact avec le matériau à travailler. Le protecteur inférieur doit revenir automatiquement en position de recouvrement lorsque l'outil est retiré du travail. Remarquez les protège-lames sur l'illustration d'une scie électrique (figure 2).

                            Figure 2. Une scie circulaire avec protection

                            MAC240F2

                            Interrupteurs et commandes de sécurité

                            Voici des exemples d'outils électriques portatifs qui doivent être équipés d'un interrupteur de commande « marche-arrêt » à contact momentané :

                              • perceuses, taraudeuses et visseuses
                              • meuleuses horizontales, verticales et angulaires avec meules de plus de 2 pouces (5.1 cm) de diamètre
                              • ponceuses à disque et à bande
                              • scies alternatives et sabres.

                                     

                                    Ces outils peuvent également être équipés d'une commande de verrouillage, à condition que l'arrêt puisse être accompli par un seul mouvement du même doigt ou des doigts qui l'ont mis en marche.

                                    Les outils électriques portatifs suivants peuvent être équipés uniquement d'un interrupteur de commande positif « marche-arrêt » :

                                      • ponceuses à plateau
                                      • ponceuses à disque avec disques de 2 pouces (5.1 cm) ou moins de diamètre
                                      • meuleuses avec roues de 2 pouces (5.1 cm) ou moins de diamètre
                                      • toupies et raboteuses
                                      • coupe-feuilles, grignoteuses et cisailles
                                      • les scies à chantourner et les scies sauteuses avec des tiges de lame de ¼ de pouce (0.64 cm) de large ou moins.

                                                 

                                                Les autres outils électriques portatifs qui doivent être équipés d'un interrupteur à pression constante qui coupe l'alimentation lorsque la pression est relâchée comprennent :

                                                  • scies circulaires dont le diamètre de la lame est supérieur à 2 pouces (5.1 cm)
                                                  • tronçonneuses
                                                  • outils à percussion sans moyen de maintien positif des accessoires.

                                                       

                                                      Outils électriques

                                                      Les travailleurs utilisant des outils électriques doivent être conscients de plusieurs dangers. Le plus grave d'entre eux est la possibilité d'électrocution, suivie de brûlures et de légers chocs. Dans certaines conditions, même une petite quantité de courant peut entraîner une fibrillation du cœur pouvant entraîner la mort. Un choc peut également faire tomber un travailleur d'une échelle ou d'autres surfaces de travail surélevées.

                                                      Pour réduire le risque de blessure des travailleurs par choc électrique, les outils doivent être protégés par au moins l'un des moyens suivants :

                                                        • Grounded par un cordon à trois fils (avec un fil de terre). Les cordons à trois fils contiennent deux conducteurs porteurs de courant et un conducteur de mise à la terre. Une extrémité du conducteur de mise à la terre se connecte au boîtier métallique de l'outil. L'autre extrémité est mise à la terre via une broche de la fiche. Chaque fois qu'un adaptateur est utilisé pour accueillir une prise à deux trous, le fil de l'adaptateur doit être relié à une terre connue. La troisième broche ne doit jamais être retirée de la fiche. (Voir figure 3.)
                                                        • Double isolation. Le travailleur et les outils sont protégés de deux manières : (1) par une isolation normale sur les fils à l'intérieur, et (2) par un boîtier qui ne peut pas conduire l'électricité à l'opérateur en cas de dysfonctionnement.
                                                        • Alimenté par un transformateur d'isolement basse tension.
                                                        • Connecté via des disjoncteurs de fuite à la terre. Ce sont des dispositifs permanents et portables qui déconnectent instantanément un circuit lorsqu'il cherche la terre à travers le corps d'un travailleur ou à travers des objets mis à la terre.

                                                               

                                                              Figure 3. Une perceuse électrique

                                                              MAC240F3

                                                               

                                                              Ces pratiques générales de sécurité doivent être suivies lors de l'utilisation d'outils électriques :

                                                                • Les outils électriques doivent être utilisés dans les limites de leur conception.
                                                                • Des gants et des chaussures de sécurité sont recommandés lors de l'utilisation d'outils électriques.
                                                                • Lorsqu'ils ne sont pas utilisés, les outils doivent être rangés dans un endroit sec.
                                                                • Les outils ne doivent pas être utilisés si les fils ou les connecteurs sont effilochés, pliés ou endommagés.
                                                                • Les outils électriques ne doivent pas être utilisés dans des endroits humides ou mouillés.
                                                                • Les zones de travail doivent être bien éclairées.

                                                                 

                                                                Meules abrasives motorisées

                                                                Les meules de meulage, de coupe, de polissage et de polissage à l'abrasif motorisé créent des problèmes de sécurité particuliers car les meules peuvent se désintégrer et projeter des fragments volants.

                                                                Avant de monter les meules abrasives, elles doivent être inspectées de près et sonorisées (ou sonorisées) en tapotant doucement avec un instrument léger non métallique pour s'assurer qu'elles sont exemptes de fissures ou de défauts. Si les roues sont fissurées ou semblent mortes, elles pourraient voler en éclats en cours de fonctionnement et ne doivent pas être utilisées. Une roue saine et en bon état donnera une tonalité métallique claire ou un "sonnerie".

                                                                Pour éviter que la roue ne se fissure, l'utilisateur doit s'assurer qu'elle s'adapte librement sur l'axe. L'écrou de fusée doit être suffisamment serré pour maintenir la roue en place sans déformer le flasque. Suivez les recommandations du fabricant. Des précautions doivent être prises pour s'assurer que la meule de broche ne dépassera pas les spécifications de la meule abrasive. En raison de la possibilité qu'une roue se désintègre (explose) lors du démarrage, le travailleur ne doit jamais se tenir directement devant la roue lorsqu'elle accélère à pleine vitesse de fonctionnement. Les outils de meulage portatifs doivent être équipés de protections de sécurité pour protéger les travailleurs non seulement de la surface de la meule en mouvement, mais également des éclats projetés en cas de bris. De plus, lors de l'utilisation d'une meuleuse électrique, ces précautions doivent être respectées :

                                                                  • Utilisez toujours une protection oculaire.
                                                                  • Coupez l'alimentation lorsque l'outil n'est pas utilisé.
                                                                  • Ne serrez jamais une meuleuse à main dans un étau.

                                                                       

                                                                      Outils pneumatiques

                                                                      Les outils pneumatiques sont alimentés par de l'air comprimé et comprennent des déchiqueteuses, des perceuses, des marteaux et des ponceuses. Bien qu'il existe plusieurs dangers potentiels liés à l'utilisation d'outils pneumatiques, le principal est le risque d'être heurté par l'un des accessoires de l'outil ou par une sorte de fixation que le travailleur utilise avec l'outil. Une protection oculaire est requise et une protection faciale est recommandée lorsque vous travaillez avec des outils pneumatiques. Le bruit est un autre danger. Travailler avec des outils bruyants tels que des marteaux-piqueurs nécessite une utilisation appropriée et efficace d'une protection auditive appropriée.

                                                                      Lors de l'utilisation d'un outil pneumatique, le travailleur doit s'assurer qu'il est solidement fixé au tuyau pour éviter une déconnexion. Un fil court ou un dispositif de verrouillage positif fixant le tuyau d'air à l'outil servira de protection supplémentaire. Si un tuyau d'air a plus de ½ pouce (1.27 cm) de diamètre, une soupape de sécurité en excès de débit doit être installée à la source de l'alimentation en air pour couper automatiquement l'air en cas de rupture du tuyau. En général, les mêmes précautions doivent être prises avec un tuyau d'air que celles recommandées pour les cordons électriques, car le tuyau est sujet au même type de dommages ou de chocs accidentels, et il présente également un risque de trébuchement.

                                                                      Les pistolets à air comprimé ne doivent jamais être pointés vers qui que ce soit. Les travailleurs ne doivent jamais « culbuter » la buse contre eux-mêmes ou contre quelqu'un d'autre. Un clip ou un dispositif de retenue de sécurité doit être installé pour empêcher les accessoires, tels qu'un ciseau sur un marteau à piquer, d'être accidentellement tirés du canon. Des écrans doivent être installés pour protéger les travailleurs à proximité contre les impacts de fragments volants autour des déchiqueteuses, des pistolets à riveter, des marteaux pneumatiques, des agrafeuses ou des perceuses pneumatiques.

                                                                      Les pistolets pulvérisateurs sans air qui atomisent les peintures et les fluides à haute pression (1,000 XNUMX livres ou plus par pouce carré) doivent être équipés de dispositifs de sécurité visuels automatiques ou manuels qui empêcheront l'activation jusqu'à ce que le dispositif de sécurité soit relâché manuellement. Les marteaux-piqueurs lourds peuvent causer de la fatigue et des tensions qui peuvent être réduites par l'utilisation de poignées en caoutchouc lourdes qui offrent une prise en main sûre. Un travailleur qui utilise un marteau-piqueur doit porter des lunettes de sécurité et des chaussures de sécurité pour se protéger contre les blessures si le marteau glisse ou tombe. Un écran facial doit également être utilisé.

                                                                      Outils à essence

                                                                      Les outils à essence fonctionnent généralement à l'aide de petits moteurs à combustion interne à essence. Les dangers potentiels les plus graves associés à l'utilisation d'outils à carburant proviennent des vapeurs de carburant dangereuses qui peuvent brûler ou exploser et dégager des gaz d'échappement dangereux. Le travailleur doit veiller à manipuler, transporter et entreposer l'essence ou le carburant uniquement dans des contenants de liquides inflammables approuvés, conformément aux procédures appropriées pour les liquides inflammables. Avant de remplir le réservoir d'un outil à essence, l'utilisateur doit arrêter le moteur et le laisser refroidir pour éviter l'inflammation accidentelle de vapeurs dangereuses. Si un outil à essence est utilisé à l'intérieur d'une zone fermée, une ventilation efficace et/ou un équipement de protection est nécessaire pour éviter l'exposition au monoxyde de carbone. Des extincteurs doivent être disponibles dans la zone.

                                                                      Outils à poudre explosive

                                                                      Les outils explosifs à poudre fonctionnent comme un pistolet chargé et doivent être traités avec le même respect et les mêmes précautions. En fait, ils sont si dangereux qu'ils ne doivent être utilisés que par des employés spécialement formés ou qualifiés. Une protection appropriée des oreilles, des yeux et du visage est essentielle lors de l'utilisation d'un pistolet à poudre. Tous les outils actionnés par poudre doivent être conçus pour des charges de poudre variables afin que l'utilisateur puisse sélectionner un niveau de poudre nécessaire pour effectuer le travail sans force excessive.

                                                                      L'extrémité de la bouche de l'outil doit être munie d'un bouclier protecteur ou d'une garde centré perpendiculairement sur le canon pour protéger l'utilisateur de tout éclat ou particule volante qui pourrait créer un danger lorsque l'outil est tiré. L'outil doit être conçu de manière à ne pas tirer s'il n'est pas équipé de ce type de dispositif de sécurité. Pour éviter que l'outil ne tire accidentellement, deux mouvements distincts sont nécessaires pour le tir : un pour amener l'outil en position et un autre pour appuyer sur la gâchette. Les outils ne doivent pas pouvoir fonctionner tant qu'ils ne sont pas pressés contre la surface de travail avec une force d'au moins 5 livres supérieure au poids total de l'outil.

                                                                      Si un outil à poudre a des ratés, l'utilisateur doit attendre au moins 30 secondes avant d'essayer de le tirer à nouveau. Si elle ne se déclenche toujours pas, l'utilisateur doit attendre au moins 30 secondes supplémentaires afin que la cartouche défectueuse soit moins susceptible d'exploser, puis retirer soigneusement la charge. La cartouche défectueuse doit être mise dans l'eau ou autrement éliminée en toute sécurité conformément aux procédures de l'employeur.

                                                                      Si un pistolet à poudre présente un défaut pendant son utilisation, il doit être étiqueté et mis hors service immédiatement jusqu'à ce qu'il soit correctement réparé. Les précautions à prendre pour une utilisation et une manipulation en toute sécurité des pistolets à poudre comprennent les suivantes :

                                                                        • Les outils à poudre ne doivent pas être utilisés dans des atmosphères explosives ou inflammables, sauf sur délivrance d'un permis de travail à chaud par une personne autorisée.
                                                                        • Avant d'utiliser l'outil, le travailleur doit l'inspecter pour s'assurer qu'il est propre, que toutes les pièces mobiles fonctionnent librement et que le canon n'est pas obstrué.
                                                                        • L'outil ne doit jamais être pointé vers qui que ce soit.
                                                                        • L'outil ne doit pas être chargé sauf s'il doit être utilisé immédiatement. Un outil chargé ne doit pas être laissé sans surveillance, en particulier lorsqu'il peut être accessible à des personnes non autorisées.
                                                                        • Les mains doivent être tenues à l'écart de l'extrémité du canon.

                                                                         

                                                                        Lors de l'utilisation d'outils à poudre pour appliquer des fixations, les précautions de sécurité suivantes doivent être prises en compte :

                                                                          • Ne tirez pas les attaches dans un matériau qui les laisserait passer de l'autre côté.
                                                                          • Ne pas enfoncer de fixations dans des matériaux comme la brique ou le béton à moins de 3 pouces (7.6 cm) d'un bord ou d'un coin, ou dans l'acier à moins de ½ pouce (1.27 cm) d'un coin ou d'un bord.
                                                                          • N'enfoncez pas les fixations dans des matériaux très durs ou cassants qui pourraient s'écailler, se briser ou faire ricocher les fixations.
                                                                          • Utilisez un guide d'alignement lorsque vous vissez des fixations dans des trous existants. Ne pas enfoncer les fixations dans une zone écaillée causée par une fixation insatisfaisante.

                                                                                 

                                                                                Outils hydrauliques

                                                                                Le fluide utilisé dans les outils électriques hydrauliques doit être approuvé pour l'utilisation prévue et doit conserver ses caractéristiques de fonctionnement aux températures les plus extrêmes auxquelles il sera exposé. La pression de fonctionnement sécuritaire recommandée par le fabricant pour les tuyaux, vannes, tuyaux, filtres et autres raccords ne doit pas être dépassée. Lorsqu'il existe un risque de fuite sous haute pression dans une zone où des sources d'inflammation, telles que des flammes nues ou des surfaces chaudes, peuvent être présentes, l'utilisation de fluides résistants au feu comme fluide hydraulique doit être envisagée.

                                                                                Jacks

                                                                                Tous les crics - crics à levier et à cliquet, crics à vis et crics hydrauliques - doivent être munis d'un dispositif qui les empêche de monter trop haut. La limite de charge du fabricant doit être marquée de manière permanente à un endroit bien en vue sur le cric et ne doit pas être dépassée. Utilisez des cales en bois sous la base si nécessaire pour niveler et sécuriser le cric. Si la surface de levage est en métal, placez un bloc de bois dur de 1 pouce d'épaisseur (2.54 cm) ou l'équivalent entre le dessous de la surface et la tête du cric en métal pour réduire le risque de glissement. Un cric ne doit jamais être utilisé pour supporter une charge soulevée. Une fois la charge soulevée, elle doit être immédiatement soutenue par des cales.

                                                                                Pour mettre en place un cric, assurez-vous des conditions suivantes :

                                                                                  1. La base repose sur une surface ferme et plane.
                                                                                  2. Le cric est correctement centré.
                                                                                  3. La tête du cric s'appuie contre une surface plane.
                                                                                  4. La force de levage est appliquée uniformément.

                                                                                         

                                                                                        Un bon entretien des vérins est essentiel pour la sécurité. Tous les crics doivent être inspectés avant chaque utilisation et lubrifiés régulièrement. Si un cric est soumis à une charge ou à un choc anormal, il doit être soigneusement examiné pour s'assurer qu'il n'a pas été endommagé. Les vérins hydrauliques exposés au gel doivent être remplis d'un liquide antigel adéquat.

                                                                                        Résumé

                                                                                        Les travailleurs qui utilisent des outils manuels et électriques et qui sont exposés aux risques de chute, de vol, d'objets et de matériaux abrasifs et d'éclaboussures, ou aux risques de poussières, fumées, brouillards, vapeurs ou gaz nocifs, doivent disposer de l'équipement personnel approprié nécessaire pour les protéger du danger. Tous les risques liés à l'utilisation d'outils électriques peuvent être évités par les travailleurs en suivant cinq règles de sécurité de base :

                                                                                          1. Gardez tous les outils en bon état avec un entretien régulier.
                                                                                          2. Utilisez le bon outil pour le travail.
                                                                                          3. Examinez chaque outil pour les dommages avant utilisation.
                                                                                          4. Utiliser les outils conformément aux instructions du fabricant.
                                                                                          5. Choisir et utiliser un équipement de protection approprié.

                                                                                                   

                                                                                                  Les employés et les employeurs ont la responsabilité de travailler ensemble pour maintenir les pratiques de travail sécuritaires établies. Si un outil dangereux ou une situation dangereuse est rencontré, il doit être immédiatement porté à l'attention de la personne appropriée.

                                                                                                   

                                                                                                  Retour

                                                                                                  Lire 32224 fois Dernière modification le samedi, 30 Juillet 2022 01: 41

                                                                                                  " AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

                                                                                                  Table des matières

                                                                                                  Références des applications de sécurité

                                                                                                  Arteau, J, A Lan et JF Corveil. 1994. Utilisation des lignes de vie horizontales dans l'érection de structures en acier. Actes du symposium international sur la protection contre les chutes, San Diego, Californie (27-28 octobre 1994). Toronto : Société internationale de protection contre les chutes.

                                                                                                  Backström, T. 1996. Risque d'accident et protection de la sécurité dans la production automatisée. Thèse de doctorat. Arbete och Hälsa 1996:7. Solna : Institut national de la vie active.

                                                                                                  Backström, T et L Harms-Ringdahl. 1984. Une étude statistique des systèmes de contrôle et des accidents du travail. J Occup Acc. 6:201–210.

                                                                                                  Backström, T et M Döös. 1994. Défauts techniques à l'origine des accidents dans la production automatisée. Dans Advances in Agile Manufacturing, édité par PT Kidd et W Karwowski. Amsterdam : Presse IOS.

                                                                                                  —. 1995. Une comparaison des accidents du travail dans les industries à technologie manufacturière de pointe. Int J Hum Factors Manufac. 5(3). 267–282.

                                                                                                  —. Dans la presse. La genèse technique des pannes de machines conduisant à des accidents du travail. Int J Ind Ergonomie.

                                                                                                  —. Accepté pour publication. Fréquences absolues et relatives des accidents d'automatisation sur différents types d'équipements et pour différents groupes professionnels. J Saf Rés.

                                                                                                  Bainbridge, L. 1983. Ironies de l'automatisation. Automatica 19: 775–779.

                                                                                                  Bell, R et D Reinert. 1992. Concepts de risque et d'intégrité du système pour les systèmes de contrôle liés à la sécurité. Saf Sei 15:283–308.

                                                                                                  Bouchard, P. 1991. Échafaudages. Guide série 4. Montréal : CSST.

                                                                                                  Bureau des affaires nationales. 1975. Normes de sécurité et de santé au travail. Structures de protection en cas de retournement pour matériel de manutention et tracteurs, sections 1926, 1928. Washington, DC : Bureau des affaires nationales.

                                                                                                  Corbett, JM. 1988. L'ergonomie dans le développement de l'AMT centré sur l'humain. Ergonomie appliquée 19: 35–39.

                                                                                                  Culver, C et C Connolly. 1994. Empêcher les chutes mortelles dans la construction. Saf Health septembre 1994 : 72–75.

                                                                                                  Deutsche Industrie Normen (DIN). 1990. Grundsätze für Rechner in Systemen mit Sicherheitsauffgaben. DIN V VDE 0801. Berlin : Beuth Verlag.

                                                                                                  —. 1994. Grundsätze für Rechner in Systemen mit Sicherheitsauffgaben Änderung A 1. DIN V VDE 0801/A1. Berlin : Beth Verlag.

                                                                                                  —. 1995a. Sicherheit von Maschinen—Druckempfindliche Schutzeinrichtungen [Sécurité des machines — Équipement de protection sensible à la pression]. DIN prEN 1760. Berlin : Beuth Verlag.

                                                                                                  —. 1995b. Rangier-Warneinrichtungen—Anforderungen und Prüfung [Véhicules utilitaires — détection d'obstacles en marche arrière — exigences et essais]. Norme DIN 75031. Février 1995.

                                                                                                  Döös, M et T Backström. 1993. Description des accidents dans la manutention automatisée des matériaux. Dans Ergonomics of Materials Handling and Information Processing at Work, édité par WS Marras, W Karwowski, JL Smith et L Pacholski. Varsovie : Taylor et Francis.

                                                                                                  —. 1994. Les perturbations de la production comme risque d'accident. Dans Advances in Agile Manufacturing, édité par PT Kidd et W Karwowski. Amsterdam : Presse IOS.

                                                                                                  Communauté économique européenne (CEE). 1974, 1977, 1979, 1982, 1987. Directives du Conseil sur les structures de protection contre le renversement des tracteurs agricoles et forestiers à roues. Bruxelles : CEE.

                                                                                                  —. 1991. Directive du Conseil sur le rapprochement des législations des États membres relatives aux machines. (91/368/CEE) Luxembourg : CEE.

                                                                                                  Etherton, JR et ML Myers. 1990. Recherche sur la sécurité des machines au NIOSH et orientations futures. Int J Ind Erg 6: 163–174.

                                                                                                  Freund, E, F Dierks et J Roßmann. 1993. Unterschungen zum Arbeitsschutz bei Mobilen Rototern und Mehrrobotersystemen [Tests de sécurité au travail des robots mobiles et des systèmes de robots multiples]. Dortmund : Schriftenreihe der Bundesanstalt für Arbeitsschutz.

                                                                                                  Goble, W. 1992. Évaluation de la fiabilité du système de contrôle. New York : Société d'instruments d'Amérique.

                                                                                                  Goodstein, LP, HB Anderson et SE Olsen (eds.). 1988. Tâches, erreurs et modèles mentaux. Londres : Taylor et Francis.

                                                                                                  Gryfe, CI. 1988. Causes et prévention des chutes. Dans Symposium international sur la protection contre les chutes. Orlando : Société internationale de protection contre les chutes.

                                                                                                  Directeur de la santé et de la sécurité. 1989. Statistiques sur la santé et la sécurité 1986–87. Employez Gaz 97(2).

                                                                                                  Heinrich, HW, D Peterson et N Roos. 1980. Prévention des accidents industriels. 5e éd. New York : McGraw Hill.

                                                                                                  Hollnagel, E, et D Woods. 1983. Ingénierie des systèmes cognitifs : Nouveau vin dans de nouvelles bouteilles. Int J Man Machine Stud 18: 583–600.

                                                                                                  Hölscher, H et J Rader. 1984. Microcomputer in der Sicherheitstechnik. Rheinland : Verlag TgV-Reinland.

                                                                                                  Hörte, S-Å et P Lindberg. 1989. Diffusion et mise en œuvre des technologies de fabrication avancées en Suède. Document de travail n° 198:16. Institut d'innovation et de technologie.

                                                                                                  Commission électrotechnique internationale (CEI). 1992. 122 Projet de norme : Logiciels pour ordinateurs dans l'application de systèmes liés à la sécurité industrielle. CEI 65 (Sec). Genève : CEI.

                                                                                                  —. 1993. 123 Projet de norme : Sécurité fonctionnelle des systèmes électriques/électroniques/électroniques programmables ; Aspects génériques. Partie 1, Exigences générales Genève : CEI.

                                                                                                  Organisation internationale du travail (OIT). 1965. Sécurité et santé dans le travail agricole. Genève : OIT.

                                                                                                  —. 1969. Sécurité et santé dans les travaux forestiers. Genève : OIT.

                                                                                                  —. 1976. Construction et utilisation sécuritaires des tracteurs. Un recueil de directives pratiques du BIT. Genève : OIT.

                                                                                                  Organisation internationale de normalisation (ISO). 1981. Tracteurs agricoles et forestiers à roues. Ouvrages de protection. Méthode d'essai statique et conditions d'acceptation. ISO 5700. Genève : ISO.

                                                                                                  —. 1990. Normes de gestion de la qualité et d'assurance qualité : Lignes directrices pour l'application de la norme ISO 9001 au développement, à la fourniture et à la maintenance de logiciels. ISO 9000-3. Genève : ISO.

                                                                                                  —. 1991. Systèmes d'automatisation industrielle—Sécurité des systèmes de fabrication intégrés—Exigences de base (CD 11161). TC 184/WG 4. Genève : ISO.

                                                                                                  —. 1994. Véhicules utilitaires—Dispositif de détection d'obstacles en marche arrière—Exigences et essais. Rapport technique TR 12155. Genève : ISO.

                                                                                                  Johnson, B. 1989. Conception et analyse de systèmes numériques tolérants aux pannes. New York : Addison Wesley.

                                                                                                  Kidd, P. 1994. Fabrication automatisée basée sur les compétences. Dans Organisation and Management of Advanced Manufacturing Systems, édité par W Karwowski et G Salvendy. New York : Wiley.

                                                                                                  Knowlton, RE. 1986. Une introduction aux études sur les risques et l'exploitabilité : l'approche du mot guide. Vancouver, C.-B. : Chimie.

                                                                                                  Kuivanen, R. 1990. L'impact sur la sécurité des perturbations dans les systèmes de fabrication flexibles. Dans Ergonomics of Hybrid Automated Systems II, édité par W Karwowski et M Rahimi. Amsterdam : Elsevier.

                                                                                                  Laeser, RP, WI McLaughlin et DM Wolff. 1987. Fernsteurerung und Fehlerkontrolle von Voyager 2. Spektrum der Wissenshaft (1):S. 60–70.

                                                                                                  Lan, A, J Arteau et JF Corbeil. 1994. Protection contre les chutes des panneaux d'affichage hors sol. International Fall Protection Symposium, San Diego, Californie, 27-28 octobre 1994. Actes International Society for Fall Protection.

                                                                                                  Langer, HJ et W Kurfürst. 1985. Einsatz von Sensoren zur Absicherung des Rückraumes von Großfahrzeugen [Utilisation de capteurs pour sécuriser la zone derrière les gros véhicules]. FB 605. Dortmund : Schriftenreihe der bundesanstalt für Arbeitsschutz.

                                                                                                  Levenson, NG. 1986. Sécurité des logiciels : pourquoi, quoi et comment. Enquêtes informatiques ACM (2):S. 129–163.

                                                                                                  McManus, TN. Sd Espaces confinés. Manuscrit.

                                                                                                  Microsonic GmbH. 1996. Communication d'entreprise. Dortmund, Allemagne : Microsonic.

                                                                                                  Mester, U, T Herwig, G Dönges, B Brodbeck, HD Bredow, M Behrens et U Ahrens. 1980. Gefahrenschutz durch passive Infrarot-Sensoren (II) [Protection contre les dangers par les capteurs infrarouges]. FB 243. Dortmund : Schriftenreihe der bundesanstalt für Arbeitsschutz.

                                                                                                  Mohan, D et R Patel. 1992. Conception d'équipements agricoles plus sûrs : Application de l'ergonomie et de l'épidémiologie. Int J Ind Erg 10:301–310.

                                                                                                  Association nationale de protection contre les incendies (NFPA). 1993. NFPA 306 : Contrôle des risques de gaz sur les navires. Quincy, MA : NFPA.

                                                                                                  Institut national pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH). 1994. Décès de travailleurs dans des espaces confinés. Cincinnati, OH, États-Unis : DHHS/PHS/CDCP/NIOSH Pub. N° 94-103. NIOSH.

                                                                                                  Neumann, PG. 1987. Les N meilleurs (ou pires) cas de risques liés à l'informatique. IEEE T Syst Man Cyb. New York : S.11–13.

                                                                                                  —. 1994. Risques illustratifs pour le public dans l'utilisation des systèmes informatiques et des technologies connexes. Notes du moteur logiciel SIGSOFT 19, No. 1:16–29.

                                                                                                  Administration de la sécurité et de la santé au travail (OSHA). 1988. Décès professionnels sélectionnés liés au soudage et au coupage, tels que trouvés dans les rapports d'enquêtes sur les décès/catastrophes de l'OSHA. Washington, DC : OSHA.

                                                                                                  Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 1987. Codes standard pour les essais officiels des tracteurs agricoles. Paris : OCDE.

                                                                                                  Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). 1984. Les équipements individuels de protection contre les chutes de hauteur. Boulogne-Bilancourt, France : OPPBTP.

                                                                                                  Rasmussen, J. 1983. Compétences, règles et connaissances : ordre du jour, signes et symboles, et autres distinctions dans les modèles de performance humaine. Transactions IEEE sur les systèmes, l'homme et la cybernétique. SMC13(3) : 257–266.

                                                                                                  Reason, J. 1990. Erreur humaine. New York : Cambridge University Press.

                                                                                                  Reese, CD et GR Mills. 1986. L'épidémiologie traumatique des décès en espace confiné et son application à l'intervention/prévention maintenant. Dans L'évolution de la nature du travail et de la main-d'œuvre. Cincinnati, Ohio : NIOSH.

                                                                                                  Reinert, D et G Reuss. 1991. Sicherheitstechnische Beurteilung und Prüfung mikroprozessorgesteuerter
                                                                                                  Sicherheitseinrichtungen. Dans BIA-Handbuch. Sicherheitstechnisches Informations-und Arbeitsblatt 310222. Bielefeld : Erich Schmidt Verlag.

                                                                                                  Société des ingénieurs automobiles (SAE). 1974. Protection des opérateurs pour les équipements industriels. Norme SAE j1042. Warrendale, États-Unis : SAE.

                                                                                                  —. 1975. Critères de performance pour la protection contre le retournement. Pratique recommandée par la SAE. Norme SAE j1040a. Warrendale, États-Unis : SAE.

                                                                                                  Schreiber, P. 1990. Entwicklungsstand bei Rückraumwarneinrichtungen [État de l'évolution des dispositifs d'avertissement de zone arrière]. Technische Überwachung, Nr. 4, avril, S. 161.

                                                                                                  Schreiber, P et K Kuhn. 1995. Informationstechnologie in der Fertigungstechnik [Technologie de l'information dans la technique de production, série de l'Institut fédéral pour la sécurité et la santé au travail]. FB 717. Dortmund : Schriftenreihe der bundesanstalt für Arbeitsschutz.

                                                                                                  Sheridan, T. 1987. Contrôle de surveillance. In Handbook of Human Factors, édité par G. Salvendy. New York : Wiley.

                                                                                                  Springfeldt, B. 1993. Effets des règles et mesures de sécurité au travail avec une attention particulière aux blessures. Avantages des solutions fonctionnant automatiquement. Stockholm : Institut royal de technologie, Département des sciences du travail.

                                                                                                  Sugimoto, N. 1987. Sujets et problèmes de la technologie de sécurité des robots. Dans Occupational Safety and Health in Automation and Robotics, édité par K Noto. Londres : Taylor & Francis. 175.

                                                                                                  Sulowski, AC (éd.). 1991. Principes fondamentaux de la protection contre les chutes. Toronto, Canada : Société internationale de protection contre les chutes.

                                                                                                  Wehner, T. 1992. Sicherheit als Fehlerfreundlichkeit. Opladen : Westdeutscher Verlag.

                                                                                                  Zimolong, B et L Duda. 1992. Stratégies de réduction des erreurs humaines dans les systèmes de fabrication avancés. Dans Human-robot Interaction, édité par M Rahimi et W Karwowski. Londres : Taylor & Francis.