Lundi, Mars 14 2011 17: 21

Risques chimiques

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Carburants et huiles pour machines portatives

Les machines forestières portatives telles que les scies à chaîne, les débroussailleuses et les machines mobiles sont des sources d'émissions d'essence dans les opérations d'exploitation forestière. L'essence contient principalement des hydrocarbures aromatiques (dont jusqu'à 5 % de benzène dans certains pays) et aliphatiques, des additifs et quelques impuretés. Pendant la saison froide, l'essence contient plus d'hydrocarbures légers et qui s'évaporent facilement que pendant la saison chaude. Les additifs sont des composés organiques du plomb, des alcools et des éthers qui sont utilisés pour augmenter l'indice d'octane de l'essence. Dans de nombreux cas, le plomb a été totalement remplacé par des éthers et des alcools.

Les machines portatives utilisées en foresterie sont alimentées par des moteurs à deux temps, où l'huile de graissage est mélangée à l'essence. Les huiles de lubrification ainsi que les huiles de chaîne sont des huiles minérales, des huiles synthétiques ou des huiles végétales. L'exposition à l'essence, à la lubrification et à l'huile de chaîne peut se produire pendant le mélange de carburant et le remplissage ainsi que pendant l'exploitation forestière. Bien entendu, les carburants présentent également un risque d'incendie et nécessitent un stockage et une manipulation soigneux.

Les aérosols d'huile peuvent créer des risques pour la santé tels qu'une irritation des voies respiratoires supérieures et des yeux, ainsi que des problèmes de peau. L'exposition des bûcherons aux aérosols d'huile a été étudiée lors de l'exploitation manuelle. Les huiles minérales et végétales ont été étudiées. L'exposition des travailleurs forestiers aux aérosols d'huile était en moyenne de 0.3 mg/m3 pour l'huile minérale et encore moins pour l'huile végétale.

La mécanisation des travaux forestiers se développe rapidement. Les machines utilisées dans les opérations d'exploitation forestière utilisent de grandes quantités de mazout, de lubrifiants et d'huiles hydrauliques dans leurs moteurs et leurs systèmes hydrauliques. Lors des opérations de maintenance et de réparation, les mains des opérateurs de machines sont exposées à des lubrifiants, des huiles hydrauliques et des fiouls, qui peuvent provoquer des dermatites irritantes. Huiles minérales contenant des hydrocarbures à chaîne courte (C14-C21) sont les plus irritants. Pour éviter les irritations, la peau doit être protégée du contact avec l'huile par des gants de protection et une bonne hygiène personnelle.

 

Les gaz d'échappement

Le principal composant des gaz d'échappement des tronçonneuses est l'essence non brûlée. Habituellement, environ 30 % de l'essence consommée par un moteur de scie à chaîne est rejetée sans être brûlée. Les principaux composants des gaz d'échappement sont les hydrocarbures qui sont des constituants typiques de l'essence. Les hydrocarbures aromatiques, en particulier le toluène, sont généralement identifiés parmi eux, mais même le benzène est présent. Certains des gaz d'échappement se forment lors de la combustion, et le principal produit toxique parmi eux est le monoxyde de carbone. À la suite de la combustion, il y a aussi des aldéhydes, principalement du formaldéhyde, et des oxydes d'azote.

L'exposition des travailleurs aux gaz d'échappement des scies à chaîne a été étudiée en Suède. L'exposition des opérateurs aux gaz d'échappement des scies à chaîne a été évaluée dans diverses situations d'exploitation forestière. Les mesures n'ont révélé aucune différence dans les niveaux moyens d'exposition lors de l'exploitation en présence ou en l'absence de neige. L'opération d'abattage, cependant, entraîne des niveaux d'exposition élevés à court terme, en particulier lorsque l'opération est effectuée alors qu'il y a de la neige épaisse au sol. Ceci est considéré comme la principale cause de l'inconfort ressenti par les bûcherons. Les niveaux d'exposition moyens des bûcherons qui ne faisaient que de l'abattage étaient deux fois plus élevés que ceux des bûcherons qui effectuaient également l'ébranchage, le tronçonnage et le débardage manuel du bois. Ces dernières opérations impliquaient une exposition considérablement plus faible. Les niveaux moyens typiques d'exposition sont les suivants : hydrocarbures, 20 mg/m3; benzène, 0.6 mg/m3; formaldéhyde, 0.1 mg/m3; monoxyde de carbone, 20 mg/m3.

Ces valeurs sont nettement inférieures aux valeurs limites d'exposition professionnelle de 8 heures dans les pays industrialisés. Cependant, les bûcherons se plaignent souvent d'irritations des voies respiratoires supérieures et des yeux, de maux de tête, de nausées et de fatigue, qui peuvent s'expliquer au moins en partie par ces niveaux d'exposition.

Pesticides et herbicides

Les pesticides sont utilisés dans les forêts et les pépinières forestières pour lutter contre les champignons, les insectes et les rongeurs. Les quantités globales utilisées sont généralement faibles par rapport à l'utilisation agricole. Dans les forêts, les herbicides sont utilisés pour contrôler les broussailles de feuillus, les mauvaises herbes et l'herbe dans les jeunes peuplements de jeunes arbres résineux. Les herbicides phénoxy, le glyphosate ou les triazines sont utilisés à cette fin. Pour des besoins ponctuels, des insecticides, principalement des composés organophosphorés, des composés organochlorés ou des pyrédroïdes de synthèse peuvent également être utilisés. Dans les pépinières forestières, les dithiocarbamates sont utilisés régulièrement pour protéger les semis de résineux contre les champignons des pins. Un aperçu des produits chimiques utilisés en Europe et en Amérique du Nord dans les années 1980 est présenté dans le tableau 1. De nombreux pays ont pris des mesures pour trouver des alternatives aux pesticides ou pour restreindre leur utilisation. Pour plus de détails sur la chimie, les symptômes chimiques d'intoxication et le traitement, voir la section sur les produits chimiques de ce Encyclopédie.

Tableau 1. Exemples de produits chimiques utilisés en foresterie en Europe et en Amérique du Nord dans les années 1980.

Les fonctions

Produits chimiques

Fongicides

Benomyl, Borax, Carbendazim, Chlorothalonil, Dicropropene, Endosulphaani, Gamma-HCH, Mancozeb, Maneb, Bromure de méthyle, Metiram, Thiuram, Zineb

Contrôle du jeu

Acétate de polyvinyle

Contrôle des dégâts du jeu

Thirami

Répulsifs de gibier

Huile de poisson, tall oil

Les herbicides

Alcool allylique, Cyanazin, Dachtal, Dalapon, Dicamba, Dichlobenil, Diuron, Fosamine, Glyphosate, Hexazinone, MCPA, MCPB, Mecoprop (MCPP), MSMA, Oxyfluorten, Paraquat, Phénoxy herbicides (par exemple, 2,4,5-T*, 2,4-D), Piclorame, Pronoamide, Simazine, Soufre, TCA, Terbuthiuron, Terbuthylazine, Trichlopyr, Trifluraline

Insecticides

Azinphos, Bacille thuringiens, Bendiocarpanate, Carbaryl, Cyperméthrine, Deltaméthrine, Diflubenzuron, Dibromure d'éthylène, Fénitrothion, Fenvalérate, Lindane, Lindane+promecarb, Malathion, Parathion, Parathionméthyl, Pyréthrine, Perméthrine, Propoxur, Propyzamide, Tétrachlorphinos, Trichlorfon

Pesticides

Captan, Chlorpyrifos, Diazinon, Metalyxyl, Napropamide, Sethoxydim, Traiadimefon, Cyanure de sodium (lapins)

Rodenticides

Phosphure d'aluminium, Strychnine, Warfarine, Phosphure de zinc, Ziram

Stérilisant du sol

Dasomet

Protection des souches

Urée

Carburants et huiles

Huiles minérales, huiles synthétiques, huiles végétales, essence, gasoil

Autres produits chimiques

Engrais (p. ex., urée), solvants (p. ex., éthers de glycol, alcools à longue chaîne), Desmetryn

* Limité dans certains pays.

Source : Adapté de Patosaari 1987.

Une grande variété de techniques sont utilisées pour l'application des pesticides à leur cible prévue dans les forêts et les pépinières forestières. Les méthodes courantes sont la pulvérisation aérienne, l'application à partir d'un équipement entraîné par un tracteur, la pulvérisation à dos, la pulvérisation ULV et l'utilisation de pulvérisateurs reliés à des débroussailleuses.

Le risque d'exposition est similaire à celui d'autres applications de pesticides. Pour éviter l'exposition aux pesticides, les travailleurs forestiers doivent utiliser un équipement de protection individuelle (EPI) (par exemple, une casquette, une combinaison, des bottes et des gants). Si des pesticides toxiques sont appliqués, un appareil respiratoire doit également être porté pendant les applications. Un EPI efficace entraîne souvent une accumulation de chaleur et une transpiration excessive. Les applications doivent être planifiées aux heures les plus fraîches de la journée et lorsqu'il n'y a pas trop de vent. Il est également important de laver immédiatement tous les déversements avec de l'eau et d'éviter de fumer et de manger pendant les opérations de pulvérisation.

Les symptômes causés par une exposition excessive aux pesticides varient considérablement selon le composé utilisé pour l'application, mais le plus souvent, l'exposition professionnelle aux pesticides entraînera des troubles cutanés. (Pour une analyse plus détaillée des pesticides utilisés en foresterie en Europe et en Amérique du Nord, voir FAO/ECE/ILO 1991.)

Autres

Les autres produits chimiques couramment utilisés dans les travaux forestiers sont les engrais et les colorants utilisés pour le marquage du bois. Le marquage du bois se fait soit avec un marteau de marquage, soit avec un flacon pulvérisateur. Les colorants contiennent des éthers de glycol, des alcools et d'autres solvants organiques, mais le niveau d'exposition pendant le travail est probablement faible. Les engrais utilisés en foresterie ont une faible toxicité et leur utilisation pose rarement un problème d'hygiène du travail.

 

Retour

Lire 7329 fois Dernière modification le mercredi 03 août 2011 20:34

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Références forestières

Apud, E, L Bostrand, I Mobbs et B Strehlke. 1989. Directives sur l'étude ergonomique en foresterie. Genève : OIT.

Apud, E et S Valdés. 1995. Ergonomie en foresterie—Le cas chilien. Genève : OIT.

Rampe, E, D Robinson et D Trites. 1990. Ergonomie de la plantation d'arbres. Entente Canada–Colombie-Britannique sur le développement des ressources forestières, FRDA Report 127. Victoria, C.-B. : FRDA.

Brun, GW. 1985. Foresterie et qualité de l'eau. Corvallis, OR : Oregon State University (OSU) Book Stores Inc.

Chen, KT. 1990. Accidents d'exploitation forestière - Un problème émergent. Sarawak, Malaisie : Unité de santé au travail, Département médical.

Dummel, K et H Branz. 1986. "Holzernteverfahren," Schriften Reihefdes Bundesministers für Ernätrung, Handwirtschaft und Forsten. Reihe A : Landwirtschafts verlag Münster-Hiltrup.

Durnin, JVGA et R Passmore. 1967. Énergie, Travail, Loisirs. Londres : Heinemann.

Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). 1992. Introduction à l'ergonomie en foresterie dans les pays en développement. Document forestier 100. Rome:FAO.

—. 1995. Foresterie—Statistiques d'aujourd'hui pour demain. Rome : FAO.

—. 1996. Code modèle FAO des pratiques d'exploitation forestière. Rome : FAO.

FAO/CEE/OIT. 1989. Impact de la mécanisation des opérations forestières sur le sol. Actes d'un séminaire, Louvain-la-neuve, Belgique, 11–15 septembre. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

—. 1991. L'utilisation des pesticides en foresterie. Actes d'un séminaire, Sparsholt, Royaume-Uni, 10-14 septembre 1990.

—. 1994. Interactions Sol, Arbre, Machine, FORSITRISK. Actes d'un atelier et d'un séminaire interactifs, Feldafiraf, Allemagne, 4–8 juillet. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

—. 1996a. Manuel sur les dommages aigus aux forêts. Documents de travail CEE/ONU/FAO ECE/TIM/DP/7, New York et Genève : Comité mixte FAO/CEE/OIT des technologies, de la gestion et de la formation forestières.

—. 1996b. Compétences et formation en foresterie—Résultats d'une enquête auprès des pays membres de la CEE. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

FAO/OIT. 1980. Tronçonneuses dans les forêts tropicales. Forest Training Series No. 2. Rome: FAO.

Gellerstedt, S. 1993. Travail et santé dans le travail forestier. Göteborg : Université de technologie Chalmers.

Giguère, D, R Bélanger, JM Gauthier et C Larue. 1991. Étude préliminaire du travail de reboisement. Rapport IRSST B-026. Montréal : IRSST.

—. 1993. Aspects ergonomiques de la plantation d'arbres à l'aide de la technologie multi-pots. Ergonomie 36(8):963-972.

Golsse, JM. 1994. Liste de contrôle ergonomique révisée de FERIC pour la machinerie forestière canadienne. Pointe Claire : Institut canadien de recherches en génie forestier.

Haile, F. 1991. Femmes porteuses de bois de feu à Addis-Abeba et dans la forêt périurbaine. Recherche sur les femmes dans le transport du bois de feu à Addis-Abeba, Éthiopie ETH/88/MO1/IRDC et ETH/89/MO5/NOR. Rapport de projet. Genève : OIT.

Harstela, P. 1990. Postures de travail et fatigue des travailleurs dans les travaux forestiers nordiques : Une revue sélective. Int J Ind Erg 5:219–226.

Organisation internationale du travail (OIT). 1969. Sécurité et santé dans les travaux forestiers. Un recueil de directives pratiques du BIT. Genève : OIT.

—. 1988. Poids maximum pour le levage et le transport de charges. Service de sécurité et de santé au travail, n° 59. Genève : BIT.

—. 1991. Sécurité et santé au travail en foresterie. Rapport II, Commission des forêts et des industries du bois, deuxième session. Genève : OIT.

—. 1997. Code de pratique sur la sécurité et la santé dans les travaux forestiers. MEFW/1997/3. Genève : OIT.

—. 1998. Code de pratique sur la sécurité et la santé dans les travaux forestiers. Genève : OIT.

Organisation internationale de normalisation (ISO). 1986. Équipement pour le travail du sol : ROPS—Laboratory Testing and Performance Specifications. ISO 3471-1. Genève : ISO.

Jokulioma, H et H Tapola. 1993. Sécurité et santé des travailleurs forestiers en Finlande. Unasylva 4(175):57–63.

Juntunen, ML. 1993. Formation des opérateurs de récolte en Finlande. Présenté lors d'un séminaire sur l'utilisation de machines et d'équipements multifonctionnels dans les opérations forestières. Olenino Logging Enterprise, Région de Tvor, Fédération de Russie 22–28 août.

—. 1995. Opérateur professionnel d'abatteuse : Connaissances et compétences de base issues de la formation — Compétences d'exploitation issues de la vie professionnelle ? Présenté au XXe Congrès mondial de l'IUFRO, Tampre, Finlande, du 6 au 12 août.

Kanninen, K. 1986. La survenue d'accidents du travail dans les opérations forestières et les objectifs des mesures de prévention. Dans les actes d'un séminaire sur la santé au travail et la réadaptation des travailleurs forestiers, Kuopio, Finlande, 3-7 juin 1985. Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail en forêt et la formation des travailleurs forestiers.

Kastenholz, E. 1996. Sicheres Handeln bei der Holzernteuntersuchung von Einflüssen auf das Unfallgeschehen bei der Waldarbeit unter besonderer Berücksichtigung der Lohnform. Dissertation doctorale. Fribourg, Allemagne : Université de Fribourg.

Kantola, M et P Harstela. 1988. Handbook on Appropriate Technology for Forestry Operations in Developing Counts, Part 2. Forestry Training Programme Publication 19. Helsinki: National Board of Vocational Education.

Kimmins, H. 1992. Balancing Act—Environmental Issues in Forestry. Vancouver, C.-B. : University of British Columbia Press.

Lejhancova, M. 1968. Dommages cutanés causés par les huiles minérales. Procovni Lekarstvi 20(4):164–168.

Lidén, E. 1995. Entrepreneurs en machines forestières dans la foresterie industrielle suédoise : importance et conditions de 1986 à 1993. Department of Operational Efficiency Report No. 195. Université suédoise des sciences agricoles.

Ministère du Développement des compétences. 1989. Opérateur de débardeur-débardeur : Normes de formation basées sur les compétences. Ontario : ministère du Développement des compétences.

Moos, H et B Kvitzau. 1988. Recyclage des travailleurs forestiers adultes entrant dans la foresterie à partir d'une autre profession. In Actes du Séminaire sur l'emploi des entrepreneurs en foresterie, Loubières, France 26-30 septembre 1988. Loubiéres: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail forestier et la formation des ouvriers forestiers.

National Proficiency Test Council (NPTC) et Scottish Skill Testing Service (SSTS). 1992. Liste des normes de tronçonneuse. Warwickshire, Royaume-Uni : NPTC et SSTS.

—. 1993. Certificats de compétence en opération de tronçonneuse. Warwickshire, Royaume-Uni : National Proficiency Tests Council et Scottish Skills Testing Service.

Patosaari, P. 1987. Produits chimiques en foresterie : risques pour la santé et protection. Rapport au Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail forestier et la formation des travailleurs forestiers, Helsinki (document ronéotypé).

Pastille. 1995. Rapport d'étude : L'analyse de l'accident par la méthode de l'arbre des causes. Lucerne : Schweizerische Unfallversicherungsanstalt (SUVA) (mimeo).

Powers, RF, DH Alban, RE Miller, AE Tiarks, CG Wells, PE Avers, RG Cline, RO Fitzgerald et JNS Loftus. 1990.
Soutenir la productivité des sites dans les forêts nord-américaines : problèmes et perspectives. Dans Sustained Productivity of Forest Soils, édité par SP Gessed, DS Lacate, GF Weetman et RF Powers. Vancouver, C.-B. : Publication de la Faculté de foresterie.

Robinson, DG, DG Trites et EW Banister. 1993. Effets physiologiques du stress au travail et de l'exposition aux pesticides lors de la plantation d'arbres par les travailleurs sylvicoles de la Colombie-Britannique. Ergonomie 36(8):951–961.

Rodero, F. 1987. Nota sobre siniestralidad en incendios forestales. Madrid, Espagne : Instituto Nacional para la Conservación de la Naturaleza.

Saarilahti, M et A Asghar. 1994. Étude sur la plantation d'hiver du pin chir. Document de recherche 12, projet de l'OIT, Pakistan.
Skoupy, A et R Ulrich. 1994. Dispersion d'huile de lubrification de chaîne dans des tronçonneuses individuelles. Forsttechnische Information 11:121–123.

Skyberg, K, A Ronneberg, CC Christensen, CR Naess-Andersen, HE Refsum et A Borgelsen. 1992. Fonction pulmonaire et signes radiographiques de fibrose pulmonaire chez les travailleurs exposés à l'huile dans une entreprise de fabrication de câbles : une étude de suivi. Brit J Ind Med 49(5):309–315.

Slappendel, C, I Laird, I Kawachi, S Marshal et C Cryer. 1993. Facteurs influant sur les blessures liées au travail chez les travailleurs forestiers : un examen. J Saf Res 24:19–32.

Smith, TJ. 1987. Caractéristiques professionnelles des travaux de plantation d'arbres. Sylviculture Magazine II(1):12–17.

Sozialversicherung der Bauern. 1990. Extraits de statistiques officielles autrichiennes soumises au BIT (non publiées).

Staudt, F. 1990. Ergonomics 1990. Actes P3.03 Ergonomics XIX World Congress IUFRO, Montréal, Canada, août 1990. Pays-Bas : Département de foresterie, Section Technique forestière et sciences du bois, Université agricole de Wageningen.

Stjernberg, EI. 1988. Étude des opérations manuelles de plantation d'arbres dans le centre et l'est du Canada. Rapport technique FERIC TR-79. Montréal : Institut canadien de recherches en génie forestier.

Stolk, T. 1989. Gebruiker mee laten kiezen uit persoonlijke beschermingsmiddelen. Tuin & Landschap 18.

Strehlke, B. 1989. L'étude des accidents forestiers. Dans Guidelines on Ergonomic Study in Forestry, édité par E Apud. Genève : OIT.

Trites, DG, DG Robinson et EW Banister. 1993. Effort cardiovasculaire et musculaire pendant une saison de plantation d'arbres chez les travailleurs sylvicoles de la Colombie-Britannique. Ergonomie 36(8):935–949.

Udo, ES. 1987. Conditions de travail et accidents dans les industries forestières et de sciage du Nigeria. Rapport pour le BIT (non publié).

Wettman, O. 1992. Sécurité au travail dans l'exploitation forestière en Suisse. Dans FAO/ECE/ILO Actes of Seminar on the Future of the Forestry Workforce, édité par FAO/ECE/ILO. Corvallis, OR : Presse universitaire de l'État de l'Oregon.