Lundi, Mars 14 2011 17: 25

Risques biologiques chez les travailleurs forestiers

Évaluer cet élément
(3 votes)

Les personnes actives à l'extérieur, en particulier dans l'agriculture et la foresterie, sont davantage exposées aux risques pour la santé des animaux, des plantes, des bactéries, des virus, etc. que le reste de la population.

Plantes et bois

Les plus courantes sont les réactions allergiques aux plantes et aux produits du bois (bois, composants de l'écorce, sciure de bois), en particulier le pollen. Les blessures peuvent résulter de la transformation (par exemple, des épines, des épines, de l'écorce) et des infections secondaires, qui ne peuvent pas toujours être exclues et peuvent entraîner d'autres complications. Des vêtements de protection appropriés sont donc particulièrement importants.

Une description complète de la toxicité des plantes et des produits du bois et de leurs composants n'est pas possible. La connaissance d'un domaine particulier ne peut être acquise que par l'expérience pratique, et pas seulement dans les livres. Les éventuelles mesures de sécurité doivent découler de la connaissance de la zone spécifique.

Grands mammifères

L'utilisation de chevaux, de bœufs, de buffles, d'éléphants, etc. comme animaux de trait peut entraîner des situations dangereuses imprévues, pouvant entraîner des blessures aux conséquences graves. Les maladies transmissibles de ces animaux à l'homme représentent également un danger important.

Infections et maladies transmises par les animaux

Ceux-ci constituent le danger biologique le plus important. Leur nature et leur incidence varient fortement d'une région à l'autre. Un aperçu complet n'est donc pas possible. Le tableau 1 contient une sélection d'infections courantes en foresterie.

Tableau 1. Sélection d'infections courantes en foresterie.

 

Causes

    Transmission         

Implantations

Effets

Prévention/thérapie   

Amibiase

Entamoeba histolytica

De personne à personne, ingestion avec de la nourriture (eau, fruits, légumes); porteurs souvent asymptomatiques

Tropiques et zone tempérée

Complications fréquentes du tube digestif

Hygiène personnelle; chimioprophylaxie et immunisation impossibles.

Thérapie : chimiothérapie

dengue

Arbovirus

Piqûre de moustique Aedes

Tropiques, subtropicales, Caraïbes

La maladie entraîne une immunité d'un an ou plus, non mortelle

Contrôle et élimination des moustiques porteurs, moustiquaires.

Thérapie : symptomatique

Méningo-encéphalite du début de l'été

Flavivirus

Liée à la présence de la tique ixodes ricinus, transmission sans vecteur connue au cas par cas (ex. lait)

Réservoirs naturels confinés à certaines régions, zones endémiques surtout connues

Complications avec dommages ultérieurs possibles

Immunisation active et passive possible.

Thérapie : symptomatique

Érysipéloïde

Erysipelotrix rhusiopathiae

Blessures profondes chez les personnes qui manipulent du poisson ou des tissus animaux

Omniprésent, infecte surtout les porcs

Guérison généralement spontanée après 2-3 semaines, bactériémie possible (arthrite septique, valvule cardiaque atteinte)

Vêtements de protection

Thérapie : antibiotiques

Filariose

Wuchereria bancrofti, Brugia malayi

De l'animal à l'homme, mais aussi de certains types de moustiques

Tropiques et subtropicaux

Très varié

Hygiène personnelle, contrôle des moustiques.

Thérapie : médicaments possibles

Ténia du renard

Echinococcus multilocularis

Animaux sauvages, en particulier. les renards, moins souvent aussi les animaux domestiques (chats, chiens)

Connaissance des zones endémiques nécessaire

Affecte principalement le foie

Pas de consommation de fruits sauvages crus ; humidifiez la fourrure lorsque vous manipulez des renards morts; gants, protection buccale

Thérapie : traitement clinique

Gangrène gazeuse

Divers clostridies

Au début de l'infection, milieu anaérobie à faible potentiel redox et tissu nécrotique requis (p. ex. parties molles écrasées ouvertes)

Omniprésent, dans le sol, dans les intestins des humains et des animaux

Hautement létal, mortel sans traitement (1-3 jours)

Pas d'antitoxine spécifique connue à ce jour, sérum de gangrène gazeuse controversé

Thérapie : traitement clinique

Encéphalite japonaise B

les arbovirus

Des moustiques (Culex spp.); personne à personne; mammifère à personne

Endémique en Chine, en Inde, au Japon, en Corée et dans les pays voisins

Mortalité à 30 % ; durcissement partiel à 80%

Prévention des moustiques, immunisation active possible ;

Thérapie : symptomatique

La leptospirose

Divers leptospires

Urine d'animaux sauvages et domestiques infectés (souris, rats, lapins des champs, renards, chiens), lésions cutanées, muqueuses

Zones endémiques dans le monde

D'une infestation asymptomatique à une infestation multiviscérale

Vêtements de protection appropriés en présence d'animaux infectés, immunisation impossible

Thérapie : pénicilline, tétracycline

La maladie de Lyme

Borrelia burgdorferi

Ixodes ricinus tique, autres insectes également suspectés

Europe, Amérique du Nord, Australie, Japon, Chine

De nombreuses formes de maladie, compliquant une infection d'organe possible

Mesures de protection individuelle avant l'infection par les tiques, immunisation impossible

Thérapie : antibiotiques

Méningite, méningo-encéphalite

Bactéries (méningo-, pneumo-staphylocoques et autres)

Infection principalement aéroportée

Méningocoques, épidémie de méningite, sinon omniprésente

Moins de 10% de mortalité avec un diagnostic précoce et un traitement spécifique

Hygiène personnelle, isoler les personnes infectées

Thérapie : antibiotiques

 

Virus (virus de la poliomyélite, Coxsackie, Echo, Arbo, herpès et varicelle)

Infection muqueuse et aéroportée (voies respiratoires, tissu conjonctif, peau lésée), les souris sont source d'infection dans un pourcentage élevé de cas

Incidence omniprésente

Mortalité élevée (70%) avec infection herpétique

Hygiène personnelle; prévention des souris

Thérapie : symptomatique, parmi les varicelles traitement spécifique efficace possible

 

Mushrooms

Infections principalement systémiques

Incidence omniprésente

Pronostic incertain

Thérapie : antibiotiques (traitement prolongé)

 

Mycobactéries (voir tuberculose)

 

 

 

 

 

Leptospira (voir leptospirose)

 

 

 

 

Paludisme

Divers plasmodes (tropica, vivax, ovale, falciparum, malariae)

moustiques (espèces d'anophèles)

Régions subtropicales et tropicales

30% de mortalité avec M. tropica

Chimioprophylaxie possible, pas absolument certaine, moustiquaires, répulsifs, vêtements

Thérapie : médicaments

Onchocercose

La loase

Dracunculose

Dirofilariose

Filaires diverses

Mouches, eau

Afrique de l'Ouest et du Centre, Inde, Pakistan, Guinée, Moyen-Orient

Très varié

Lutte contre les mouches, hygiène personnelle

Thérapie : chirurgie, médication ou combinaison

Ornithose

Clamydia psittaci

Oiseaux, en particulier les variétés de perroquets et les colombes

Dans le monde entier

Des cas mortels ont été décrits

Éliminer le réservoir d'agents pathogènes, immunisation impossible

Thérapie : tétracycline

fièvre papataise

Flavivirus

Les moustiques (Phlebotomus papatasii)

Endémique et épidémique dans les pays méditerranéens, Asie du Sud et de l'Est, Afrique de l'Est, Amérique centrale et du Sud

Généralement favorable, convalescence souvent longue, la maladie laisse une large immunité

Lutte contre les insectes

Thérapie : symptomatique

Rage

Rhabdovirus

Morsure d'animaux sauvages ou domestiques infectés (salive hautement contagieuse), infection aéroportée décrite

De nombreux pays du monde, fréquence très variable

Hautement mortel

Immunisation active (y compris après exposition) et passive possible

Thérapie : traitement clinique

Fièvre récurrente

Borrelia-spirochètes

Tiques, poux de tête et de corps, rongeurs

Amérique, Afrique, Asie, Europe

fièvre étendue; jusqu'à 5% de mortalité en l'absence de traitement

Hygiène personnelle

Thérapie : médicaments (p. ex., tétracycline)

Tétanos

Clostridium tetani

Plaies parentérales, profondes et sales, introduction de corps étrangers

Omniprésent, surtout commun dans les zones tropicales

Hautement mortel

Immunisation active et passive possible

Thérapie : traitement clinique

Trichourie

Trichuris trichiura

Ingéré à partir d'œufs incubés 2 à 3 semaines dans le sol

Tropiques, subtropicaux, rarement aux États-Unis

Seules les infections graves présentent des symptômes

Hygiène personnelle

Thérapie : médicaments possibles

Fièvre Tsutsugamushi

Rickettsies

(R. orientalis)

Associé aux acariens (réservoir animal : rats, souris, marsupiaux) ; infection due au travail dans les plantations et dans la brousse; dormir dehors particulièrement dangereux

Extrême Orient,

Région du Pacifique, Australie

Cours sérieux; mortalité proche de zéro avec un traitement rapide

Lutte contre les rongeurs et les acariens, chimioprophylaxie controversée

Thérapie: antibiotiques en temps opportun

TB

Diverses mycobactéries (p. ex., M. bovis, avium balnei)

Inhalation de gouttelettes infectées, lait contaminé, contact avec des animaux sauvages infectés (p. ex., chèvres de montagne, cerfs, blaireaux, lapins, poissons), plaies, muqueuses

Omniprésent

Une mortalité toujours élevée, selon l'organe infecté

Immunisation active possible, chimioprophylaxie contestée

Thérapie : traitement clinique, isolement, médication

Tularémie

Francisella tularensis

Plaies du tube digestif, eau contaminée, rongeurs, contact avec lapins de garenne, tiques, arthropodes, oiseaux ; les germes peuvent également pénétrer par la peau non blessée

Omniprésent

Formes variées de maladie; la première maladie conduit à l'immunité; mortalité avec traitement 0%, sans traitement env. 6%

Prudence autour des animaux sauvages dans les zones endémiques, désinfecter l'eau

Thérapie : antibiotiques

La fièvre jaune

Virus

Piqûre de moustiques forestiers, qui sont infectés par des primates sauvages

Afrique centrale, Amérique du Sud et centrale

Jusqu'à 10% de mortalité

Immunisation active

 

Serpent venimeux

Les morsures de serpent venimeux sont toujours des urgences médicales. Ils nécessitent un diagnostic correct et un traitement immédiat. L'identification du serpent est d'une importance décisive. En raison de la grande diversité des variétés et des particularités territoriales, les connaissances nécessaires pour cela ne peuvent être acquises que localement, et pour cette raison ne peuvent être décrites de manière générale. Le blocage des veines et les incisions locales (seulement par des personnes expérimentées) ne sont pas incontestés comme mesure de premiers secours. Une dose rapide d'un antidote spécifique est nécessaire. Il faut également prêter attention à la possibilité d'une réaction générale allergique potentiellement mortelle à l'antidote. Les personnes blessées doivent être transportées allongées. Ne pas administrer d'alcool ou de morphine.

Spiders

Peu de poisons ont été étudiés à ce jour. Il faut absolument essayer d'identifier l'araignée (dont la connaissance ne peut être acquise que localement). En fait, il n'y a pas de mesures générales de premiers secours valables (éventuellement administrer les antisérums disponibles). De plus, ce qui a été dit sur les serpents venimeux s'applique de manière analogue.

Abeilles, Guêpes, Frelons, Fourmis

Les poisons d'insectes ont des effets très différents, selon le lieu. Retirer le dard de la peau (et veiller à ne pas introduire plus de poison lors de la manipulation) et un refroidissement local sont des mesures de premiers secours recommandées. La complication la plus redoutée est une réaction allergique générale potentiellement mortelle, qui peut être provoquée par une piqûre d'insecte. Les personnes allergiques aux poisons d'insectes doivent donc emporter avec elles de l'adrénaline et un antihistaminique injectable.

scorpions

Après blessure, une dose d'antidote doit absolument être administrée. Une connaissance locale des premiers secours est nécessaire.

 

Retour

Lire 8075 fois Dernière mise à jour le mercredi, Septembre 07 2011 18: 37

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Références forestières

Apud, E, L Bostrand, I Mobbs et B Strehlke. 1989. Directives sur l'étude ergonomique en foresterie. Genève : OIT.

Apud, E et S Valdés. 1995. Ergonomie en foresterie—Le cas chilien. Genève : OIT.

Rampe, E, D Robinson et D Trites. 1990. Ergonomie de la plantation d'arbres. Entente Canada–Colombie-Britannique sur le développement des ressources forestières, FRDA Report 127. Victoria, C.-B. : FRDA.

Brun, GW. 1985. Foresterie et qualité de l'eau. Corvallis, OR : Oregon State University (OSU) Book Stores Inc.

Chen, KT. 1990. Accidents d'exploitation forestière - Un problème émergent. Sarawak, Malaisie : Unité de santé au travail, Département médical.

Dummel, K et H Branz. 1986. "Holzernteverfahren," Schriften Reihefdes Bundesministers für Ernätrung, Handwirtschaft und Forsten. Reihe A : Landwirtschafts verlag Münster-Hiltrup.

Durnin, JVGA et R Passmore. 1967. Énergie, Travail, Loisirs. Londres : Heinemann.

Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). 1992. Introduction à l'ergonomie en foresterie dans les pays en développement. Document forestier 100. Rome:FAO.

—. 1995. Foresterie—Statistiques d'aujourd'hui pour demain. Rome : FAO.

—. 1996. Code modèle FAO des pratiques d'exploitation forestière. Rome : FAO.

FAO/CEE/OIT. 1989. Impact de la mécanisation des opérations forestières sur le sol. Actes d'un séminaire, Louvain-la-neuve, Belgique, 11–15 septembre. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

—. 1991. L'utilisation des pesticides en foresterie. Actes d'un séminaire, Sparsholt, Royaume-Uni, 10-14 septembre 1990.

—. 1994. Interactions Sol, Arbre, Machine, FORSITRISK. Actes d'un atelier et d'un séminaire interactifs, Feldafiraf, Allemagne, 4–8 juillet. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

—. 1996a. Manuel sur les dommages aigus aux forêts. Documents de travail CEE/ONU/FAO ECE/TIM/DP/7, New York et Genève : Comité mixte FAO/CEE/OIT des technologies, de la gestion et de la formation forestières.

—. 1996b. Compétences et formation en foresterie—Résultats d'une enquête auprès des pays membres de la CEE. Genève: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur la technologie, la gestion et la formation forestières.

FAO/OIT. 1980. Tronçonneuses dans les forêts tropicales. Forest Training Series No. 2. Rome: FAO.

Gellerstedt, S. 1993. Travail et santé dans le travail forestier. Göteborg : Université de technologie Chalmers.

Giguère, D, R Bélanger, JM Gauthier et C Larue. 1991. Étude préliminaire du travail de reboisement. Rapport IRSST B-026. Montréal : IRSST.

—. 1993. Aspects ergonomiques de la plantation d'arbres à l'aide de la technologie multi-pots. Ergonomie 36(8):963-972.

Golsse, JM. 1994. Liste de contrôle ergonomique révisée de FERIC pour la machinerie forestière canadienne. Pointe Claire : Institut canadien de recherches en génie forestier.

Haile, F. 1991. Femmes porteuses de bois de feu à Addis-Abeba et dans la forêt périurbaine. Recherche sur les femmes dans le transport du bois de feu à Addis-Abeba, Éthiopie ETH/88/MO1/IRDC et ETH/89/MO5/NOR. Rapport de projet. Genève : OIT.

Harstela, P. 1990. Postures de travail et fatigue des travailleurs dans les travaux forestiers nordiques : Une revue sélective. Int J Ind Erg 5:219–226.

Organisation internationale du travail (OIT). 1969. Sécurité et santé dans les travaux forestiers. Un recueil de directives pratiques du BIT. Genève : OIT.

—. 1988. Poids maximum pour le levage et le transport de charges. Service de sécurité et de santé au travail, n° 59. Genève : BIT.

—. 1991. Sécurité et santé au travail en foresterie. Rapport II, Commission des forêts et des industries du bois, deuxième session. Genève : OIT.

—. 1997. Code de pratique sur la sécurité et la santé dans les travaux forestiers. MEFW/1997/3. Genève : OIT.

—. 1998. Code de pratique sur la sécurité et la santé dans les travaux forestiers. Genève : OIT.

Organisation internationale de normalisation (ISO). 1986. Équipement pour le travail du sol : ROPS—Laboratory Testing and Performance Specifications. ISO 3471-1. Genève : ISO.

Jokulioma, H et H Tapola. 1993. Sécurité et santé des travailleurs forestiers en Finlande. Unasylva 4(175):57–63.

Juntunen, ML. 1993. Formation des opérateurs de récolte en Finlande. Présenté lors d'un séminaire sur l'utilisation de machines et d'équipements multifonctionnels dans les opérations forestières. Olenino Logging Enterprise, Région de Tvor, Fédération de Russie 22–28 août.

—. 1995. Opérateur professionnel d'abatteuse : Connaissances et compétences de base issues de la formation — Compétences d'exploitation issues de la vie professionnelle ? Présenté au XXe Congrès mondial de l'IUFRO, Tampre, Finlande, du 6 au 12 août.

Kanninen, K. 1986. La survenue d'accidents du travail dans les opérations forestières et les objectifs des mesures de prévention. Dans les actes d'un séminaire sur la santé au travail et la réadaptation des travailleurs forestiers, Kuopio, Finlande, 3-7 juin 1985. Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail en forêt et la formation des travailleurs forestiers.

Kastenholz, E. 1996. Sicheres Handeln bei der Holzernteuntersuchung von Einflüssen auf das Unfallgeschehen bei der Waldarbeit unter besonderer Berücksichtigung der Lohnform. Dissertation doctorale. Fribourg, Allemagne : Université de Fribourg.

Kantola, M et P Harstela. 1988. Handbook on Appropriate Technology for Forestry Operations in Developing Counts, Part 2. Forestry Training Programme Publication 19. Helsinki: National Board of Vocational Education.

Kimmins, H. 1992. Balancing Act—Environmental Issues in Forestry. Vancouver, C.-B. : University of British Columbia Press.

Lejhancova, M. 1968. Dommages cutanés causés par les huiles minérales. Procovni Lekarstvi 20(4):164–168.

Lidén, E. 1995. Entrepreneurs en machines forestières dans la foresterie industrielle suédoise : importance et conditions de 1986 à 1993. Department of Operational Efficiency Report No. 195. Université suédoise des sciences agricoles.

Ministère du Développement des compétences. 1989. Opérateur de débardeur-débardeur : Normes de formation basées sur les compétences. Ontario : ministère du Développement des compétences.

Moos, H et B Kvitzau. 1988. Recyclage des travailleurs forestiers adultes entrant dans la foresterie à partir d'une autre profession. In Actes du Séminaire sur l'emploi des entrepreneurs en foresterie, Loubières, France 26-30 septembre 1988. Loubiéres: Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail forestier et la formation des ouvriers forestiers.

National Proficiency Test Council (NPTC) et Scottish Skill Testing Service (SSTS). 1992. Liste des normes de tronçonneuse. Warwickshire, Royaume-Uni : NPTC et SSTS.

—. 1993. Certificats de compétence en opération de tronçonneuse. Warwickshire, Royaume-Uni : National Proficiency Tests Council et Scottish Skills Testing Service.

Patosaari, P. 1987. Produits chimiques en foresterie : risques pour la santé et protection. Rapport au Comité mixte FAO/CEE/OIT sur les techniques de travail forestier et la formation des travailleurs forestiers, Helsinki (document ronéotypé).

Pastille. 1995. Rapport d'étude : L'analyse de l'accident par la méthode de l'arbre des causes. Lucerne : Schweizerische Unfallversicherungsanstalt (SUVA) (mimeo).

Powers, RF, DH Alban, RE Miller, AE Tiarks, CG Wells, PE Avers, RG Cline, RO Fitzgerald et JNS Loftus. 1990.
Soutenir la productivité des sites dans les forêts nord-américaines : problèmes et perspectives. Dans Sustained Productivity of Forest Soils, édité par SP Gessed, DS Lacate, GF Weetman et RF Powers. Vancouver, C.-B. : Publication de la Faculté de foresterie.

Robinson, DG, DG Trites et EW Banister. 1993. Effets physiologiques du stress au travail et de l'exposition aux pesticides lors de la plantation d'arbres par les travailleurs sylvicoles de la Colombie-Britannique. Ergonomie 36(8):951–961.

Rodero, F. 1987. Nota sobre siniestralidad en incendios forestales. Madrid, Espagne : Instituto Nacional para la Conservación de la Naturaleza.

Saarilahti, M et A Asghar. 1994. Étude sur la plantation d'hiver du pin chir. Document de recherche 12, projet de l'OIT, Pakistan.
Skoupy, A et R Ulrich. 1994. Dispersion d'huile de lubrification de chaîne dans des tronçonneuses individuelles. Forsttechnische Information 11:121–123.

Skyberg, K, A Ronneberg, CC Christensen, CR Naess-Andersen, HE Refsum et A Borgelsen. 1992. Fonction pulmonaire et signes radiographiques de fibrose pulmonaire chez les travailleurs exposés à l'huile dans une entreprise de fabrication de câbles : une étude de suivi. Brit J Ind Med 49(5):309–315.

Slappendel, C, I Laird, I Kawachi, S Marshal et C Cryer. 1993. Facteurs influant sur les blessures liées au travail chez les travailleurs forestiers : un examen. J Saf Res 24:19–32.

Smith, TJ. 1987. Caractéristiques professionnelles des travaux de plantation d'arbres. Sylviculture Magazine II(1):12–17.

Sozialversicherung der Bauern. 1990. Extraits de statistiques officielles autrichiennes soumises au BIT (non publiées).

Staudt, F. 1990. Ergonomics 1990. Actes P3.03 Ergonomics XIX World Congress IUFRO, Montréal, Canada, août 1990. Pays-Bas : Département de foresterie, Section Technique forestière et sciences du bois, Université agricole de Wageningen.

Stjernberg, EI. 1988. Étude des opérations manuelles de plantation d'arbres dans le centre et l'est du Canada. Rapport technique FERIC TR-79. Montréal : Institut canadien de recherches en génie forestier.

Stolk, T. 1989. Gebruiker mee laten kiezen uit persoonlijke beschermingsmiddelen. Tuin & Landschap 18.

Strehlke, B. 1989. L'étude des accidents forestiers. Dans Guidelines on Ergonomic Study in Forestry, édité par E Apud. Genève : OIT.

Trites, DG, DG Robinson et EW Banister. 1993. Effort cardiovasculaire et musculaire pendant une saison de plantation d'arbres chez les travailleurs sylvicoles de la Colombie-Britannique. Ergonomie 36(8):935–949.

Udo, ES. 1987. Conditions de travail et accidents dans les industries forestières et de sciage du Nigeria. Rapport pour le BIT (non publié).

Wettman, O. 1992. Sécurité au travail dans l'exploitation forestière en Suisse. Dans FAO/ECE/ILO Actes of Seminar on the Future of the Forestry Workforce, édité par FAO/ECE/ILO. Corvallis, OR : Presse universitaire de l'État de l'Oregon.