Nom chimique
Numero CAS

Couleur/Forme

Point d'ébullition (°C)

Point de fusion (°C)

Masse moléculaire

Solubilité dans l'eau

Densité relative (eau=1)

Densité de vapeur relative (air=1)

Pression de vapeur/ (Kpa)

Inflamm.
Limites

Point d'éclair (°C)

Point d'auto-allumage (°C)

ISOCYANATE DE CYCLOHEXYLE
3173-53-3

un liquide

168

125.16

réagit

0.98

4.3

48 cc

DIISOCYANATE DE DIANISIDINE
91-93-0

poudre grise à brune

112

296.30

ISOCYANATE D'ÉTHYLE
109-90-0

60

71.1

insolent

0.9031

DIISOCYANATE D'HEXAMÉTHYLÈNE
822-06-0

un liquide

255

- 67

168.2

réagit

1.0528

5.81

à 25 °C

0.9
9.5 ul

140 oc

454

DIISOCYANATE D'ISOPHORONE
4098-71-9

liquide incolore à légèrement jaune

@ 10 torrs

- 60

222.32

réagit

1.062g/ml

0.04 Pa

155-161

430

ISOCYANATE DE MÉTHYLÈNE BISPÉNYLE
101-68-8

jaune clair, solide fusionné; cristaux

@ 5 mm Hg

37

250.27

0.2 g/100 ml

à 70 °C

8.6

196 cc

240

ISOCYANATE DE MÉTHYLE
624-83-9

liquide incolore

39.5

- 45

57.1

v sol

0.9599

1.42

46.4

5.3
26 ul

-7 cmXNUMX

534

DIISOCYANATE DE 1,5-NAPHTYLÈNE
3173-72-6

cristaux

130

210.19

ISOCYANATE DE PHÉNYLE
103-71-9

un liquide

158-168

- 30

119.12

@ 19.6 °C/4 °C

DIISOCYANATE DE TOLUÈNE
26471-62-5

liquide clair incolore à jaune pâle

251

11-14

à 25 °C

0.01 torr

TOLUÈNE-2,4-DIISOCYANATE
584-84-9

un liquide blanc d'eau qui devient de couleur paille au repos; liquide ou cristaux clairs à jaune pâle; incolore à jaune pâle, solide ou liquide

251

20.5

174.15

réagit

1.2244

6.0

1.3 Pa

0.9
9.5 ul

132 cc

620

TOLUÈNE-2,6-DIISOCYANATE
91-08-7

@ 18 mm Hg

 

Retour

Nom chimique
Numero CAS

Physique

Chemical

Classe ou division UN / Risques subsidiaires

DIISOCYANATE DE 1,5-NAPHTYLÈNE
3173-72-6

La substance se décompose en chauffant fortement , produisant des fumées toxiques (des oxydes d'azote)

ISOCYANATE DE MÉTHYLÈNE BISPÉNYLE
101-68-8

La substance peut polymériser par chauffage au-dessus de 204 °C ou sous l'influence de températures supérieures à 204 °C. •Lors de sa combustion, il se forme des fumées toxiques et corrosives comprenant des oxydes d'azote et du cyanure d'hydrogène. •Réagit facilement avec l'eau pour former des polyurées insolubles. • Réagit violemment avec les acides, les alcools, les amines, les bases et les oxydants, provoquant des risques d'incendie et d'explosion

6.1

ISOCYANATE DE CYCLOHEXYLE
3173-53-3

La vapeur est plus lourde que l'air et peut se déplacer sur le sol; allumage à distance possible

La substance peut polymériser sous l'effet de la chaleur et sous l'influence de matières incompatibles. •La substance se décompose en brûlant, produisant des fumées toxiques (des oxydes d'azote). • Réagit avec les oxydants et les bases fortes, l'eau, l'alcool, les acides et les amines

6.1

ISOCYANATE D'ÉTHYLE
109-90-0

3 / 6.1

DIISOCYANATE D'HEXAMÉTHYLÈNE
822-06-0

La substance polymérisera sous l'influence de températures supérieures à 93 °C. •Lors de sa combustion, il se forme des fumées toxiques et corrosives comprenant des oxydes d'azote et du cyanure d'hydrogène. •La substance se décompose au contact de l'eau pour former des amines et des polyurées. •Réagit violemment avec les acides, les alcools, les amines, les bases et les oxydants en provoquant des risques d'incendie et d'explosion. • Attaque le cuivre

6.1

DIISOCYANATE D'ISOPHORONE
4098-71-9

La substance se décompose en chauffant fortement , produisant des fumées toxiques (des oxydes d'azote). •Réagit avec les oxydants, les acides, les alcools, les amines, les amides, les mercaptans. • Attaque de nombreux métaux, plastiques et caoutchouc

6.1

ISOCYANATE DE MÉTHYLE
624-83-9

La vapeur est plus lourde que l'air et peut se déplacer sur le sol; allumage à distance possible. • La vapeur se mélange bien à l'air, des mélanges explosifs se forment facilement

La substance peut polymériser sous l'effet de la chaleur ou sous l'influence de l'eau et des catalyseurs. •La substance se décompose en chauffant fortement , produisant des gaz toxiques (acide cyanhydrique, oxydes d'azote, monoxyde de carbone). •Réagit avec les oxydants forts. •Réagit violemment avec l'eau, les acides, les alcools, les amines, le fer, l'acier, le zinc, l'étain, le cuivre (ou les alliages de ces métaux) en provoquant des risques d'incendie et d'explosion. • Attaque certaines formes de plastique, de caoutchouc et de revêtements

6.1 / 3

ISOCYANATE DE PHÉNYLE
103-71-9

6.1

DIISOCYANATE DE TOLUÈNE
26471-62-5

6.1

TOLUÈNE-2,4-DIISOCYANATE
584-84-9

6.1

TOLUÈNE-2,6-DIISOCYANATE
91-08-7

6.1

Pour la classe UN : 1.5 = matières très peu sensibles présentant un risque d'explosion en masse ; 2.1 = gaz inflammable ; 2.3 = gaz toxique ; 3 = liquide inflammable ; 4.1 = solide inflammable ; 4.2 = matière sujette à l'inflammation spontanée ; 4.3 = substance qui, au contact de l'eau, dégage des gaz inflammables ; 5.1 = substance comburante ; 6.1 = toxique ; 7 = radioactif ; 8 = substance corrosive

 

Retour

Mardi, 09 Août 2011 01: 25

Isocyanates : Dangers pour la santé

Nom chimique Numéro CAS

Exposition à court terme ICSC

Exposition à long terme ICSC

Voies d'exposition et symptômes de l'ICSC

Organes cibles et voies d'entrée du NIOSH américain

Symptômes du NIOSH aux États-Unis

ISOCYANATE DE CYCLOHEXYLE 3173-53-3

yeux; peau; voies respiratoires

peau

Inhalation : sensation de brûlure, toux, respiration laborieuse, essoufflement voir ingestion

Peau : rougeurs

Yeux : larmoiement, rougeur, douleur, vision floue, brûlures profondes graves

Ingestion : crampes abdominales, diarrhée, vomissements

DIISOCYANATE D'HEXAMÉTHYLÈNE 822-06-0

yeux; peau; voies respiratoires

peau

Inhalation : sensation de brûlure, toux, respiration laborieuse, essoufflement, mal de gorge

Peau : peut être absorbé, rougeurs, brûlures cutanées, cloques

Yeux : rougeur, douleur, gonflement des paupières

Les yeux; peau; resp sys Inh ; ing; con

Irriter les yeux, la peau, le système respiratoire ; toux, dysp, bron, respiration sifflante, œdème pulmonaire, asthme ; dommages causés par le maïs, cloques cutanées

DIISOCYANATE D'ISOPHORONE 4098-71-9

yeux; peau; voies respiratoires

peau; poumons

Inhalation : toux, mal de gorge, les symptômes peuvent être retardés

Peau : rougeurs

Yeux : rougeurs

Les yeux; peau; resp sys Inh ; abdos; ing; con

Irriter les yeux, la peau, le système respiratoire ; oppression thoracique, dysp, toux, mal de gorge ; bron, respiration sifflante, œdème pulmonaire ; sens de réponse possible ; asthme

ISOCYANATE DE MÉTHYLE 624-83-9

yeux; peau; voies respiratoires ; poumons

peau; poumons

Inhalation : toux, étourdissements, respiration laborieuse, essoufflement, mal de gorge, inconscience, vomissements

Peau : peut être absorbé, brûlures cutanées, douleur

Yeux : douleur, perte de vision, brûlures profondes graves

Ingestion : crampes abdominales, mal de gorge, vomissements

système rép ; yeux; peau Inh; abdos; ing; con

Irrite les yeux, la peau, le nez, la gorge; sens respiratoire, toux, sécrétions pulmonaires, douleur thoracique, dysp ; asthme; yeux, lésions cutanées; chez les animaux : œdème pulmonaire

ISOCYANATE DE MÉTHYLÈNE BISPÉNYLE 101-68-8

yeux; peau; voies respiratoires ; poumons

peau

Inhalation : maux de tête, nausées, essoufflement, mal de gorge

Peau : rougeurs

Yeux : douleur, peut endommager la cornée

système rép ; yeux Inh; ing; con

Irritation des yeux, du nez, de la gorge ; sens respiratoire, toux, sécrétions pulmonaires, douleur thoracique, dysp ; asthme

DIISOCYANATE DE 1,5-NAPHHYLÈNE 3173-72-6

yeux; peau; voies respiratoires

peau; poumons

Inhalation : toux, respiration laborieuse, mal de gorge

Peau : rougeurs, douleurs

Yeux : rougeur, douleur

Yeux, resp sys Inh ; ing; con

Irritation des yeux, du nez, de la gorge ; sens respiratoire, toux, sécrétions pulmonaires, douleur thoracique, dysp ; asthme

TOLUÈNE-2,4-DIISOCYANATE 584-84-9

yeux; peau; voies respiratoires ; nez

peau; poumons

Les yeux; système rép ; peau Inh; ing; con

Irrite les yeux, la peau, le nez, la gorge; étouffement, toux paroxystique; douleur thoracique, douleur de retster; nausées, vomissements, douleurs abdominales ; bron. Bronchospasme, œdème pulmonaire ; dysp, asthme; conj, lac ; derme, sens de la peau ; (carc)

 

Retour

Mardi, 09 Août 2011 01: 21

Isocyanates : identification chimique

Formule chimique

Chemical

synonymes
Code UN

Numero CAS

3173533

ISOCYANATE DE CYCLOHEXYLE

Acide isocyanique, ester cyclohexylique;
Cyclohexane, isocyanato-;
Isocyanatocyclohexane
UN2488

3173-53-3

91930

DIISOCYANATE DE DIANISIDINE

1,1'-biphényle, 4,4'-diisocyanato-3,3'-diméthoxy- ;
4,4'-diisocyanato-3,3'-diméthoxy-1,1'-biphényle;
3,3'-diméthoxybenzidine-4,4'-diisocyanate;
Acide isocyanique, ester de 3,3'-diméthoxy-4,4'-biphénylène

91-93-0

109900

ISOCYANATE D'ÉTHYLE

Acide isocyanique, ester éthylique;
Isocyanatoéthane
UN2481

109-90-0

822060

DIISOCYANATE D'HEXAMÉTHYLÈNE

Desmodur H;
Desmodur N;
diisocyanate d'hexaméthylène ;
Hexaméthylène-1,6-diisocyanate;
diisocyanate de 1,6-hexaméthylène;
diisocyanate de 1,6-hexanediol;
HDMI ;
Tél 78
UN2281

822-06-0

7046619

ACIDE ISOCYANIQUE, NITROIMINODIETHYLENEDI-

3-nitro-3-azapentane-1,5-diisocyanate;
Acide nitroiminodiéthylènediisocyanique

7046-61-9

4098719

DIISOCYANATE D'ISOPHORONE

Cyclohexane, 5-isocyanato-1-(isocyanatométhyl)-1,3,3-triméthyl- ;
IPDI ;
3-isocyanatométhyl-3,5,5-triméthylcyclohexylisocyanate;
Acide isocyanique, ester de méthylène(3,5,5-triméthyl-3,1-cyclohexylène);
Diisocyanate d'isophorone diamine
UN2906
UN2290

4098-71-9

101688

ISOCYANATE DE MÉTHYLÈNE BISPÉNYLE

Acide isocyanique, ester de méthylènedi-p-phénylène;
Bis(p-isocyanatophényl)méthane;
Caradate 30 ;
Desmodur 44 ;
4,4'-diisocyanate de diphénylméthane;
diisocyanate de diphénylméthane;
Hylène M 50;
isonate ;
Isoler 125M ;
4,4'-Méthylènebis(isocyanate de phényle)
UN2489

101-68-8

624839

ISOCYANATE DE MÉTHYLE

Acide isocyanique, ester méthylique;
Iso-cyanatométhane ;
MIC
UN2480

624-83-9

3173726

DIISOCYANATE DE 1,5-NAPHTALÈNE

1,5-diisocyanatonaphtalène ;
Acide isocyanique, ester de 1,5-naphtylène ;
diisocyanate de 1,5-naphtalène;
Naphtalène, 1,5-diisocyanato-

3173-72-6

103719

ISOCYANATE DE PHÉNYLE

Benzène, isocyanato-;
Mondur P;
Phénylcarbimide;
Phényl carbonimide
UN2487

103-71-9

26471625

DIISOCYANATE DE TOLUÈNE

Benzène-, 1,3-diisocyanatométhyl-;
Desmodur t100;
diisocyanatométhylbenzène;
diisocyanatotoluène;
Hylène-T;
Acide isocyanique, ester de méthylphénylène;
Mondur-TD ;
Naconate-100 ;
Isocyanate de niax TDI
UN2078

26471-62-5

584849

TOLUÈNE-2,4-DIISOCYANATE

diisocyanate de crésorcinol ;
Desmodur T80;
di-iso-cyanatoluène ;
2,4-Diisocyanato-1-méthylbenzène (9 CI);
2,4-diisocyanatotoluène ;
Hylène T;
Mondur TD ;
Rubiner TDI 80 ;
20 TDI;
2,4-TDI ;
TDI-80 ;
TDI

584-84-9

91087

TOLUÈNE-2,6-DIISOCYANATE

2,6-diisocyanato-1-méthylbenzène;
2,6-diisocyanatotoluène ;
Hylène TCPA;
Acide isocyanique, ester de 2-méthyl-m-phénylène ;
diisocyanate de 2-méthyl-m-phénylène;
isocyanate de 2-méthyl-m-phénylène ;
Niax TDI;
Niax TDI-p ;
2,6-TDI

91-08-7

 

Retour

Nom chimique
Numero CAS

Couleur/Forme

Point d'ébullition (°C)

Point de fusion (°C)

Masse moléculaire

Solubilité dans l'eau

Densité relative (eau=1)

Densité de vapeur relative (air=1)

Pression de vapeur/ (Kpa)

Inflamm.
Limites

Point d'éclair (°C)

Point d'auto-allumage (°C)

ANTHRACÈNE
120-12-7

plaques monocliniques de recristallisation à l'alcool ; à l'état pur, incolore avec une fluorescence violette ; lorsqu'il est cristallisé dans du benzène, il se forme des plaques brillantes et incolores qui présentent une fluorescence bleue ; cristaux jaunes à fluorescence bleue

342

218

178.22

insolent

à 25 °C

6.15

à 145 °C

0.6
? ul

121 cc

540

BENZ(a)ANTHRACÈNE
56-55-3

incolores/ plaques recristallisées dans de l'acide acétique glacial ou de l'alcool

400

162

228.3

à 25 °C

5x10- 9 Torr

BENZO(g,h,i)FLUORANTHÈNE
203-12-3

cristaux

149

insolent

<10 Pa

BENZO(g,h,i)PERYLÈNE
191-24-2

grandes plaques jaune-vert pâle (recristallisées dans du xylène)

550

277

276.3

insolent

à 25 °C

BENZO(k)FLUORANTHÈNE
207-08-9

aiguilles jaune pâle de benzène

480

217

252.3

insolent

9.59x10- 11 Torr

BENZO(a)PYRÈNE
50-32-8

aiguilles monocliniques jaune pâle de benzène et de méthanol ; les cristaux peuvent être monocliniques ou orthorhombiques ; plaques jaunâtres (de benzène et de ligroïne)

> 360

179-179.3

252.30

insolent

1.351

8.7

>1 mm Hg

BENZO(b)FLUORANTHÈNE
205-99-2

aiguilles (recristallisées dans du benzène), aiguilles incolores (recristallisées dans du toluène ou de l'acide acétique glacial)

168

252.3

insolent

<10 Pa

CHRYSÈNE
218-01-9

plaques rhombiques fluorescentes bleu rouge de benzène, acide acétique; plaques bipyramidales orthorhombiques en benzène ; plaquettes incolores à fluorescence bleue

448

255-256

228.28

insolent

1.274

6.3x
10- 7 mmHg

DIBENZ(a,h)ACRIDINE
226-36-8

cristaux jaunes

228

279.35

DIBENZ(a,h)ANTHRACÈNE
53-70-3

plaques ou folioles incolores recristallisées dans l'acide acétique ; la solution dans l'acide sulfurique concentré est rouge ; les cristaux peuvent être monocliniques ou orthorhombiques

524

266

278.33

insolent

1.282

1x
10- 10 mmHg

DIBENZ(a,j)ACRIDINE
224-42-0

aiguilles ou prismes jaunes

216

279.35

DIBENZO(a,e)PYRÈNE
192-65-4

aiguilles jaune pâle dans le xylène ; jaune-rouge dans une solution concentrée d'acide sulfurique

234

302.4

DIBENZO(a,h)PYRÈNE
189-64-0

plaques jaune doré de xylène ou de trichlorobenzène ; dans
H2SO4 la solution a une couleur rouge, virant plus tard au violet ou au bleu

308

302.38

DIBENZO(ai)PYRÈNE
189-55-9

aiguilles, prismes ou lamelles jaune verdâtre

@ 0.05 mm Hg

281

302.4

2.39x
10- 14 mmHg

DIBENZOFURANE
132-64-9

feuille ou aiguilles d'alcool; cristaux blancs; solide cristallin

287

168.19

à 25 °C

@ 99 °C/4 °C

5.8

à 25 °C

FLUORANTHÈNE
206-44-0

aiguilles colorées; aiguilles ou plaques jaune pâle d'alcool

375

111

202.2

insolent

@ 0 °C/4 °C

0.01 mm de mercure

NAPHTHACÈNE
83-32-9

aiguilles blanches; aiguilles bipyramidales orthorhombiques à base d'alcool

279

95

154.21

insolent

1.0242 à 90 °C/4 °C

5.32

10 mmHg à 131.2 °C

PHÉNANTHRÈNE
85-01-8

plaques monocliniques en alcool; cristaux brillants incolores; dépliants

340

101

178.22

insolent

à 4 °C

6.15

à 118.2 °C

171 oc

PYRÈNE
129-00-0

les comprimés prismatiques monocliniques à partir d'alcool ou par sublimation ; le pyrène pur est incolore ; plaques jaune pâle (lorsqu'elles sont recristallisées dans du toluène); solide incolore (les impuretés tétracènes donnent une couleur jaune)

393

156

202.2

insolent

@ 23 º C

@ 20 º C

 

Retour

Nom chimique
Numero CAS

Physique

Chemical

Classe ou division UN / Risques subsidiaires

ANTHRACÈNE
120-12-7

Explosion de poussière possible si sous forme de poudre ou de granulés mélangés à l'air

La substance se décompose en chauffant fortement, au contact de la lumière du soleil, sous l'influence d'oxydants forts, produisant des fumées acides et toxiques, en provoquant des risques d'incendie et d'explosion.

3

BENZO(b)FLUORANTHÈNE
205-99-2

Lors du chauffage, des fumées toxiques se forment

BENZO(ghi)FLUORANTHÈNE
203-12-3

Lors du chauffage, des fumées toxiques se forment

BENZO(k)FLUORANTHÈNE
207-08-9

Lors du chauffage, des fumées toxiques se forment • Réagit avec les oxydants puissants

Benzo(ghi)pérylène
191-24-2

Lors du chauffage, des fumées toxiques se forment • Réagit avec NO et NO2 pour former des dérivés nitrés

DIBENZO(a,h)ANTHRACÈNE
53-70-3

Réagit avec les oxydants forts

4.1

Pour la classe UN : 1.5 = matières très peu sensibles présentant un risque d'explosion en masse ; 2.1 = gaz inflammable ; 2.3 = gaz toxique ; 3 = liquide inflammable ; 4.1 = solide inflammable ; 4.2 = matière sujette à l'inflammation spontanée ; 4.3 = substance qui, au contact de l'eau, dégage des gaz inflammables ; 5.1 = substance comburante ; 6.1 = toxique ; 7 = radioactif ; 8 = substance corrosive

 

Retour

Nom chimique    

Numero CAS

Exposition à court terme ICSC

Exposition à long terme ICSC

Voies d'exposition et symptômes de l'ICSC

Organes cibles et voies d'entrée du NIOSH américain

Symptômes du NIOSH aux États-Unis

ANTHRACÈNE 120-12-7

yeux; peau; voies respiratoires ; Tractus gastro-intestinal

peau

Inhalation : toux, respiration laborieuse, mal de gorge

Peau : peut être absorbée, rougeurs

Yeux : rougeur, douleur

Ingestion : douleurs abdominales

BENZO(a)ANTHRACÈNE 56-55-3

Peau : peut être absorbé

BENZO(b)FLUORANTHÈNE 205-99-2

Peau : peut être absorbé

BENZO(ghi)FLUORANTHÈNE 203-12-3

Peau : peut être absorbé

BENZO(k)FLUORANTHÈNE 207-08-9

Peau : peut être absorbé

BENZO(ghi)PERYLENE 191-24-2

Peau : peut être absorbé

BENZO(a)PYRÈNE 50-32-8

gènes et malformations congénitales

DIBENZO(a,h)ANTHRACÈNE 53-70-3

yeux; peau; voies respiratoires

peau

Peau : photosensibilisation

Yeux : rougeur, douleur

 

Retour

Formule chimique

Chemical

synonymes
Code UN

Numero CAS

120127

ANTHRACÈNE

Anthracine;
Volatils du brai de goudron de houille : anthracène ;
huile verte;
paranaphtalène ;
Tétra olive N2G

120-12-7

56553

BENZO(a)ANTHRACÈNE

Benzanthracène;
1,2-Benzanthracène;
1,2-Benz(a)anthracène ;
Benzanthrène;
1,2-Benzanthrène;
Benzoanthracène;
Benzo(a)phénanthrène ;
2,3-benzophénanthrène ;
2,3-Benzphénanthrène;
Naphthracène

56-55-3

205992

BENZO(b)FLUORANTHÈNE

Benz(e)acéphénanthrylène ;
3,4-Benz(e)acéphénanthrylène ;
2,3-Benzfluoranthène ;
3,4-Benzfluoranthène ;
Benz(b)fluoranthène ;
Benzo(e)fluoranthène ;
2,3-benzofluoranthène ;
3,4-benzofluoranthène

205-99-2

203123

BENZO(g,h,i)FLUORANTHÈNE

2,13-benzofluoranthène ;
7,10-benzofluoranthène

203-12-3

207089

BENZO(k)FLUORANTHÈNE

8,9-benzofluoranthène ;
11,12-benzofluoranthène ;
11,12-benzo(k)fluoranthène ;
2,3,1',8'-binaphtylène;
Dibenzo(b,jk)fluorène

207-08-9

191242

BENZO(g,h,i)PERYLÈNE

1,12-Benzoperylène;
1,12-Benzpérylène

191-24-2

50328

BENZO(a)PYRÈNE

Benzo(d,e,f)chrysène ;
3,4-benzopyrène ;
6,7-benzopyrène ;
Benz(a)pyrène ;
3,4-Benzpyrène ;
3,4-Benz(a)pyrène

50-32-8

218019

CHRYSÈNE

1,2-benzophénanthrène ;
Benzo(a)phénanthrène ;
1,2-Benzphénanthrène;
Benz(a)phénanthrène ;
1,2,5,6-dibenzonaphtalène

218-01-9

226368

DIBENZ(a,h)ACRIDINE

7-azadibenz(a,h)anthracène;
dibenz(a,d)acridine ;
1,2,5,6-dibenzacridine;
1,2,5,6-dibenzoacridine ;
1,2,5,6-Dinaphtacridine

226-36-8

224420

DIBENZ(a,j)ACRIDINE

7-azadibenz(a,j)anthracène;
Db(a,j)ac ;
dibenz(a,f)acridine ;
1,2,7,8-dibenzacridine;
3,4,5,6-dibenzacridine;
dibenzo(a,j)acridine ;
3,4,6,7-Dinaphtacridine

224-42-0

53703

DIBENZ(a,h)ANTHRACÈNE

1,2:5,6-benzanthracène;
DBA ;
1,2,5,6-DBA;
1,2:5,6-dibenzanthracène;
1,2:5,6-dibenz(a)anthracène;
Dibenzo(a,h)anthracène;
1,2:5,6-Dibenzoanthracène

53-70-3

132649

DIBENZOFURANE

oxyde de 2,2'-biphénylène;
oxyde de 2,2'-biphénylylène;
Dibenzo(b,d)furanne ;
Oxyde de diphénylène

132-64-9

189640

DIBENZO(a,h)PYRÈNE

DB(a,h)p ;
Dibenzo(b,def)chrysène ;
1,2,6,7-Dibenzopyrène;
3,4,8,9-Dibenzopyrène

189-64-0

192654

DIBENZO(a,e)PYRÈNE

DB(a,e)p ;
1,2,4,5-Dibenzopyrène;
Naphto(1,2,3,4-def)chrysène

192-65-4

189559

DIBENZO(a,i)PYRÈNE

Benzo(rst)pentaphène ;
dibenzo(b,h)pyrène;
1,2,7,8-Dibenzopyrène;
3,4:9,10-dibenzopyrène;
dibenz(a,i)pyrène;
1,2:7,8-dibenzpyrène;
3,4:9,10-dibenzpyrène

189-55-9

206440

FLUORANTHÈNE

1,2-benzacénaphtène ;
Benzène, 1,2-(1,8-naphtylène)- ;
Benzo(jk)fluorène ;
1,2-(1,8-naphtalènediyl)benzène;
1,2-(1,8-naphtylène)benzène

206-44-0

83329

NAPHTHACÈNE

Acénaphtylène, 1,2-dihydro-;
1,8-éthylènenaphtalène;
naphtylèneéthylène;
Périéthylènenaphtalène

83-32-9

198550

PÉRYLÈNE

Dibenz(de,kl)anthracène;
péri-dinaphtalène ;
Périlène

198-55-0

85018

PHÉNANTHRÈNE

Volatils du brai de houille : phénanthrène ;
Phénantrine

85-01-8

129000

PYRÈNE

Benzo(def)phénanthrène ;
Volatils du brai de houille : pyrène

129-00-0

 

Retour

Nom chimique
Numero CAS

Couleur/Forme

Point d'ébullition (°C)

Point de fusion (°C)

Masse moléculaire

Solubilité dans l'eau

Densité relative (eau=1)

Densité de vapeur relative (air=1)

Pression de vapeur/ (Kpa)

Inflamm.
Limites

Point d'éclair (ºC)

Point d'allumage automatique (°C)

CHLORURE DE BENZAL
98-87-3

liquide huileux incolore

205

- 17

161.03

insolent

1.26

5.6

0.04

1
11 ul

93

CHLORURE DE BENZATHONIUM
121-54-0

cristaux incolores

164-166

448.10

v sol

CHLORURE DE BENZÈNE
108-90-7

liquide incolore

132

- 45

112.56

insolent

1.1058

3.88

1.17

1.8
9.6 ul

27

638

BENZOTRICHLORURE
98-07-7

liquide clair, incolore à jaunâtre; liquide huileux

221

-5

195.48

réagit

1.3756

6.77

20 Pa

2.1
6.5 ul

127 cc

211

CHLORURE DE BENZOYLE
98-88-4

liquide transparent et incolore; liquide légèrement brun

197

- 1.0

140.57

se décompose

1.2120

4.9

50 Pa

1.2
4.9 ul

88

197

BROMURE DE BENZYLE
100-39-0

liquide transparent; liquide incolore à jaune

198-199

- 4.0

171.04

insolent

@ 22ºC/ 0ºC; 1.443

5.9

@ 32.2 ºC, 10.mm Hg

CHLORURE DE BENZYLE
100-44-7

liquide incolore à légèrement jaune

179

- 45

126.58

insolent

1.100

4.4

120 Pa

1.1
14.0 ul

67 cc

585

CHLOROFORMIATE DE BENZYLE
501-53-1

liquide huileux; liquide incolore à jaune pâle

103

170.60

1.20

BROMOBENZÈNE
108-86-1

liquide mobile; incolore

156

- 30.6

157.02

insolent

1.4950

5.41

@ 40 ºC

51

CAMPHÈNE CHLORÉ
8001-35-2

solide cireux jaune; solide cireux ambre

65-90

414

insolent

@ 25 ºC

14.3

@ 25(°C)

135

CHLOROBENZILATE
510-15-6

solide incolore (pur)

@ 0.04 mm Hg

36- 37.3

325.20

10 mg/l

1.2816

2.2x
10- 6mmHg

4-CHLOROMÉTHYL BIPHÉNYLE
1667-11-4

72

202.67

1-CHLORONAPHTALÈNE
90-13-1

liquide huileux; cristaux d'alcool, d'acétone

259

- 2.5

162.61

insolent

1.19382

5.6

@ 25 ºC

> 558

o-CHLOROTOLUÈNE
95-49-8

liquide incolore

159

35.1

126.6

insolent

1.0826

@ 25 ºC

DDT
50-29-3

comprimés allongés biaxiaux; chimiquement pur p, p-ddt se compose d'aiguilles blanches; cristaux incolores ou poudre blanche à légèrement blanc cassé

260

108.5

354.50

insolent

0.98

1.5x
10- 7 mmHg

o-DICHLOROBENZÈNE
95-50-1

liquide incolore

181

- 17

147.01

insolent

1.3048

5.05

@ 25 ºC

2
9 ul

m-DICHLOROBENZÈNE
541-73-1

liquide incolore

173

- 24.7

147.00

insolent

1.2884

@ 25 ºC

p-DICHLOROBENZÈNE
106-46-7

cristaux blancs; prismes monocliniques, feuilles d'acétone; disponible sous forme de cristaux purs

174

53

147.01

insolent

1.2475

5.08

à 55 °C

2.5
16 ul

66 cc

413

HEXACHLOROBENZENE
118-74-1

aiguilles en alcool benzénique; aiguilles blanches

325

231

284.80

insolent

@ 23.6 ºC

9.83

<0.1 Pa

242

HEXACHLORONAPHTALÈNE
1335-87-1

solide blanc

344-388

137

334.74

insolent

1.78

11.6

@ 25 ºC

HEXACHLOROPHÈNE
70-30-4

aiguilles de benzène; blanc à brun clair, poudre cristalline

164

406.92

insolent

OCTACHLORONAPHTALÈNE
2234-13-1

jaune pâle; aiguilles en benzène et tétrachlorure de carbone ; solide jaune cireux

440

192

403.74

insolent

2.00

13.9

PENTACHLOROBENZÈNE
608-93-5

solide cristallin incolore

277

86

250.14

insolent

@ 16.5 ºC

8.6

2.2 Pa

PENTACHLORONAPHTALÈNE
1321-64-8

solide blanc; poudre blanche; solide jaune pâle

327-371

120

300.41

insolent

1.7

10.4

<133 Pa

BIPHÉNYLE POLYCHLORÉ (AROCLOR 1242)
53469-21-9

huile mobile incolore

325-366

261

@ 25

@ 25 ºC/15.5 ºC

@ 25 ºC

176-180 av.

BIPHÉNYLE POLYCHLORÉ (AROCLOR 1254)
11097-69-1

liquide visqueux jaune clair

365-390

327

insolent

@ 65 ºC/15.5 ºC

à 25 °C

> 141

CHLORURE DE TÉRÉPHTALOYLE
100-20-9

aiguilles incolores

259

83.5

203.02

réagit

7.0

<10 Pa

180

1,2,4,5-TÉTRACHLOROBENZÈNE
95-94-3

flocons blancs, cristaux

245

139.5

215.90

insolent

1.9

7.4

à 25 °C

155 cc

TÉTRACHLORONAPHTALÈNE
1335-88-2

cristaux; solide jaune pâle; solide incolore à jaune pâle

312-360

182

265.94

insolent

1.59 - 1.65

9.2

@ 25 ºC

210 oc

2,3,7,8-TETRACHLORO-DIBENZO-p-DIOXINE
1746-01-6

aiguilles incolores

305-306

322

@ 25 ºC

1,2,3-TRICHLOROBENZÈNE
87-61-6

plaquettes d'alcool; cristaux blancs

221

52.6

181.46

insolent

1.69

6.26

@ 40 ºC

1127 cc

1,2,4-TRICHLOROBENZÈNE
120-82-1

liquide incolore; cristaux rhombiques

214

17

181.46

insolent

1.5

6.26

à 25 °C

2.5
6.6 ul

105

571

1,3,5-TRICHLOROBENZÈNE
108-70-3

cristaux blancs; longues aiguilles

208

63.5

181.45

insolent

6.26

à 78 °C

> 110

TRICHLORONAPHTALÈNE
1321-65-9

solide incolore à jaune pâle

304-354

92.78

231.5

insolent

1.58

8.0

<133 Pa

200 oc

 

Retour

Nom chimique
Numero CAS

Physique

Chemical

Classe ou division UN / Risques subsidiaires

CHLORURE DE BENZAL
98-87-3

Au contact de surfaces chaudes ou de flammes, cette substance se décompose en formant des fumées toxiques de composés chlorés • Réagit violemment avec les oxydants forts ou les métaux • Au contact de l'air, dégage des fumées corrosives (chlorure d'hydrogène)

6.1

CHLORURE DE BENZATHONIUM
121-54-0

Lors de sa combustion, il se forme des gaz toxiques et irritants (chlorure d'hydrogène, azote et oxydes de carbone) • Dégage des fumées toxiques en cas d'incendie

CHLORURE DE BENZÈNE
108-90-7

La vapeur est plus lourde que l'air et peut se déplacer sur le sol; allumage à distance possible

La substance se décompose en chauffant fortement, en brûlant et au contact de surfaces chaudes, produisant des fumées corrosives et toxiques • Réagit avec les oxydants forts • Réagit violemment avec les chlorates, le diméthylsulfoxyde et les métaux alcalins en provoquant des risques d'incendie et d'explosion • Attaque le caoutchouc

3

CHLORURE DE BENZOYLE
98-88-4

La vapeur est plus lourde que l'air

Au contact de surfaces chaudes ou de flammes, cette substance se décompose en formant des gaz très toxiques et corrosifs (phosgène et HCl) • La substance se décompose violemment en chauffant fortement ou au contact d'alcalis, d'amines, d'autres composés basiques et de DMSO, en provoquant des risques d'incendie et d'explosion • Réagit violemment avec les oxydants puissants • Réagit avec l'eau ou la vapeur en produisant de la chaleur et des fumées toxiques et corrosives • Attaque de nombreux métaux formant de l'hydrogène gazeux inflammable, également au contact de sels métalliques, d'alcools, d'amines et de bases fortes

8

BROMURE DE BENZYLE
100-39-0

6.1 / 8

CHLORURE DE BENZYLE
100-44-7

La substance va polymériser sous l'influence de tous les métaux communs à l'exception du nickel et du plomb, avec dégagement de fumées corrosives (chlorure d'hydrogène), avec des risques d'incendie ou d'explosion • Lors de sa combustion, il se forme des fumées toxiques et corrosives (chlorure d'hydrogène) • Réagit vigoureusement avec les oxydants forts • Réagit avec l'eau en produisant des fumées corrosives (chlorure d'hydrogène) • Attaque de nombreux métaux en présence d'eau

6.1 / 8

CHLOROFORMIATE DE BENZYLE
501-53-1

8

BROMOBENZÈNE
108-86-1

3

CAMPHÈNE CHLORÉ
8001-35-2

La substance se décompose en chauffant fortement, en brûlant et/ou sous l'influence d'alcalis, d'une forte lumière solaire et de catalyseurs comme le fer , produisant des fumées toxiques • Attaque le fer • Incompatible avec les pesticides fortement alcalins

CHLOROBENZILATE
510-15-6

6.1

5-CHLORO-o-TOLUIDINE
95-79-4

6.1

o-CHLOROTOLUÈNE
95-49-8

3

p-DICHLOROBENZÈNE
106-46-7

La vapeur est plus lourde que l'air

Lors de sa combustion, il se forme des fumées toxiques et corrosives, notamment du phosgène, du chlorure d'hydrogène • La substance se décompose au contact d'acides ou de vapeurs acides, produisant des fumées très toxiques • Réagit avec les oxydants forts, les agents réducteurs forts et les métaux alcalins en provoquant des risques d'incendie et d'explosion • Attaque certaines formes de plastique, caoutchouc, revêtements

HEXACHLOROBENZENE
118-74-1

La substance se décompose en chauffant fortement , produisant des fumées toxiques • Réagit violemment avec le diméthylformamide au-dessus de 65°C

6.1

HEXACHLOROPHÈNE
70-30-4

6.1

OCTACHLORONAPHTALÈNE
2234-13-1

La substance se décompose en chauffant fortement , produisant des fumées toxiques (chlore)

PENTACHLOROBENZÈNE
608-93-5

La substance se décompose en chauffant fortement ou au contact d'acides ou de fumées d'acides, produisant des fumées toxiques et irritantes (chlorure d'hydrogène).

4.1

PENTACHLORONAPHTALÈNE
1321-64-8

Au contact de surfaces chaudes ou de flammes, cette substance se décompose en formant des fumées toxiques de chlore.

BIPHÉNYLE POLYCHLORÉ (AROCLOR 1254)
11097-69-1

La substance se décompose en cas d'incendie, produisant des gaz irritants et toxiques

9

1,2,4,5-TÉTRACHLOROBENZÈNE
95-94-3

Explosion de poussière possible si sous forme de poudre ou de granulés mélangés à l'air

Lors de sa combustion, il forme du phosgène • La substance se décompose en chauffant fortement ou en brûlant, produisant des fumées toxiques et corrosives comprenant du chlorure d'hydrogène et du phosgène • agit violemment avec une base forte, des oxydants forts provoquant un risque d'explosion • n chauffée avec de l'hydroxyde de sodium et un solvant (méthanol ou éthylène glycol) pour préparer le trichlorophénol, de graves explosions se sont produites

3

1,2,3-TRICHLOROBENZÈNE
87-61-6

6.1

1,2,4-TRICHLOROBENZÈNE
120-82-1

La substance se décompose en chauffant fortement ou en brûlant, produisant des fumées toxiques et irritantes (phosgène, chlore et chlorure d'hydrogène) • Réagit violemment avec les oxydants, les acides et les vapeurs acides

6.1

1,3,5-TRICHLOROBENZÈNE
108-70-3

6.1

TRICHLOROMÉTHYLBENZÈNE
98-07-7

8

TRICHLORONAPHTALÈNE
1321-65-9

La substance se décompose en chauffant fortement et en brûlant , produisant des fumées toxiques et corrosives comprenant du chlorure d'hydrogène, du phosgène) • Réagit avec les oxydants forts avec des risques d'incendie et d'explosion

Pour la classe UN : 1.5 = matières très peu sensibles présentant un risque d'explosion en masse ; 2.1 = gaz inflammable ; 2.3 = gaz toxique ; 3 = liquide inflammable ; 4.1 = solide inflammable ; 4.2 = matière sujette à l'inflammation spontanée ; 4.3 = substance qui, au contact de l'eau, dégage des gaz inflammables ; 5.1 = substance comburante ; 6.1 = toxique ; 7 = radioactif ; 8 = substance corrosive

 

Retour

Page 7 de 122

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Références de construction

Société américaine des ingénieurs en mécanique (ASME). 1994. Grues mobiles et locomotives : une norme nationale américaine. ASME B30.5-1994. New York : ASME.

Arbetarskyddsstyrelsen (Conseil national de la sécurité et de la santé au travail de Suède). 1996. Communication personnelle.

Burkhart, G, PA Schulte, C Robinson, WK Sieber, P Vossenas et K Ringen. 1993. Tâches professionnelles, expositions potentielles et risques pour la santé des ouvriers employés dans l'industrie de la construction. Am J Ind Med 24:413-425.

Département des services de santé de Californie. 1987. Mortalité professionnelle en Californie, 1979-81. Sacramento, Californie : Département des services de santé de Californie.

Commission des Communautés européennes. 1993. Sécurité et santé dans le secteur de la construction. Luxembourg : Office des publications officielles de l'Union européenne.

Commission sur l'avenir des relations entre les travailleurs et la direction. 1994. Rapport d'enquête. Washington, DC : Département du travail des États-Unis.

Association ontarienne de la sécurité dans la construction. 1992. Manuel de sécurité et de santé dans la construction. Toronto : Association canadienne de la sécurité dans la construction.

Conseil des Communautés européennes. 1988. Directive du Conseil du 21 décembre 1988 concernant le rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres relatives aux produits de construction (89/106/CEE). Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes.

Conseil des Communautés européennes. 1989. Directive du Conseil du 14 juin 1989 concernant le rapprochement des législations des États membres relatives aux machines (89/392/CEE). Luxembourg : Office des publications officielles des Communautés européennes.

El Batawi, MA. 1992. Travailleurs migrants. Dans Occupational Health in Developing Countries, édité par J Jeyaratnam. Oxford : presse universitaire d'Oxford.
Engholm, G et A Englund. 1995. Modèles de morbidité et de mortalité en Suède. Occup Med: State Art Rev 10: 261-268.

Comité européen de normalisation (CEN). 1994. EN 474-1. Engins de terrassement—Sécurité—Partie 1 : Exigences générales. Bruxelles : CEN.

Institut finlandais de la santé au travail. 1987. Enquête systématique sur le lieu de travail : Santé et sécurité dans l'industrie de la construction. Helsinki : Institut finlandais de la santé au travail.

—. 1994. Programme Amiante, 1987-1992. Helsinki : Institut finlandais de la santé au travail.

Fregert, S, B Gruvberger et E Sandahl. 1979. Réduction du chromate dans le ciment par le sulfate de fer. Contactez Dermat 5:39-42.

Hinze, J. 1991. Coûts indirects des accidents de construction. Austin, Texas : Institut de l'industrie de la construction.

Hoffman, B, M Butz, W Coenen et D Waldeck. 1996. Santé et sécurité au travail : système et statistiques. Saint Augustin, Allemagne : Hauptverband der gewerblichen berufsgenossenschaften.

Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). 1985. Composés aromatiques polynucléaires, Partie 4 : Bitumes, goudrons de houille et produits dérivés, huiles de schistes et suies. Dans Monographies du CIRC sur l'évaluation du risque cancérigène des produits chimiques pour l'homme. Vol. 35. Lyon : CIRC.

Organisation internationale du travail (OIT). 1995. Sécurité, santé et bien-être sur les chantiers de construction : un manuel de formation. Genève : OIT.

Organisation internationale de normalisation (ISO). 1982. ISO 7096. Engins de terrassement—Siège de l'opérateur—Vibrations transmises. Genève : ISO.

—. 1985a. ISO 3450. Engins de terrassement - Machines sur roues - Exigences de performance et procédures d'essai pour les systèmes de freinage. Genève : ISO.

—. 1985b. ISO 6393. Acoustique—Mesure du bruit aérien émis par les engins de terrassement—Poste de l'opérateur—Condition d'essai stationnaire. Genève : ISO.

—. 1985c. ISO 6394. Acoustique—Mesure du bruit aérien émis par les engins de terrassement—Méthode pour déterminer la conformité aux limites de bruit extérieur—Condition d'essai stationnaire. Genève : ISO.

—. 1992. ISO 5010. Engins de terrassement — Engins sur pneumatiques — Capacité de direction. Genève : ISO.

Jack, TA et MJ Zak. 1993. Résultats du premier recensement national des lésions professionnelles mortelles, 1992. Washington, DC : Bureau of Labor Statistics.
Association japonaise pour la sécurité et la santé dans la construction. 1996. Communication personnelle.

Kisner, SM et DE Fosbroke. 1994. Risques de blessures dans l'industrie de la construction. J Occup Med 36:137-143.

Levitt, RE et NM Samelson. 1993. Gestion de la sécurité des chantiers. New York : Wiley & Sons.

Markowitz, S, S Fisher, M Fahs, J Shapiro et PJ Landrigan. 1989. Maladie professionnelle dans l'État de New York : un réexamen complet. Am J Ind Med 16:417-436.

Marsh, B. 1994. Le risque de se blesser est généralement beaucoup plus élevé dans les petites entreprises. Wall Street J

Mc Vittie, DJ. 1995. Morts et blessés graves. Occup Med: State Art Rev 10: 285-293.

Recherche sur les méridiens. 1994. Programmes de protection des travailleurs dans la construction. Silver Spring, MD : Meridian Research.

Oxenburg, M. 1991. Accroître la productivité et les profits grâce à la santé et à la sécurité. Sydney : CCH International.

Pollack, ES, M Griffin, K Ringen et JL Weeks. 1996. Décès dans l'industrie de la construction aux États-Unis, 1992 et 1993. Am J Ind Med 30:325-330.

Pouvoirs, MB. 1994. La fièvre des coûts fait des pauses. Engineering News-Record 233:40-41.
Ringen, K, A Englund et J Seegal. 1995. Travailleurs de la construction. Dans Occupational Health: Recognizing and Preventing Work-related Disease, édité par BS Levy et DH Wegman. Boston, Massachusetts : Little, Brown and Co.

Ringen, K, A Englund, L Welch, JL Weeks et JL Seegal. 1995. Sécurité et santé dans la construction. Occup Med: State Art Rev 10: 363-384.

Roto, P, H Sainio, T Reunala et P Laippala. 1996. Ajout de sulfate ferreux au ciment et risque de dermatite au chrome chez les travailleurs de la construction. Contactez Dermat 34:43-50.

Saari, J et M Nasanen. 1989. L'effet de la rétroaction positive sur l'entretien ménager industriel et les accidents. Int J Ind Erg 4:201-211.

Schneider, S et P Susi. 1994. Ergonomie et construction : Un examen du potentiel dans la nouvelle construction. Am Ind Hyg Assoc J 55:635-649.

Schneider, S, E Johanning, JL Bjlard et G Enghjolm. 1995. Bruit, vibrations, chaleur et froid. Occup Med: State Art Rev 10: 363-383.
Statistique Canada. 1993. La construction au Canada, 1991-1993. Rapport #64-201. Ottawa : Statistique Canada.

Strauss, M, R Gleanson et J Sugarbaker. 1995. Le dépistage par radiographie pulmonaire améliore les résultats du cancer du poumon : une réévaluation d'essais randomisés sur le dépistage du cancer du poumon. Coffre 107:270-279.

Toscano, G et J Windau. 1994. Le caractère changeant des accidents du travail mortels. Revue mensuelle du travail 117:17-28.

Projet d'éducation sur les risques professionnels et le tabagisme. 1993. Guide des travailleurs de la construction sur les substances toxiques au travail. Berkeley, Californie : Fondation pour la santé de Californie.

Zachariae, C, T Agner et JT Menn. 1996. Allergie au chrome chez des patients consécutifs dans un pays où du sulfate ferreux a été ajouté au ciment depuis 1991. Contact Dermat 35:83-85.