Lundi, Mars 21 2011 15: 29

Problèmes de santé et schémas pathologiques

Évaluer cet élément
(0 votes)

Les enseignants représentent un segment important et croissant de la main-d'œuvre dans de nombreux pays. Par exemple, plus de 4.2 millions de travailleurs ont été classés comme enseignants du préscolaire au secondaire aux États-Unis en 1992. En plus des enseignants, d'autres travailleurs professionnels et techniques sont employés par les écoles, y compris les gardiens et les préposés à l'entretien, les infirmières, les travailleurs des services alimentaires et les mécanique.

L'enseignement n'est pas traditionnellement considéré comme une profession qui implique une exposition à des substances dangereuses. Par conséquent, peu d'études sur les problèmes de santé liés au travail ont été réalisées. Néanmoins, les enseignants et autres membres du personnel scolaire peuvent être exposés à une grande variété de risques professionnels physiques, chimiques, biologiques et autres reconnus.

La pollution de l'air intérieur est une cause importante de maladies aiguës chez les enseignants. L'entretien inadéquat des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) est une source majeure de pollution de l'air intérieur. La contamination des systèmes CVC peut provoquer des maladies respiratoires et dermatologiques aiguës. Les bâtiments scolaires nouvellement construits ou rénovés libèrent des produits chimiques, des poussières et des vapeurs dans l'air. Les autres sources de pollution de l'air intérieur sont les toitures, l'isolation, les tapis, les rideaux et les meubles, la peinture, le mastic et d'autres produits chimiques. Les dégâts d'eau non réparés, comme les fuites de toit, peuvent entraîner la croissance de micro-organismes dans les matériaux de construction et les systèmes de ventilation et la libération de bioaérosols qui affectent les systèmes respiratoires des enseignants et des élèves. La contamination des bâtiments scolaires par des micro-organismes peut entraîner des problèmes de santé graves tels que la pneumonie, les infections des voies respiratoires supérieures, l'asthme et la rhinite allergique.

Les enseignants spécialisés dans certains domaines techniques peuvent être exposés à des risques professionnels spécifiques. Par exemple, les professeurs d'art et d'artisanat rencontrent fréquemment une variété de produits chimiques, y compris des solvants organiques, des pigments et des colorants, des métaux et des composés métalliques, des minéraux et des plastiques (Rossol 1990). D'autres matériaux d'art provoquent des réactions allergiques. L'exposition à bon nombre de ces matériaux est strictement réglementée sur le lieu de travail industriel, mais pas en classe. Les professeurs de chimie et de biologie travaillent avec des produits chimiques toxiques tels que le formaldéhyde et d'autres risques biologiques dans les laboratoires scolaires. Les enseignants d'atelier travaillent dans des environnements poussiéreux et peuvent être exposés à des niveaux élevés de poussière de bois et de produits de nettoyage, ainsi qu'à des niveaux de bruit élevés.

L'enseignement est un métier souvent caractérisé par un niveau élevé de stress, d'absentéisme et d'épuisement professionnel. Il existe de nombreuses sources de stress chez les enseignants, qui peuvent varier selon le niveau scolaire. Ils comprennent les préoccupations administratives et curriculaires, l'avancement professionnel, la motivation des étudiants, la taille des classes, les conflits de rôle et la sécurité d'emploi. Le stress peut également résulter de la mauvaise conduite des enfants et éventuellement de la violence et des armes dans les écoles, en plus des dangers physiques ou environnementaux tels que le bruit. Par exemple, les niveaux sonores souhaitables en classe sont de 40 à 50 décibels (dB) (Silverstone 1981), alors que dans une enquête menée dans plusieurs écoles, les niveaux sonores en classe se situaient en moyenne entre 59 et 65 dB (Orloske et Leddo 1981). Les enseignants qui occupent un second emploi après le travail ou pendant l'été peuvent être exposés à des risques professionnels supplémentaires susceptibles d'affecter leurs performances et leur santé. Le fait que la majorité des enseignants soient des femmes (les trois quarts de tous les enseignants aux États-Unis sont des femmes) soulève la question de savoir comment le double rôle de travailleuse et de mère peut affecter la santé des femmes. Cependant, malgré des niveaux de stress élevés perçus, le taux de mortalité par maladie cardiovasculaire chez les enseignants était plus faible que dans d'autres professions dans plusieurs études (Herloff et Jarvholm 1989), ce qui pourrait être dû à une prévalence plus faible de tabagisme et à une consommation d'alcool moindre.

On craint de plus en plus que certains environnements scolaires contiennent des matériaux cancérigènes tels que l'amiante, les champs électromagnétiques (EMF), le plomb, les pesticides, le radon et la pollution de l'air intérieur (Regents Advisory Committee on Environmental Quality in Schools 1994). L'exposition à l'amiante est une préoccupation particulière chez les travailleurs de la garde et de l'entretien. Une prévalence élevée d'anomalies associées aux maladies liées à l'amiante a été documentée chez les gardiens d'école et les employés d'entretien (Anderson et al. 1992). La concentration d'amiante en suspension dans l'air a été signalée plus élevée dans certaines écoles que dans d'autres bâtiments (Lee et al. 1992).

Certains bâtiments scolaires ont été construits à proximité de lignes électriques à haute tension, qui sont des sources de CEM. L'exposition aux champs électromagnétiques provient également des unités d'affichage vidéo ou du câblage exposé. Une exposition excessive aux CEM a été liée à l'incidence de la leucémie ainsi que des cancers du sein et du cerveau dans certaines études (Savitz 1993). Une autre source de préoccupation est l'exposition aux pesticides qui sont appliqués pour contrôler la propagation des populations d'insectes et de vermine dans les écoles. On a émis l'hypothèse que les résidus de pesticides mesurés dans le tissu adipeux et le sérum de patientes atteintes d'un cancer du sein pourraient être liés au développement de cette maladie (Wolff et al. 1993).

La grande proportion d'enseignantes qui sont des femmes a suscité des inquiétudes quant aux risques possibles de cancer du sein. Des taux accrus inexpliqués de cancer du sein ont été trouvés dans plusieurs études. À partir des certificats de décès recueillis dans 23 États des États-Unis entre 1979 et 1987, les ratios proportionnels de mortalité (RPM) pour le cancer du sein étaient de 162 pour les enseignants blancs et de 214 pour les enseignants noirs (Rubin et al. 1993). Une augmentation des TMP pour le cancer du sein a également été signalée chez les enseignants du New Jersey et de la région de Portland-Vancouver (Rosenman 1994; Morton 1995). Bien que ces augmentations des taux observés n'aient jusqu'à présent été liées ni à des facteurs environnementaux spécifiques ni à d'autres facteurs de risque connus du cancer du sein, elles ont entraîné une sensibilisation accrue au cancer du sein au sein de certaines organisations d'enseignants, ce qui s'est traduit par des campagnes de dépistage et de détection précoce.

 

Retour

Lire 3676 fois Dernière modification le Mercredi, Juin 29 2011 09: 02

" AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

Table des matières

Références des services d'éducation et de formation

Abdo, R et H Chriske. 1990. HAV-Infektionsrisiken im Krankenhaus, Altenheim und Kindertagesstätten. Dans Arbeitsmedizin im Gesundheitsdienst, Bd. V, édité par F Hofmann et U Stößel. Stuttgart : Gentner Verlag.

Anderson, HA, LP Hanrahan, DN Higgins et PG Sarow. 1992. Une enquête radiographique des employés d'entretien et de garde des bâtiments des écoles publiques. Rés Environ 59: 159-66.

Clemens, R, F Hofmann, H Berthold, G Steinert et al. 1992. Prävalenz von Hepatitis A, B et C bei ewohern einer Einrichtung für geistig Behinderte. Sozialpadiatrie 14: 357-364.

Herloff, B et B Jarvholm. 1989. Enseignants, stress et mortalité. Lancette 1: 159-160.

Lee, RJ, DR Van Orden, M Corn et KS Crump. 1992. Exposition à l'amiante en suspension dans l'air dans les bâtiments. Régul Toxicol Pharmacol 16: 93-107.

Morton, NOUS. 1995. Différences majeures dans les risques de cancer du sein entre les professions. J Occupe Med 37: 328-335.

Conseil National de Recherche. 1993. Pratiques prudentes au laboratoire : Manipulation et élimination des produits chimiques. Washington, DC : Presse de l'Académie nationale.

Orloske, AJ et JS Leddo. 1981. Effets environnementaux sur l'ouïe des enfants : comment les systèmes scolaires peuvent-ils faire face. J Sch Santé 51: 12-14.

Polis, M et al. 1986. Transmission de Giardia lamblia d'une garderie à une communauté. Am J Public Health 76: 1,142-1,144.

Qualley, Californie. 1986. Sécurité dans la salle d'art. Worcester, Massachusetts : Publications Davis.

Comité consultatif de Regents sur la qualité de l'environnement dans les écoles. 1994. Rapport au New York State Board of Regents sur la qualité environnementale des écoles. Albany : Université de l'État de New York, Département de l'éducation de l'État.

Rosenman, KD. 1994. Causes de mortalité chez les enseignants du primaire et du secondaire. Suis J Industrie Med 25: 749-58.

Rossol, M. 1990. Le guide complet de santé et de sécurité de l'artiste. New York : Allworth Press.

Rubin, CH, CA Burnett, WE Halperin et PJ Seligman. 1993. Profession comme identificateur de risque de cancer du sein. Am J Santé publique 83: 1,311-1,315.

Savitz, DA. 1993. Aperçu de la recherche épidémiologique sur les champs électriques et magnétiques et le cancer. Am Ind Hyg Assoc J 54: 197-204.

Silverstone, D. 1981. Considérations sur l'écoute et les distractions sonores. Dans Concevoir des environnements d'apprentissage, édité par PJ Sleeman et DM Rockwell. New York : Longman, Inc.

Wolff, MS, PG Toniolo, EW Lee, M Rivera et N Dubin. 1993. Niveaux sanguins de résidus organochlorés et risque de cancer du sein. J Natl Cancer Inst 85: 648-652.

Centre de ressources sur la santé au travail des femmes. 1987. Nouvelles du Centre de ressources sur la santé au travail des femmes 8 (2) 3-4.