Contexte

À l'heure actuelle, il n'existe aucun guide, manuel ou autre source unique contenant les données essentielles sur les divers risques professionnels qui existent dans des professions spécifiques. La variété des professions est si grande que même les spécialistes expérimentés (ingénieurs en sécurité, hygiénistes industriels, médecins du travail, consultants et chercheurs) ne peuvent connaître tous les risques inhérents à chaque profession spécifique. Par conséquent, les experts en sécurité et santé au travail (SST) doivent rechercher des informations dans la très vaste littérature et bases de données professionnelles pertinentes et, parfois, doivent numériser des dizaines de documents techniques. De telles recherches sont compliquées, fastidieuses, chronophages et nécessitent l'accès à des sources d'information spécialisées. Habituellement, ils dépassent les capacités et les ressources d'un travailleur de terrain en SST (hygiéniste industriel, agent de sécurité, inspecteur, médecin du travail, technicien de l'assainissement ou instructeur), et bien au-delà des possibilités d'un non-professionnel (directeur d'usine, membre du comité de sécurité ou employés ' représentant). En conséquence, assez souvent, un agent de SST arrive sur le lieu de travail sans préparation technique préalable adéquate.

Cela a été réalisé il y a de nombreuses années. Une première tentative de créer une liste pratique des risques selon les professions a été entreprise par AD Brandt dans son livre de 1946 Génie de la Santé Industrielle. Brandt a présenté une compilation d'environ 1,300 150 professions différentes avec les risques professionnels pertinents dans chaque profession. Le nombre total de dangers répertoriés était d'environ 1964, la plupart étant des dangers chimiques. Depuis l'effort pionnier de Brandt, aucun travail systématique n'a été mené sur le sujet, à l'exception de quelques listes partielles liées à des aspects limités des risques professionnels. Cependant, il y a eu d'autres efforts dans ce domaine, comme le livre de XNUMX Recherche sur les accidents : méthodes et approches, par W. Haddon, EA Suchman et D. Klein, qui ont tenté de classer les différents types d'accidents ; un « tableau des risques pour la santé classés par profession », paru dans le livre de 1973 Le travail est dangereux pour votre santé, par JM Stellman et SM Daum ; un ensemble de listes partielles d'"expositions professionnelles potentielles" publiées en 1977 dans la monographie complète du National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) Maladies professionnelles : un guide pour leur reconnaissance; et une liste d'environ 1,000 2,000 divers risques potentiels pour la santé qui pourraient exister dans environ 1973 XNUMX professions différentes, qui a été compilée en XNUMX par l'École de médecine de l'Université de Tel-Aviv.

Tous les projets mentionnés ci-dessus souffrent d'un certain nombre de lacunes : ils ne sont pas à jour ; les listes ne sont que partielles et se réfèrent à des aspects spécifiques plutôt qu'à l'ensemble du domaine de la SST ; et ils traitent principalement de l'aspect chronique de l'hygiène du travail, négligeant largement la sécurité et les aspects aigus du problème. De plus, aucune de ces listes n'est présentée sous une forme concise et pratique, telle qu'un manuel de poche et facile à utiliser, ou des cartes individuelles séparées qui pourraient être utilisées directement sur le terrain.

Une compilation de 100 « cartes de danger », en hébreu, a été récemment préparée pour le ministère israélien de la Santé et traite des différents risques auxquels sont exposés les employés de ce ministère (surtout le personnel hospitalier et les travailleurs de terrain). Pour préparer cette compilation, différents documents des Nations Unies et de l'Organisation internationale du travail (OIT) relatifs à la classification des professions et des activités économiques ont été utilisés, ainsi que divers documents émis par la Commission des Communautés européennes (CCE) dans le cadre de son programme international sur la sécurité chimique.

L'expérience acquise au cours des travaux ci-dessus a donné naissance à l'idée de lancer un projet de fiches de données de sécurité internationales sur les professions qui a ensuite été approuvé par le Centre international d'informations sur la sécurité et la santé au travail (CIS) de l'OIT et est actuellement en cours. Pour ce chapitre du Encyclopédie, un certain nombre de ces fiches techniques ont été sélectionnées, afin de démontrer une approche systématique qui serait largement applicable et non confinée à un domaine professionnel spécifique. De ce point de vue, la sélection s'est basée sur deux critères principaux : une grande diversité des métiers retenus quant aux types d'activités concernées et à leur risque relatif et le caractère « transfrontalier » de chaque métier, c'est-à-dire sa présence dans de nombreux domaines. d'économie.

Aspects méthodologiques

Un cadre conceptuel et procédural cohérent a été élaboré et utilisé dans la préparation des fiches techniques. Il est organisé autour d'une liste de contrôle, ou matrice, servant de guide pour une analyse systématique et complète des risques existant dans une profession donnée. Tout en aidant à révéler et à évaluer les différents dangers qui peuvent être présents dans la profession, cette liste de contrôle a une fonction supplémentaire de servir de modèle, selon lequel une fiche de données sur les dangers est effectivement compilée (voir tableau 1).

L'utilisation d'un tel modèle standard et bien détaillé fournit une structure de fiche technique uniforme, assurant une familiarisation rapide et une orientation facile par un utilisateur. Une autre considération importante est l'utilisation de phrases et d'expressions standard dans toute la gamme des professions, l'avantage étant une reconnaissance instantanée des risques similaires présents dans différentes professions.

La liste de contrôle (modèle), ainsi qu'un ensemble de phrases types et de mots clés, serviront à l'avenir de base pour l'élaboration d'un Guide pour les compilateurs de fiches de données sur les dangers, dans un but similaire à celui de la Guide du compilateur pour la préparation des fiches internationales de sécurité chimique (un projet conjoint de la CCE, de l'OIT, de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)).

La structure de la feuille de données contient les sections suivantes, selon le modèle :

    • Nom du métier : le titre tiré soit du Dictionnaire des titres professionnels (DOT) ou de la Classification internationale type des professions (ISCO)
    • Synonymes: extrait du DOT et/ou d'autres sources, généralement un thésaurus en anglais
    • Définition et/ou description : principalement cité ou adapté de DOT ou ISCO. Certaines définitions citées par le DOT contiennent des désignations abrégées de différentes industries, selon le "Industry Index" (DOT, Vol. 2). Les «professions professionnelles et apparentées» («professions nécessitant des études approfondies ou une expérience dans les professions, les services techniques, les sciences, l'art et les types de travail connexes») sont désignées «profess. & proche."; les professions « non classées ailleurs » sont désignées « nca »; la plupart des autres abréviations sont explicites.
    • Professions connexes et spécifiques : compilé sur la base de DOT, ISCO, de discussions avec des experts et de connaissances personnelles
    • Tâches: compilées à partir de diverses sources, y compris le Manuel révisé pour l'analyse des emplois (RHAJ), DOT, ISCO, suggestions d'experts, etc., et classés par ordre alphabétique
    • Équipement principal utilisé et Industries où cette profession est courante : Les listes d'outils, de machines et d'industries ont été établies sur la base de discussions avec des travailleurs de terrain et des experts, ainsi que des informations trouvées dans diverses descriptions de tâches techniques ; les connaissances d'experts personnels ont également été largement utilisées.
    • Dangers: Les listes de risques de divers types ont été compilées à la suite d'un examen approfondi de nombreuses ressources d'information, notamment : les listes précédentes de risques professionnels compilées par divers chercheurs; les descriptions de poste du DOT et de l'ISCO ; les documents techniques émis par les organismes nationaux de SST, tels que l'INRS (France), le HSE (Royaume-Uni), le NIOSH (États-Unis), l'IIOSH (Israël), etc. ; littérature professionnelle, y compris l'OIT Encyclopédie de la santé et de la sécurité au travail; bases de données informatisées (par exemple, CISDOC, NIOSHTIC, HSELINE et TOXLINE); des entretiens avec des agents de terrain et des professionnels de la SST, ainsi que des connaissances personnelles et une évaluation par des experts.
    • Notes: toute information supplémentaire importante et pertinente non incluse ailleurs, telle que des informations sur les effets synergiques et des avertissements concernant certaines situations à haut risque
    • Annexes: des données auxiliaires et complémentaires, telles que des listes de substances utilisées dans une profession donnée, etc.

                     

                    Suite à sa compilation, chaque fiche de danger a fait l'objet d'un examen par les pairs et de commentaires d'au moins deux spécialistes compétents.

                     


                     

                    Tableau 1. Liste de contrôle (modèle)

                    NOM DE LA PROFESSION

                    synonymes

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF1

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Équipement principal utilisé

                    ÉQUIPER

                    Industries dans lesquelles cette profession est courante

                    INDS

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    Mécanique et général

                    – Accidents de machines

                    – Accidents de transport

                    – Chutes de personnes (par exemple, glissades, trébuchements sur le terrain, de hauteur, d'un véhicule en mouvement, etc.)

                    – Chutes d'objets lourds, de matériaux, effondrements de murs, etc.

                    – Coups, coupures, amputations

                    – Coup contre ou heurté par des objets (fracture osseuse, contusions)

                    – Marcher sur des objets

                    – Être pris dans ou entre des objets, y compris les accidents d'écrasement et de déchirure

                    – Récipients sous pression, récipients sous vide (éclatement, explosions mécaniques ou implosions)

                    – Brûlures et échaudures (par des fluides ou des surfaces chaudes ou froides)

                    – Pénétration de particules étrangères dans les yeux

                    – Ingestion de solides non toxiques volumineux ou tranchants

                    - Noyade

                    – Blessures aiguës causées par des animaux (p. ex., morsures, égratignures, coups de pied, écrasement et piétinement, piqûres, pilonnage, etc.)

                    – Surmenage ou mouvements trop intenses

                    Accident chimique

                    – Toutes les blessures et effets aigus liés à la libération accidentelle, au déversement, à l'inhalation, à l'ingestion ou au contact d'agents chimiques (à l'exception des incendies ou des explosions)

                    Accidents électriques

                    – Toutes blessures et effets liés au courant électrique et à l'électricité statique

                    Incendies et explosions chimiques
                    Accidents radiologiques

                    – Blessures impliquant une exposition accidentelle à de fortes doses de rayonnements ionisants et non ionisants, y compris les faisceaux laser et la lumière forte, les UV, etc.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE1

                    – Rayonnements ionisants (y compris, par exemple, les rayons X, les rayonnements alpha, bêta et gamma, les faisceaux de neutrons et de particules, le radon, etc.)

                    – Rayonnements non ionisants (y compris tout le spectre des rayonnements électromagnétiques non ionisants, par exemple lumière visible, UV et IR, faisceaux laser, RF, MW, etc.) ; champs électriques et magnétiques

                    – Vibration (affectant tout le corps ; les risques liés aux vibrations affectant des organes spécifiques apparaissent sous « Facteurs ergonomiques et sociaux »)

                    – Bruit (incluant également les ultra- et infrasons)

                    – Exposition aux intempéries, chaleur ou froid extrême, pression barométrique réduite ou augmentée (y compris coup de chaleur, coup de soleil, stress dû à la chaleur, stress dû au froid, engelures, etc.)

                    Risques chimiques*

                    CHEMHA

                    * Dangers liés à une exposition non accidentelle à des produits chimiques

                    Effets directs/immédiats :

                    – Irritation des muqueuses, des yeux et du système respiratoire

                    – Effets sur le système nerveux (maux de tête, diminution de la vigilance, intoxication, etc.)

                    – Troubles gastro-intestinaux

                    – Effets cutanés (démangeaisons, érythème, cloques, etc.)

                    – Effets de l'exposition « de routine » sur les personnes ultrasensibles ; effet de la combinaison de facteurs "routiniers", p. ex. formation non accidentelle de phosgène en fumant en présence de composés organochlorés

                    – Asphyxie

                    Effets retardés, chroniques ou à long terme :

                    – Intoxication systémique chronique

                    – Autres effets systémiques (par exemple, hématopoïétiques, sur les systèmes nerveux gastro-intestinal, urogénital, etc.)

                    – Effets cutanés (dermatoses, sensibilisations et allergies cutanées, etc.)

                    – Effets oculaires (cataractes, troubles de la vision, dommages corrosifs, etc.)

                    – Effets de l'inhalation (œdème pulmonaire, pneumonie chimique, pneumoconiose, réactions asthmatiques, etc.)

                    – Effets d'ingestion (mal de gorge, douleurs et/ou crampes abdominales, diarrhée, nausées, vomissements, état de conscience réduit, coma, etc.)

                    – Allergies chimiques non incluses ci-dessus

                    – Effets sur le système reproducteur, grossesse (avortement spontané, embryo- et fœtotoxicité), malformations congénitales

                    – Carcinogenèse et mutagenèse

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    – Les micro-organismes et leurs produits toxiques

                    – Plantes vénéneuses et allergisantes

                    – L'exposition aux animaux qui peut entraîner des maladies et des allergies (par les poils, les fourrures, etc.)

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    Dangers liés aux postures de travail, aux interactions homme-machine, au levage, au stress mental ou physique, aux nuisances et à l'inconfort (par exemple, syndrome des bâtiments malsains, mauvais éclairage, pollution de l'air provenant de sources non liées au lieu de travail, relations humaines, violence, biorythmes, mauvaises odeurs, vibration affectant un organe spécifique du corps, par exemple, syndrome du canal carpien, etc.)

                    Addenda

                    Notes

                    NOTES

                    – Alertes spéciales

                    – Données statistiques (ex. « risque accru de… » ; « surmortalité… », etc.)

                    – Effets synergiques

                    – Circonstances particulières ou combinaisons de facteurs

                    – Toute information pertinente importante non incluse ailleurs

                    Bibliographie

                    Des annexes

                    Liste des produits chimiques, etc.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 16: 56

                    Chauffeur d'ambulance (services médicaux)

                    Synonymes: Ambulancier (services gouvernementaux); Ambulancier de la Croix-Rouge (ou organisation similaire)

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF

                    Conduit une ambulance pour le transport de personnes malades, blessées ou convalescentes. Place les patients sur une civière et charge la civière dans l'ambulance, généralement avec l'aide d'un ambulancier (services médicaux). Emmène les personnes malades ou blessées à l'hôpital ou en convalescence à destination, en utilisant ses connaissances et ses compétences pour éviter les mouvements brusques préjudiciables aux patients. Change le linge souillé sur le brancard. Administre les premiers soins au besoin. Peut enchaîner les patients violents. Peut signaler des faits concernant un accident ou une urgence au personnel hospitalier ou aux responsables de l'application des lois (DOT). Aussi : une personne qui conduit un véhicule médicalisé d'urgence, une ambulance ou un véhicule des services hospitaliers (civils ou militaires) ; peut aider à accoucher des bébés à l'intérieur de l'ambulance.

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Ambulancier ; équipe ambulancière/aide-soignante ; voiture funéraire/conducteur de corbillard/chauffeur ; chauffeur d'hôpital/clinique ; chauffeur des services médicaux; chauffeur d'ambulance militaire; chauffeur de véhicule à moteur (services médicaux); chauffeur d'ambulance de la police; ambulancier privé.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Administrer (médicaments, oxygène, etc.); assistant; porter; en changeant; nettoyage; communicant; conduite; documenter; manutention; klaxonner ; levage; Chargement en cours; localiser; enregistrement; maintenir; raccommodage; en fonctionnement; placement; tirer et pousser; réparer; rapports ; retenir; faire revivre; entretien; enchaînement; élongation; transport; avertissement; l'écriture.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Risque accru d'accidents de la route en raison de vitesses de conduite élevées dans des conditions d'urgence (y compris traverser des intersections pendant les feux rouges, conduire sur des trottoirs et des pentes abruptes tout en essayant d'atteindre la destination à travers les embouteillages) ;

                    – Glissades, trébuchements et chutes (dans les escaliers ou au niveau) en portant des brancards et des charges ou en aidant des patients;

                    – Blessures résultant de l'exercice de diverses fonctions (tâches de réparation sur le terrain, changement de pneus, etc.) d'un conducteur de véhicule (voir camionneur, chauffeur, etc.) ;

                    – Libération soudaine de gaz comprimés (p. ex. oxygène ou gaz anesthésiques) à l'intérieur de l'ambulance.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE1

                    – Exposition à des niveaux de bruit élevés provenant du klaxon d'urgence ;

                    – Exposition aux isotopes radioactifs (dans certains pays où les ambulances sont utilisées pour le transport des radio-isotopes vers les hôpitaux).

                    Risques chimiques

                    CHEMHA

                    – Exposition aux gaz anesthésiques administrés aux patients à l'intérieur de l'ambulance ;

                    – Dermatite causée par une utilisation excessive d'agents de rinçage, de nettoyage et de désinfection.

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    – Exposition aux maladies contagieuses des patients ;

                    – Exposition potentielle aux fluides corporels des patients (par exemple, sang provenant de plaies).

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    – Douleurs dorsales et autres problèmes musculo-squelettiques résultant d'un surmenage et de mauvaises postures lors du levage et du déplacement de patients, de la conduite sur des routes cahoteuses, de la réparation de véhicules sur route, etc. ;

                    – Stress psychologique dû à une conduite dangereuse sous pression temporelle, contact avec des victimes d'accidents, des patients en phase terminale et des cadavres, des horaires de travail inhabituels, des états de vigilance prolongés, etc.

                    Addenda

                    Bibliographie

                    Centre international d'informations sur la sécurité et la santé au travail (CIS). 1995. Fiches de données de sécurité internationales sur les professions. Réunion du Comité directeur, 9-10 mars. Genève : OIT.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 08

                    Soigneur d'animaux

                    synonymes: Préposé aux animaux ; éleveur d'animaux; soigneur d'animaux; ouvrier d'élevage; gardien d'animaux; travailleur de laboratoire animalier; propagateur d'animaux; éleveur d'animaux; ouvrier agricole, animal; ouvrier agricole, bétail; etc.

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF1

                    Effectue toute combinaison des tâches suivantes pour s'occuper des animaux, tels que les souris, les canaris, les cobayes, les visons, les chiens et les singes, dans les fermes et dans les installations, telles que les chenils, les fourrières, les hôpitaux et les laboratoires. Nourrit et abreuve les animaux selon les horaires. Nettoie et désinfecte les cages, les enclos et les cours et stérilise le matériel de laboratoire et les instruments chirurgicaux. Examine les animaux à la recherche de signes de maladie et les traite conformément aux instructions. Transfère les animaux entre les quartiers. Ajuste les commandes pour réguler la température et l'humidité des quartiers des animaux. Enregistre les informations conformément aux instructions, telles que la généalogie, le régime alimentaire, le poids, les médicaments, l'apport alimentaire et le numéro de licence. Anesthésie, inocule, rase, baigne, tond et toilette les animaux. Répare les cages, les enclos ou les cours clôturées. Peut tuer et écorcher les animaux, comme le renard et le lapin, et emballer les peaux dans des caisses. Peut être désigné en fonction du lieu de travail, tel que Dog-Pound Attendant (ser. du gouvernement); Ouvrier agricole, Fourrure (agriculture); Aide, laboratoire animalier (pharmaceutique); Préposé au chenil (agriculture); préposé à l'animalerie (commerce de détail); Préposé à l'hôpital vétérinaire (ser. médicale) (DOT).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Ouvrier d'abattoir; Boucher; agriculteur/bétail ; ouvrier agricole, qualifié/bovins (aussi: ouvrier agricole, qualifié/laiterie; –/animaux domestiques à fourrure; –/poissons; –/élevage mixte; –/animaux à fourrure non domestiques; –/porcs; –/volailles; -/le mouton); vétérinaire, etc. (ISCO)); éleveur d'animaux; superviseur de refuge pour animaux; apiculteur; inséminateur artificiel; apiculteur; vacher; cow-boy; éleveur de fourrures; berger; agneau; éleveur; éleveur de bétail; préposé à la cour à bétail; trayeur; pelter; aviculteur/éleveur de volailles; berger; préposé à l'écurie; éleveur de bétail; superviseur, chenil; etc. (DOT et ISCO); travailleur de la reproduction animale (RHAJ); coiffeur pour animaux; gaucho ; jeune marié; homme d'écurie; préposé/travailleur du zoo ; etc.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Réglage (contrôles); administrer; anesthésiant; application (médicaments); répartir; aide (vétérinaire); attacher; assister; ensachage; écoper; baignade; literie; contraignant; l'image de marque; casser (cheval); reproduction; brider; brossage; bâtiment (clôtures, cabanons, etc.); groupement ; boucherie; acheter et vendre; mise en cage; calculateur; mirage; chaponiser; soins; porter; castrer; contagieux; en changeant; serrage; nettoyage; coupure; collecte (frais, dons, etc.) ; ratissage; conditionnement; confiner; construire; corraling; mise en caisse; cultiver; culture; salaison (viande); débecquer; écornage; livrer; démonstration (animaux aux clients, téléspectateurs, etc.); trempage (ustensiles); désinfection; distribuer; amarrage ; domestiquer (animaux); trempage; pansement; conduite; documenter; enfermer; engageant; construction; examen (d'animaux); faire de l'exercice; exposer (à des fins commerciales, éducatives ou de divertissement); exterminateur; agriculture; engraissement; alimentation; remplissage; rinçage; fourrage; pliant; formuler; fumigation; la cueillette; aiguillonner; pâturage; graissage; affûtage; toilettage; croissance; garde; guidage; manutention; harnachement; récolte; éclosion; transport; portion; élevage; embauche; attelage (animaux); identifier; incubation; délation; injection; inoculer; inséminer; inspecter; enquêter; isoler; en gardant; meurtre; étiquetage; fouetter; détritus; chargement et déchargement ; lubrifiant; maintenir; gérant; marquage; commercialisation; mesure; médicamenter; traite; la laitance; mélange; montage et démontage ; en mouvement; filets; entailler; notifier ; nourrir; observer; graissage; ouverture; en fonctionnement; commande; apaisement; emballage; La peinture; effectuer; placement; plantation; verser; en train de préparer; conservation; piquant; produire; propager (animaux); pompage; poinçonnage (bovins); achat; mise en quarantaine ; rayonnage; élevage; élevage en ranch; élevage; enregistrement; régulateur; enlever; location; réparer; réapprovisionnement; rapports ; retenir; équitation; arrondir; sellerie; diffusion; grattage; ségrégation; sélectionner ; séparer; sexage (volaille); affûtage; rasage; expédition; tonte; ferrage; pelleter; présentation (animaux aux clients, téléspectateurs, etc.); écorcher; abattage; couper; tri; semis; frai; pulvérisation; stimuler; stérilisation; stockage; stocker; décapage; surveillance; marquage ; apprivoisement; tatouage; appel d'offres ; soigner; dressage (chiens de la police et de l'armée pour renifleurs de drogue et d'explosifs); transférer; transport; traiter; garniture; attacher; en utilisant; vacciner; promenade (chiens); la lessive; arrosage; pesée; fouetter; disputes ; attelage.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Glissades, trébuchements et chutes (sur des surfaces glissantes, des escaliers, etc.); collision avec des objets dispersés, etc. ;

                    – Coupures et piqûres causées par des objets pointus, des bris de verre et de seringues ;

                    – Blessures causées par des portes battantes;

                    – Morsures, encornements et/ou agressions par des animaux domestiques ou sauvages ;

                    – Coups de pied, morsures, griffures et piqûres causés par des animaux de laboratoire (primates, chiens, chats, chèvres, lapins, cobayes, rats, souris, hamsters et autres rongeurs, serpents, guêpes, etc.), des animaux domestiques, des animaux à fourrure, des abeilles , animaux de zoo et autres animaux détenus à des fins éducatives, commerciales, de divertissement, de jeu, sportives ou autres, ou à des fins de recherche ;

                    – Chutes de chevaux et autres animaux de selle ;

                    – Accidents de la route lors du transport d'animaux ;

                    – Blessures accidentelles causées par des armes à feu lors de la chasse aux animaux (pour les zoos, etc.);

                    – Risque d'incendie dans les usines d'équarrissage de déchets animaux ;

                    – Incendies et explosions provoqués par des produits inflammables et explosifs ;

                    – Lésions oculaires causées par des éclats métalliques (par exemple, chez les maréchaux-ferrants lors du fer à cheval ou lors du marquage au fer) ;

                    – Brûlures causées par des objets métalliques chauds (par exemple, chez les maréchaux ferrants);

                    – Chocs électriques causés par des équipements électriques et électromécaniques défectueux ou mal utilisés ;

                    – Explosions de mélanges air-poussière d'aliments pour animaux.

                    Dangers physiques

                    PHYSHA

                    – L'exposition aux rayonnements ionisants émis par les appareils à rayons X vétérinaires et par les animaux de laboratoire examinés ou traités avec des radio-isotopes ;

                    – Exposition de la peau et des yeux aux rayons ultraviolets utilisés pour la stérilisation et à d'autres fins dans les laboratoires et les animaleries ;

                    – Exposition à des bruits excessifs, à des contraintes thermiques et à des chocs et vibrations mécaniques main-bras pendant le forgeage et les opérations connexes (chez les maréchaux-ferrants) ;

                    – Stress dû au froid ou à la chaleur (entraînant des effets allant de l'inconfort lié à la température aux engelures ou aux coups de chaleur, respectivement) et exposition à de fréquents changements brusques de température (lors de l'entrée ou de la sortie de pièces climatisées) chez les préposés aux animaux travaillant principalement ou partiellement à l'extérieur dans des conditions climatiques sévères ;

                    – Problèmes de santé (p. ex., rhumatismaux, etc.) dus aux conditions dans les locaux pour animaux tels qu'une humidité élevée, des sols en béton, etc.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA

                    – Intoxication due au contact avec des produits chimiques, tels que les pesticides (en particulier les insecticides, les germicides et les herbicides), les solvants, les acides et alcalis forts, les détergents, etc. ;

                    – Dermatoses dues au contact avec des produits chimiques, tels que pesticides, solvants, détergents, déodorants, médicaments pour animaux, etc. ;

                    – Allergies dues au contact avec le formaldéhyde et autres substances allergènes synthétiques ou naturelles ;

                    – Dangers pour la santé causés par l'inhalation de vapeurs de formaldéhyde ;

                    – Les risques pour la santé causés par l'exposition aux vapeurs métalliques, de solvants et autres pendant le forgeage, le ferrage et autres opérations de soin des sabots (en particulier chez les maréchaux-ferrants) ;

                    – Effets systémiques et digestifs dus à l'exposition à des agents cytotoxiques (en particulier chez les manipulateurs d'animaux de laboratoire) ;

                    – Exposition à divers agents cancérigènes, mutagènes et tératogènes (notamment chez les manipulateurs d'animaux de laboratoire) ;

                    – Empoisonnement au mercure (chez les travailleurs de la transformation de la fourrure).

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    – Infection due au contact avec des animaux malades ou porteurs d'agents pathogènes ou due à l'exposition à des agents pathogènes aéroportés, entraînant le développement de maladies transmissibles (zoonoses), notamment : anthrax, blastomycose, brucellose (fièvre ondulante), virus B (maladie simienne B) , fièvre des griffes du chat, échinococcose (hydatidose), encéphalite, entérite (zoonotique), érysipéloïde, morve, ankylostomose, leptospirose, maladie à virus Orf, ornithose, pasteurellose, peste, pseudocowpox, psittacose, infections pyogènes, fièvre Q, rage , fièvre par morsure de rat, fièvre de la vallée du Rift, teigne, salmonellose, maladie des porcheries, ténias, toxoplasmose, tuberculose (bovine), tularémie, typhus, etc., ainsi que d'autres maladies liées aux parasites protozoaires, rickettsies et chlamydia , infections virales et fongiques, etc. ;

                    – Allergies aux animaux de laboratoire (AAL) (dont : asthme professionnel, alvéolite allergique, bronchite, pneumopathie, rhinite, éruptions cutanées, etc.) et maladies des voies respiratoires causées par l'inhalation de poussières d'aliments pour animaux contenant divers micro-organismes et leurs spores , poils d'animaux (provoquant le poumon du fourreur), résidus de déjections d'oiseaux (provoquant le poumon du pigeonnier), etc. ;

                    – Les dysfonctionnements pulmonaires chez les travailleurs en confinement d'animaux causés par divers agents, dont la toxicité du sulfure d'hydrogène, la bronchite, l'asthme non allergique, le syndrome toxique des poussières organiques (ODTS), l'irritation des muqueuses, ainsi que par les bioaérosols et les endotoxines ;

                    – Effets respiratoires liés à la poussière et aux endotoxines chez les travailleurs de l'alimentation animale et chez les travailleurs des élevages d'animaux à fourrure;

                    – Exposition aux afflatoxines cancérigènes (provoquant un cancer primitif du foie) des travailleurs de l'alimentation animale ;

                    – Risques de cancer dus aux agents cancérigènes présents dans les pesticides, les médicaments pour animaux, etc. ;

                    – Effets aigus sur la santé causés par divers produits antipuces utilisés par les préposés aux animaux;

                    – Risque accru de fièvre hémorragique acquise en laboratoire avec syndrome rénal (FHSR) causée par des rats de laboratoire infectés ;

                    – Eczémas professionnels et dermatites de contact ;

                    – Augmentation du risque de développer une leucémie lymphatique chronique (LLC) et un lymphome non hodgkinien (LNH) chez les éleveurs ;

                    – Diverses infections septiques ;

                    – Développement du syndrome de la vache folle (maladie virale).

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    – Problèmes musculo-squelettiques (en particulier du dos et des genoux) chez les préposés aux animaux effectuant de longues promenades à cheval et/ou s'appuyant sur les genoux (surtout sur des sols en béton) pendant le travail (par exemple, chez les maréchaux-ferrants) ;

                    – Insatisfaction au travail liée à l'environnement de travail (saleté, odeurs, etc.) et au caractère principalement physique du travail ;

                    – Exposition aux attaques de voleurs de bétail, de voleurs d'animaux de compagnie, etc. ;

                    – Exposition à la protestation, et éventuellement à la violence, par les groupes de défense des animaux ;

                    – Danger de développer une toxicomanie facilité par la facilité d'accès aux médicaments pour animaux.

                    Addenda

                    Bibliographie

                    Benenson, AS (éd.). 1990. Lutte contre les maladies transmissibles chez l'homme, 15e édition. Washington, DC : Association américaine de santé publique.

                    Worksafe Australie. 1995. Agriculture et services aux industries agricoles. Aperçus des performances en matière de santé et de sécurité au travail. Selected Industries, Issue No. 9. Canberra : Gouvernement de l'Australie.

                    Organisation mondiale de la santé (OMS). 1979. Zoonoses parasitaires. Rapport d'un comité d'experts de l'OMS avec la participation de la FAO. Série de rapports techniques n° 637. Genève : OMS.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 14

                    Mécanicien automobile

                    Synonymes: machiniste automobile; garagiste; mécanicien automobile

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF1

                    Réparations, entretiens et révisions automobiles et véhicules automobiles assimilés; examine le véhicule pour déterminer la nature, l'étendue et l'emplacement des défauts ; planifier les travaux, à l'aide de tableaux et de manuels techniques; démonte le moteur, la transmission, le différentiel ou d'autres pièces nécessitant une attention particulière ; répare ou remplace des pièces telles que des pistons, des tiges, des engrenages, des soupapes, des roulements, des points de rupture ou des joints et des accessoires tels que des bougies d'allumage ; regarnir et ajuster les freins, souder les fuites dans le radiateur, reboucher le mécanisme de direction et effectuer d'autres réparations ; règle le moteur en ajustant l'allumage, le carburateur, les soupapes et le mécanisme de synchronisation ; teste les véhicules réparés en atelier ou sur route. Reconstruire, s'il y a lieu, des pièces à l'aide de tours, de façonneuses, de matériel de soudage et d'outils à main. Peut faire des réparations électriques et de carrosserie et de la peinture au pistolet. Peut se spécialiser dans la réparation d'un type particulier de moteur, comme les moteurs diesel d'automobiles, et être désigné en conséquence (ISCO).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC14

                    Occupations similaires désignées selon une spécialité : mécanicien d'autobus; mécanicien de moteurs diesel; mécanicien de camions; mécanicien réparateur de moteurs; réparateur de moteurs ou d'autobus; réparateur de différentiel ; mécanicien de compresseurs; réparateur de culasses, etc., ou selon un titre : surveillant de garage ; mécanicien d'inspection d'autobus; mécanicien de transmissions; réparateur de freins ; aide-mécanicien diesel, etc. (DOT).

                    Tâches

                    TÂCHE5

                    Abraser; ajuster; aligner; montage et démontage ; verrouillage; collage; ennuyeuse; brasage; brossage; brûlant; calibrer; cimentation; déchiquetage; serrage; nettoyage; Coupe; diagnostiquer; plongement; démontage ; démantèlement; forage; conduite; examiner; fabrication; fixation; dépôt; remplissage; finition; raccord; oxycoupage; forgeage; affûtage; collage; martelage; chauffage; insertion; inspecter; installation ; laminage; levage; lubrifiant; usinage; maintenir; mesurer (avec des instruments); fusion; raccommodage; fraisage; révision; La peinture; perçant; Planification; positionnement ; pressage; tirant; pompage; pousser; élevage; réalésage; rebusage; recharger; révision; regarnissage; enlever; réparer; remplacer; rivetage; recâblage; frottement (composés); ponçage; grattage; entretien; paramètre; soudure; pulvérisation; pressant; agrafage; tapotement; essai; enfilage; contraction; réglage; vérification (dimensions); soudage.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Blessures lors de travaux avec des équipements mécanisés, tels que tours, perceuses, aléseuses et affûteuses, disques, façonneuses et divers outils de coupe et à main (par exemple, fraises, clés, tournevis, burins, masses, etc.);

                    – Blessures résultant de l'effondrement, du renversement ou du glissement d'équipements de levage, de levage ou de levage et de la chute de véhicules ;

                    – coups de poignard et coupures causés par des couteaux, des objets tranchants, des outils à main, des coups sur des pièces métalliques, des boulons desserrés, etc. lors des opérations de démontage, de réparation et de montage ;

                    – Glissades, trébuchements et chutes d'échelles, d'escaliers, de plates-formes surélevées, etc. et chutes dans des fosses d'inspection (notamment lors du transport de charges) ;

                    – Chutes sur des surfaces planes, en particulier sur des sols mouillés, glissants ou gras ;

                    – Écrasement des orteils suite à la chute d'objets lourds sur les pieds ;

                    – Brûlures et écorchures par contact avec des surfaces chaudes, des tuyaux d'échappement ou des produits chimiques thermofusibles ; libération soudaine d'eau chaude et de vapeur des conduites de vapeur, des radiateurs et des tuyaux du système de refroidissement ; opérations de soudure, de brasage et de soudage, etc. ;

                    – Blessures aux yeux causées par des éclats et des objets volants lors d'opérations de meulage, d'usinage, d'abrasion, de polissage, d'alésage et similaires ou lors de l'utilisation d'équipements à air comprimé pour le nettoyage des tambours et des freins et d'opérations similaires ;

                    – Éclatement de conduites d'air comprimé ou de conteneurs ; injection accidentelle de matériau/d'air comprimé soit par la peau soit par les orifices corporels ;

                    – éclatement de pneus ;

                    – Accidents dus à des nettoyeurs vapeur et eau sous pression mal installés et mal entretenus ;

                    – Blessures causées par l'équipement d'essai de route roulante/freins;

                    – Électrocution à la suite de défauts, de courts-circuits ou d'une utilisation incorrecte d'équipements électromécaniques, ou d'un contact avec des fils sous tension (par exemple, des décharges électriques provenant d'outils électriques portatifs) ;

                    – Incendies et explosions de substances inflammables et explosives (par exemple, gaz de pétrole liquéfié, essence, solvants, huiles, etc.), s'accumulant à la suite de déversements, de fuites, de négligence, etc., ou par inflammation de l'hydrogène libéré par les batteries, ou par flammes provenant d'opérations d'oxycoupage et de soudage, etc. ;

                    – Intoxication au monoxyde de carbone des travailleurs des fosses d'inspection ;

                    – Accidents de la route lors des essais et de la conduite des véhicules réparés.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE11

                    – Bruit excessif (supérieur à 90 dBA), en particulier dans les travaux de carrosserie ;

                    – Exposition aux rayonnements ultraviolets et infrarouges directs et réfléchis ;

                    – Exposition aux rayonnements micro-ondes et radiofréquences, en particulier dans des activités telles que le thermoscellage des panneaux et des tissus d'ameublement, le séchage des panneaux de base des garnitures, etc. ;

                    – Exposition aux basses températures et aux vents, en particulier dans les garages à ciel ouvert, entraînant des rhumes (l'utilisation d'un chauffage improvisé peut également provoquer un incendie et une intoxication au monoxyde de carbone) ;

                    – Exposition aux rayons X et aux radio-isotopes dans la construction automobile/les essais non destructifs ;

                    – Développement du doigt blanc de vibration (VWF) à la suite d'outils électriques vibrants.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA

                    – Intoxication chronique résultant d'une exposition à un large éventail de produits chimiques industriels, y compris les métaux lourds (par exemple, liquides de frein, dégraissants, détergents, lubrifiants, nettoyants pour métaux, décapants, diluants, etc.) (voir annexe) ;

                    – Maladies et affections cutanées (divers types de dermatites, sensibilisation cutanée, eczéma, acné huileuse, etc.) causées par divers produits chimiques (par exemple, adhésifs, amiante, antigel et liquides de frein, résines époxy, essence, huiles, nickel, colophane, etc.) .);

                    – Irritation des yeux, étourdissements, nausées, problèmes respiratoires, maux de tête, etc., causés par le contact avec des irritants chimiques, des poussières, des fumées, des agents antidétonants (tels que le méthylpentadiényl manganèse tricarbonyle (MMT)), des solvants cétoniques (tels que la méthylisobutylcétone (MIK )), etc.;

                    – Asbestose et mésothéliome causés par les poussières d'amiante provenant des opérations de nettoyage et de traitement des tambours de freins ;

                    - Empoisonnement au plomb;

                    – Modifications hématologiques consécutives à une exposition à des solvants, tels que le benzène et ses homologues, le toluène, le xylène, etc. ;

                    – Risque accru de cancer dû à l'inhalation de gaz d'échappement diesel ou au contact avec certains métaux lourds et leurs composés, amiante, benzène… ;

                    – Risque accru de lésions cérébrales organiques dues à l'inhalation de gaz d'échappement diesel ;

                    – Irritation aiguë des yeux et des muqueuses, maux de tête, difficultés respiratoires, oppression thoracique, etc., causés par l'inhalation d'oxydes d'azote (NOx) et particules respirables ;

                    – Risque accru d'avortement ou de lésions fœtales ou embryonnaires chez les femmes enceintes exposées à des solvants organo-halogénés ;

                    – Troubles gastro-intestinaux consécutifs à l'ingestion accidentelle ou chronique d'adhésifs ;

                    – Nuisances dues aux mauvaises odeurs lors du travail avec certains adhésifs à base de solvants ;

                    – Éclaboussures de produits chimiques corrosifs et réactifs pouvant provoquer des lésions oculaires et cutanées, etc.

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ4

                    Infections résultant de la contamination par des micro-organismes et de la croissance de certains adhésifs.

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    – Blessures musculo-squelettiques aiguës (rupture de disque intervertébral, rupture de tendon, hernie, etc.) causées par un surmenage physique et une mauvaise combinaison de poids et de posture lors du levage et du déplacement de charges lourdes ;

                    – Les troubles traumatiques cumulatifs, dont le syndrome du canal carpien, causés par un travail répétitif de longue durée ;

                    – Fatigue et malaise général ;

                    – Danger d'être agressé par des personnes (y compris des clients mécontents) dans les lieux de travail recevant du public ;

                    – Stress psychologique lorsque l'on travaille sous la pression du temps.

                    Addenda

                    Bibliographie

                    Responsable de la santé et de la sécurité (HSE). 1991. Santé et sécurité dans les locaux de montage de pneus et d'échappement. HS (G) 62. Londres : HSE Books.

                    —. 1991. Santé et sécurité dans la réparation de véhicules automobilesr. HS (G) 67. Londres : HSE Books.

                    Appendice

                    REMARQUES17

                    Principales substances auxquelles les mécaniciens automobiles peuvent être exposés :

                    – Poussières abrasives

                    – Acroléine

                    – Adhésifs

                    – Alcalis

                    – Liquides antigel

                    – Amiante

                    – Benzène

                    - Bisphénol A

                    – Liquides de frein

                    – Butanol

                    – Acétate de butyle

                    - Monoxyde de carbone

                    – Hydrocarbures chlorés (ex. solvants)

                    – Colophane (colophane)

                    – Fluides de coupe

                    – Dégraissants

                    – Alcool diacétonique

                    – Bichromates

                    – Dioxanne

                    – Détergents (synthétiques)

                    - Résines époxydes

                    - Acétate d'éthyle

                    – Éthylène glycol

                    – Retardateurs de flamme

                    – Essence et additifs

                    – Fibres de verre

                    – Graphite

                    – Graisses

                    – Fluides hydrauliques

                    – Hydroquinone

                    – Isocyanates

                    – Isopropanol

                    – Kérosène

                    – Plomb et ses composés

                    – Lubrifiants

                    – Nettoyants pour métaux

                    – Méthanol

                    – Méthyl isobutyl cétone

                    – Disulfure de molybdène

                    – Nickel

                    – Oxydes d'azote

                    – Huiles (y compris les huiles usagées)

                    - L'acide oxalique

                    – Décapants pour peinture

                    – Diluants à peinture (par exemple, térébenthine)

                    – Anhydride phtalique

                    - Plastiques

                    – Résines polyesters

                    – Antioxydants et accélérateurs de caoutchouc

                    – Flux de soudure

                    – Solvants (différents types)

                    – Plomb tétraéthyle

                    – Thimérosol

                    – Tricarbonyle

                    – Toluène

                    - Èsprit blanc

                    – Xylène

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 23

                    Opérateur de chaudière

                    synonymes: Préposé à la chaudière ; ouvrier de chaufferie ; épurateur d'eau de chaudière; tireur ; opérateur de chaudière à vapeur; opérateur de générateur de vapeur ; opérateur de centrale à vapeur; opérateur de fourniture de vapeur

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF6

                    Fait fonctionner des chaudières à combustible pour produire de la vapeur destinée à alimenter des procédés industriels, des bâtiments, etc. régule le débit de combustible et d'eau dans la chaudière. Observe le panneau de commande et régule la température, la pression, le tirage et d'autres paramètres de fonctionnement. Observe la chaudière et les unités auxiliaires pour détecter les dysfonctionnements et effectuer les réparations. Change les brûleurs, les tuyaux et les raccords. Teste et traite l'eau d'alimentation de la chaudière, en utilisant des produits chimiques spéciaux, des colonnes d'échange d'ions, etc. Assiste les équipes d'entretien des chaudières dans les travaux d'entretien et de réparation.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Activation (pompes); ajuster; montage et démontage ; mise en charge; vérification; nettoyage (soupapes, réservoirs de carburant); détection (dysfonctionnements); remplissage; cuisson; fixation; rinçage (boue); installation ; éclairage; chargement et déchargement (carburant); entretien (isolation, etc.) ; mesure; surveillance, exploitation ; régénérant (résines échangeuses d'ions); régulation (débit, température) ; enlèvement (cendres, déchets); réparer; étanchéité (fuites); baise; attiser; tests (eau d'alimentation); traitement (eau d'alimentation); arrachement.

                    Industries dans lesquelles cette profession est courante

                    INDS18

                    Usines et services de fabrication qui nécessitent de la vapeur pour fonctionner, par exemple l'industrie chimique ; industrie du plastique; centrales électriques; blanchisseries à vapeur; hôpitaux; industries alimentaires; expédition; usines de dessalement; etc.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Glissades et chutes sur des surfaces planes, notamment sur des sols rendus glissants par l'eau, le carburant, les huiles, etc. ;

                    – Accidents mécaniques lors de l'utilisation du broyeur et du chauffe-eau dans les chaudières à charbon ;

                    – éclatement des chaudières (pour cause de surchauffe et de surpression, défaillance d'éléments structuraux par fatigue du métal, etc.) avec possibilité d'incendie ; blessure par l'onde d'explosion, par des éclats volants, des flammes, de la vapeur, etc. ;

                    – Incendies et explosions de carburant (en particulier suite à des fuites de carburant) ; chiffons imbibés de carburant; explosions de mélanges gaz-air dans la chaudière ;

                    – Feux de suie ;

                    – Brûlures dues aux surfaces chaudes, à l'eau chaude et à la vapeur qui s'échappe ;

                    – Électrocution ou chocs électriques ;

                    – Asphyxie due à la respiration d'air appauvri en oxygène ;

                    – Intoxication par le monoxyde de carbone ou par d'autres produits de combustion présents dans l'air, notamment en cas de mauvaise ventilation ou d'alimentation insuffisante en air des brûleurs (l'intoxication aiguë au monoxyde de carbone peut provoquer des maux de tête, des vertiges, des nausées, une perte de conscience, le coma et la mort) ;

                    – Les éclaboussures d'hydrazine et de ses dérivés sur la peau peuvent provoquer des brûlures pénétrantes et des dermatites sévères ;

                    – Projections dans les yeux de produits chimiques utilisés dans la régénération des colonnes échangeuses d'ions, dans le dérouillage et le détartrage ; en particulier, les projections d'hydrazine et de ses dérivés peuvent provoquer des lésions permanentes de la cornée.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE4

                    Niveaux sonores excessifs (jusqu'à 94 dBA).

                    Risques chimiques

                    CHEMHA9

                    – Pneumoconioses par exposition aux poussières contenant du vanadium et à l'amiante de l'isolant, notamment lors des travaux d'entretien et de réparation, et par exposition aux cendres volantes respirables ;

                    – Dermatoses dues à l'exposition aux carburants et aux inhibiteurs de corrosion (divers composés organiques ou métallo-organiques) et autres additifs de l'eau ;

                    – Irritation des yeux, des voies respiratoires et de la peau suite à une exposition à l'hydrazine et ses dérivés, utilisés comme additifs dans l'eau de chaudière ; une exposition sévère peut provoquer une cécité temporaire;

                    – Irritation des voies respiratoires supérieures et toux, par inhalation de dioxyde de soufre, notamment lors de la combustion de combustibles à haute teneur en soufre ;

                    – Exposition à des produits chimiques et à des formulations de traitement de l'eau, en particulier des inhibiteurs de corrosion et des désoxygénants tels que l'hydrazine ; produits chimiques de régénération de résine échangeuse d'ions, y compris acides et bases; produits et solvants de nettoyage, de dérouillage et de détartrage; monoxyde de carbone; gaz carbonique; les oxydes d'azote; le dioxyde de soufre; poussières contenant des oxydes réfractaires et de l'oxyde de vanadium.

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ3

                    Développement de champignons et croissance de bactéries dans la chaufferie en raison de la température et de l'humidité élevées.

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO3

                    - Stress thermique;

                    – Fatigue générale résultant d'un travail physique dans un environnement bruyant, chaud et humide.

                    Addenda

                    Notes

                    NOTES

                    1. Selon des rapports publiés, les préposés aux chaudières pourraient présenter un risque accru de cancer du sein ou du nasopharynx; l'exposition des opérateurs de chaudières à l'hydrazine et à ses dérivés peut causer des dommages aux poumons, au foie et aux reins.
                    2. Des risques particuliers sont rencontrés lorsque des déchets sont utilisés comme combustible; l'opérateur de la chaudière peut être exposé à une grande variété de produits chimiques dangereux présents dans les déchets ou formés lors de leur combustion (par exemple, furanes, dérivés de dioxyde, fumées métalliques, fibres minérales, etc.). En outre, l'opérateur peut être exposé à des morsures ou piqûres de parasites, d'insectes et même de petits animaux (par exemple, des serpents, des scorpions) présents dans les déchets et à des infections bactériennes.
                    3. Comme les chaufferies sont souvent situées dans des sous-sols, un risque d'exposition au radon peut exister dans certaines régions.

                     

                    Bibliographie

                    Institut national américain de normalisation (ANSI). 1987. Chaudières à vapeur et à eau chaude à basse pression alimentées au gaz. Norme ANSI Z21.13-87. New York : ANSI.

                    Parsons, RA (éd.). 1988. Chaudières. Dans Manuel ASHRAE : Équipement. Atlanta, GA : Société américaine des ingénieurs en chauffage, en réfrigération et en climatisation.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 35

                    Chauffeur

                    Synonymes: Chauffeur privé ; chauffeur, automobile privée; également utilisé comme titre alternatif à « chauffeur de bus » (DOT) ; aussi : chauffeur de limousine ; chauffeur de direction; chauffeur de pool-car

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF3

                    Conduit une automobile pour transporter du personnel de bureau et des visiteurs dans des établissements commerciaux ou industriels. Effectue des courses diverses, telles que le transport du courrier à destination et en provenance du bureau de poste. Peut faire des trajets de nuit et des trajets prolongés nécessitant des heures irrégulières. Peut être tenu d'avoir un permis de chauffeur. Peut nettoyer les véhicules et effectuer des réparations ou des ajustements mineurs (DOT).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Conducteur de bus; chauffeur de taxi (taxi); conducteur de camion; chauffeur de camion et de camionnette; etc.

                    Tâches

                    TÂCHE14

                    Réglage ; arranger; assistant; porter; en changeant; vérification; nettoyage; collecte; communicant; faire la navette ; direction; conduite; documenter; manutention; inspecter; levage; chargement et déchargement ; localiser; maintenir; raccommodage; en fonctionnement; organiser; effectuer; placement; tirer et pousser; régulateur; réparer; rapports ; entretien; transporter.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Risque accru d'accidents de la route en raison des trajets de nuit et des trajets prolongés à des heures irrégulières;

                    – Glissades, trébuchements et chutes lors du transport de bagages et de colis ;

                    – Blessures résultant de l'accomplissement de diverses fonctions (par exemple, travaux de réparation sur le terrain, changement de pneus, etc.) d'un conducteur de véhicule (voir aussi conducteur de camion, conducteur d'autobus, etc.).

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE17

                    Peut être exposé à des risques physiques lorsqu'il travaille dans certaines conditions spécifiques (par exemple, aux radiations lors du transport de courrier contenant des radio-isotopes, etc.).

                    Risques chimiques

                    CHEMHA13

                    Peut développer une dermatite légère due à l'utilisation de nettoyants et de détergents.

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ5

                    Exposition potentielle à des maladies infectieuses lors du transport de passagers malades.

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO5

                    – Lombalgies et douleurs articulaires (jambes et mains/bras) dues à une conduite prolongée, parfois sur des routes cahoteuses ;

                    – Stress psychologique et insatisfaction au travail résultant de l'exercice d'un rôle subalterne et de la nécessité de répondre à des demandes diverses, parfois inattendues, des passagers ;

                    – En cas d'exercice d'une fonction supplémentaire de garde du corps, divers dangers typiques de cette fonction ;

                    – Inconfort visuel et problèmes oculaires causés par un éclairage insuffisant et une fatigue oculaire (surtout lors de la conduite de nuit sur des routes interurbaines).

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 39

                    Réparateur d'appareils électriques

                    Synonymes: Représentant du service d'électroménager ; réparateur de petit électroménager

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF

                    Répare les appareils électriques, tels que les grille-pain, les cuisinières, les percolateurs, les lampes et les fers à repasser, à l'aide d'outils à main et d'instruments de test électriques. Examine les appareils pour les défauts mécaniques et démonte les appareils. Teste le câblage pour détecter les courts-circuits ou les courts-circuits à l'aide de voltmètres, d'ohmmètres et d'autres testeurs de circuit. Remplace le câblage et les pièces défectueux, tels que les éléments du grille-pain et les serpentins du percolateur, à l'aide d'outils à main, de fers à souder et d'équipements de soudage par points. Peut calculer les frais de main-d'œuvre et de matériaux. Peut aider le réparateur d'appareils électriques (toute industrie) à réparer des appareils tels que des réfrigérateurs et des cuisinières (DOT).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Réparateur d'appareils électroménagers (et professions selon les appareils spécifiques, par exemple, réparateur de mixeurs, réparateur d'éléments chauffants, réparateur d'éléments de grille-pain, réparateur d'aspirateurs, etc.) ; assembleur (appareils électroménagers); préparateur d'appareils électriques (et professions selon les appareils spécifiques, par exemple préparateur de cafetières; préparateur de réfrigérateurs électriques; préparateur de machines à laver; etc.); réparateur d'appareils électriques (et professions selon les appareils spécifiques); fixateur; installateur d'appareils électroménagers ; l'homme d'entretien; celui qui raccommode; dépanneur; militaire; dépanneur; décratère.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Réglage ; conseiller (clients); aligner; postuler ; montage, démontage et remontage ; assistant; pliant; verrouillage; ennuyeuse; brasage; calcul (coûts, paramètres de câblage, etc.); calibrer; vérification; nettoyage; informatique (frais, etc.); de liaison; Coupe; démonstration (appareils en fonctionnement); déterminer (besoins de réparation); forage; conduite; mise à la terre ; estimation (coûts); examen (appareils); fixation; dépôt; raccord; fixation; collage; martelage; manutention; identification (défauts); installation ; insertion; isolant; joindre; tenue (enregistrements); levage; chargement et déchargement ; repérage (courts métrages et terrains, etc.); lubrifiant; entretien (stock de pièces); marquage; mesure (dimensions, paramètres électriques) ; raccommodage; montage; déménagement (appareils lourds); observer (appareil en fonctionnement, relevés d'instruments); exploitation (appareils, équipements); La peinture; placement; polissage; en train de préparer; enregistrement (détails de la réparation) ; réparer; remplacer; enlever; vissage et dévissage; scellage; sélectionner ; entretien; paramètre; soudure; épissage (câbles); dénudage (fils); essai; retouches (défauts de peinture); traçage (circuits électriques); transport; dépannage; déballage ; utilisation (outils, compétences, etc.) ; la lessive; soudage; câblage ; emballage (fils avec du ruban adhésif).

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Coupures et coups de couteau causés par des outils de travail, arêtes vives de pièces d'appareils en réparation, etc.;

                    – Glisser, trébucher et tomber sur des surfaces planes, en particulier sur des sols mouillés, glissants et graisseux, lors du déplacement d'appareils lourds ;

                    – Chutes de hauteur lors de l'installation ou de la réparation d'unités extérieures de climatiseurs « split », ventilateurs de plafond, etc. ;

                    – Blessures mécaniques causées par des pièces rotatives exposées d'appareils en réparation (par exemple, des ventilateurs);

                    – Empoisonnement aigu et/ou brûlures chimiques suite à l'utilisation de solvants, adhésifs et autres produits chimiques ;

                    – Risque d'incendie dû à l'utilisation de produits inflammables ;

                    – Brûlures causées par le contact avec des éléments chauds d'appareils en réparation (par exemple, des fers), des métaux en fusion (pendant la soudure) ou par suite d'un dégagement soudain de vapeurs d'appareils en réparation (par exemple, des cafetières) ;

                    – Chocs électriques causés par le contact avec des fils sous tension ;

                    – Risque d'accidents de la route lors de la conduite vers/depuis les locaux du client.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE5

                    – Exposition aux rayonnements micro-ondes lors de la réparation de fours à micro-ondes ;

                    – Augmentation de l'exposition aux radiations.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA

                    – Effets toxicologiques chroniques associés aux opérations de soudage et brasage ;

                    – Intoxication chronique suite à une exposition aux fluorocarbures, chlorure de méthyle et autres substances utilisées dans les réfrigérateurs, les climatiseurs, etc.

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ5

                    Des risques biologiques peuvent survenir lors de la réparation d'appareils utilisés par des personnes malades (par exemple, sèche-cheveux, brosses à dents électriques, rasoirs électriques, etc.) ou utilisés dans une atmosphère contaminée (par exemple, aspirateurs).

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    – Blessures musculo-squelettiques aiguës causées par un surmenage physique et une posture inconfortable lors du déplacement et de l'installation d'appareils lourds;

                    – Troubles traumatiques cumulatifs, y compris le syndrome du canal carpien, causés par un travail répétitif de longue durée impliquant principalement des mouvements de la main, du bras et des doigts (chez les réparateurs d'appareils effectuant des travaux de réparation sur des chaînes de montage ou des opérations répétitives à l'établi) ;

                    – Fatigue et malaise général ;

                    – Inconfort visuel et fatigue oculaire résultant de la visualisation de petites parties d'appareils dans de mauvaises conditions d'éclairage (par exemple, à l'intérieur d'un appareil);

                    – Stress psychologique dû au travail sous pression et à la gestion de clients insatisfaits.

                    Addenda

                    Notes

                    REMARQUES16

                    1. Des opinions contradictoires existent quant à savoir si le rayonnement électromagnétique de très basse et extrêmement basse fréquence est dangereux.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 44

                    Gardener

                    Synonymes: Gardien de jardin; jardinier; jardinier; horticulteur; spécialiste du paysage; travailleur du parc

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF8

                    Fait ou travaille dans un jardin. Entretenir les terrains de la propriété publique, privée, industrielle ou commerciale, en effectuant toute combinaison des tâches suivantes : conditionner le sol en creusant, retournant, labourant, fertilisant, etc. ; plante de l'herbe, des fleurs, des arbustes et des arbres; arrose la pelouse, les fleurs et les arbustes ; tond les pelouses; garnitures et bordures autour des allées, des parterres de fleurs et des murs ; élaguer les arbustes et les arbres; pulvérise la pelouse, les arbustes et les arbres avec des insecticides, des herbicides et des engrais ; nettoie et désinfecte ou stérilise les outils et l'équipement de jardinage; formule et prépare des pesticides, des herbicides, des engrais, des additifs pour le sol ou d'autres solutions ou mélanges ; enlève les feuilles, les branches ou les brindilles endommagées ; râteaux et sacs à feuilles; nettoie les terrains et enlève les détritus ; charrette ou brûle des déchets, des feuilles, du papier, etc. ; déneiger les trottoirs et les allées ; peut aiguiser les outils de jardinage; peut effectuer des réparations mineures sur l'équipement ; peut réparer et/ou peindre des clôtures, des murs, des portails et des allées ; peut nettoyer les fossés de drainage et les ponceaux; mesurer, s'il y a lieu, le niveau d'humidité dans le sol.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Ensachage (feuilles); écoper; bourgeonnant; brûlant; charrette; nettoyage; coupure; conditionnement (sol); recadrage; abattage; Coupe; détartrage; creusement; désinfection; évacuation; séchage; saupoudrage; bordure; fertilisation; formuler; fumigation; la cueillette; nivellement (terrain); greffage; poignant; récolte; binage; décorticage; irriguer; maintenir; fabrication; mesurer (humidité, etc.); raccommodage; fauchage; paillage; La peinture; effectuer (tâches); cueillette; plantation; labour; rempotage; préparation (mélanges, etc.); propager; taille; ratissage; récolter; réparer; enlever; sciage; affûtage; tonte; bombardement; pelleter; tri; semis; bêcher; dopage ; pulvérisation; diffusion; stérilisation; cordage; amincissement; battage; labourer; repiquage; garniture; tourner (sol); arrosage; désherbage; vanner.

                    Équipement principal utilisé

                    ÉQUIP18

                    Tondeuse à gazon (manuelle ou électrique); tondeuses; coupe-herbes; outils de bordure; cisailles; charrues; sécateurs; scies; piques; pulvérisateurs; arroseurs; épandeurs; râteaux; balais; bâtons à pointes; pelles; truelles; des couteaux; cultivateurs; tuyaux et arrosoirs; fourches et fourches aérateurs; chaumes; chariots; tracteurs avec divers appendices; jauges de capteur d'eau.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Chutes de hauteur (par exemple, échelles, plates-formes ou toits), glissades et chutes sur un sol plat (sur de la boue ou sur un sol humide ou de l'herbe) ou trébuchements et chutes sur des sols inégaux ou sur divers outils de jardinage, provoquant des ecchymoses, des commotions cérébrales, des coupures ou fracture osseuse;

                    – Renversement avec, ou chute de, tracteurs et autres véhicules de terrain ou plates-formes remorquées ;

                    – Enchevêtrement de vêtements, de cheveux ou de barbe entre les pièces mobiles de machines électriques ou à moteur;

                    – Accidents avec des outils de jardinage (coupe, tondeuse, cisaille, râteau, houe, etc.) par suite de glissement d'outil, d'inattention, de casse, de piétinement ou de chute sur des outils, etc., provoquant des coups de poignard, des égratignures, des pincements, des contusions, des blessures, amputation des doigts, etc.;

                    – Éjection de particules volantes (sable, cailloux, morceaux de bois, corde de caoutchouc ou de nylon, etc.) lors de travaux avec des tondeuses à moteur, des scies, etc., provoquant des blessures aux yeux, des contusions, etc. ;

                    – Coups de plantes épineuses;

                    – Morsures ou piqûres de serpent, de scorpion, d'abeille, de guêpe, de rongeur, d'insecte et de chien, provoquant blessures, douleurs, gonflements, intoxications locales ou générales, etc. ;

                    – Électrocution ou choc électrique dû au contact avec des fils sous tension exposés (par exemple, des lignes électriques aériennes lors du transport de tuyauteries métalliques) ou lors de travaux avec des équipements électriques mal isolés ;

                    – Déversement d'acides (par exemple, l'acide nitrique utilisé pour désinfecter les outils) ou d'autres produits chimiques corrosifs sur la peau ou les vêtements, ou dans les yeux, provoquant des brûlures chimiques, des éruptions cutanées, des lésions oculaires graves, etc. ;

                    – Intoxication aiguë par ingestion ou inhalation accidentelle de pesticides ou d'autres produits chimiques agricoles toxiques.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE1

                    – Niveaux sonores excessifs des équipements mécanisés (tondeuses, scies, etc.), causant des dommages au tympan avec possibilité de perte d'audition ;

                    – Une surexposition au soleil provoquant des coups de soleil, des coups de chaleur, des mélanomes cutanés, etc.

                    – Exposition aux intempéries (froid, pluie, neige, vent) provoquant des engelures, des rhumes (avec des complications possibles si le travail se poursuit dans de telles conditions), etc.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA15

                    – Dermatites et autres affections cutanées résultant d'un contact prolongé avec des produits agrochimiques ou des solvants ou par des effets systémiques dus à l'inhalation de produits chimiques ;

                    – Intoxication chronique par inhalation, ingestion ou absorption prolongée par la peau de produits chimiques agricoles contenant des métaux lourds (par exemple, cadmium, mercure, plomb et arsenic), des composés organophosphorés, des amines, etc. ;

                    – Augmentation des lésions cutanées présensibilisées par des expositions chimiques par exposition au soleil (effets cytophotochimiques).

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    – Contact avec des plantes allergisantes, des fleurs, des mauvaises herbes, etc. (ex. Ficus Benjamin, divers cactus, etc.) provoquant des dermatoses, de l'asthme, etc.;

                    – Inhalation de poussières allergènes, pollens, huiles, vapeurs, etc., d'origine végétale, provoquant rhume des foins, asthme, etc. ;

                    – Contact de plaies ouvertes avec du fumier, des parasites, des excrétions d'oiseaux et d'animaux, des insectes, etc., provoquant des infections locales ou générales dont le tétanos, l'anthrax, etc. ;

                    – Maladies zoonotiques (ex. fièvre boutonneuse, fièvre Q) ;

                    – Leptospirose par pénétration de leptospires à travers une peau lésée ;

                    – Les maladies fongiques, causées par des champignons présents dans le sol ou sur les feuilles des plantes (ex. : aspergillose allergique, histoplasmose (une infection pulmonaire), etc.) ;

                    – Maladies parasitaires causées par des piqûres de tiques, d'aoûtats et d'acariens (p. ex. gale des pailles) ou par des larves pénétrant à travers la peau lésée (p. ex. ankylostomiase, ascaridiase). Dans certains cas, les infections peuvent se transformer en effets neurotoxiques et en paralysie.

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    Les mouvements répétitifs des mains, les postures incorrectes (par exemple, lors de la plantation de fleurs), le levage et le port de charges lourdes, etc. peuvent causer des douleurs lombaires, des affections des membres supérieurs et inférieurs et d'autres problèmes musculo-squelettiques.

                    Addenda

                    Notes

                    NOTES

                    1. Cette profession se rencontre couramment dans les services municipaux et sur les terrains publics, industriels, commerciaux ou privés.
                    2. Selon des rapports publiés, en raison de l'exposition à divers produits agrochimiques, les jardiniers peuvent être exposés à un risque accru d'effets cancérigènes et mutagènes ; les jardinières enceintes peuvent être exposées à un risque accru d'avortements spontanés et d'effets fœtotoxiques ou tératogènes.
                    3. Les produits chimiques auxquels un jardinier peut être exposé comprennent une grande variété de produits chimiques et de formulations agricoles, y compris les insecticides (organophosphorés, organochlorés, carbamates, pyridyle, arsenicaux, etc.), rodenticides, fongicides, fumigants liquides et gazeux (par exemple, dibromoéthane, bromure de méthyle), herbicides, engrais, etc.; carburants et huiles lubrifiantes; acides, composés nettoyants et stérilisants, solvants (en particulier le kérosène dans les formulations de pesticides), etc.

                     

                    Bibliographie

                    Organisation internationale du travail (OIT). 1979. Guide de santé et d'hygiène dans les travaux agricoles. Genève : OIT.

                    Worksafe Australie. 1995. Agriculture et Services aux Industries Agricoles. Aperçus des performances en matière de santé et de sécurité au travail. Selected Industries, Issue No. 9. Canberra : Gouvernement de l'Australie.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 49

                    Vitrier

                    Synonymes: Installateur de verre; sertisseur de verre; verrier

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF14

                    Installe le verre (y compris les miroirs, les vitraux et autres verres spécialement traités) dans les ouvertures (fenêtres, portes, vitrines, cadres, etc.) et sur les surfaces (murs, plafonds, écrans, dessus de table, etc.). Peut couper, teinter, décorer ou autrement traiter le verre avant la prise. S'il est occupé dans la construction et désigné Vitrier (construction) : installe le verre dans les fenêtres, les puits de lumière, les devantures de magasins et les vitrines ou sur des surfaces telles que les façades de bâtiments, les murs intérieurs, les plafonds et les dessus de table. Marque le contour ou le motif sur le verre et coupe le verre à l'aide d'un coupe-verre. Casse l'excès de verre à la main ou avec un outil cranté. Fixe les panneaux de verre dans le châssis en bois avec des pointes de vitrier et étale et lisse le mastic autour du bord des vitres avec un couteau pour sceller les joints. Installe des miroirs ou du verre structurel sur les façades, les murs, les plafonds ou les tables des bâtiments, à l'aide de mastic, de vis ou de moulures décoratives. Boulonne les charnières métalliques, les poignées, les serrures et autres quincailleries aux portes en verre préfabriquées. Fixe les portes en verre dans le cadre et s'adapte aux charnières. Peut installer des cadres de fenêtres et de portes en métal dans lesquels des panneaux de verre doivent être installés. Peut presser le film adhésif en plastique sur le verre ou pulvériser le verre avec une solution de teinture pour éviter les reflets légers. Peut installer des vitraux. Peut assembler et installer des cabines de douche en verre à ossature métallique et être désigné installateur de cabines de douche (construction). Peut être désigné selon le type de verre installé comme Vitrier, Verre structurel (construction); Installateur de verre plat (construction) (DOT).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC1

                    Vitrier, verrier ou verrier désigné selon l'industrie [vitrier (construction); vitrier, meubles métalliques (meubles); vitrier frigoriste (svc. ind. mach.); verrier (ser. automobile); verrier (ébénisterie)] ou à un type de matériau utilisé (miroir (construction) ; vitrier, vitrail (produits verriers)). Aussi : déligneuse à main (fabrication de verre ; produits en verre) ; déligneuse, retouche (produits en verre); encadreur (articles en verre; produits en bois, nca); réparateur de cadres (produits verriers); coupe-verre (toute industrie); décorateur de verre (fabrication de verre; produits en verre); graveur de verre (fabrication de verre; produits en verre); finisseur de verre (produits en verre); ponceuse à verre, bande (produits en verre); teinteur de verre (produits en verre) (DOT).

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Réglage ; aligner; postuler ; assembler; verrouillage; ennuyeuse; interruption; calculateur; vérification; nettoyage; enrobage; coloration; de liaison; couvrant; Coupe; décorer; déterminer; forage; conduite; bordure; Estimation; gravure; fixation; dépôt; finition; raccord; encadrement; vitrage; collage; martelage; manutention; installation ; insertion; joindre; pose; levage; chargement et déchargement ; marquage; mesure; en mouvement; Équipement d'exploitation); bordure au crayon; placement; polissage; positionnement ; en train de préparer; pressage; prévenir; masticage; renforcer; réparer; remplacer; enlever; ponçage; baise; traçage; scellage; sélectionner ; paramètre; façonnage; croquis; lissage; soudure; pulvérisation; diffusion; coloration; virer de bord; tapotement; teinter; retoucher; transport; imperméabilisation; essuyage.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Blessures, en particulier coupures graves aux mains et aux pieds et écrasement des orteils, causées par les plaques de verre et leurs arêtes vives lors des opérations de coupe, de déplacement, de sertissage et autres manipulations ;

                    – Coupures et coups de couteau causés par des outils de travail, tels que ciseaux, coupe-verre, couteaux, etc. ;

                    – Chutes de hauteur lors de la pose de vitres dans les fenêtres, sur les murs et les plafonds, etc., entraînant de lourds traumatismes et parfois la mort ;

                    – Risque d'être écrasé sous le poids d'une feuille de verre lourde effondrée ou d'un empilement de feuilles de verre ;

                    – Glissades, trébuchements et chutes sur des surfaces planes, en particulier sur des sols mouillés, glissants et gras, lors du déplacement de feuilles de verre ;

                    – Blessures aux yeux et à la peau causées par des éclats de verre;

                    – Empoisonnement aigu et/ou brûlures chimiques résultant de l'utilisation de réactifs puissants (par exemple, acide fluorhydrique) pour graver le verre et à des fins similaires ;

                    – Risque d'incendie dû à l'utilisation de produits inflammables ;

                    – Chocs électriques provoqués par le contact avec des équipements électromécaniques défectueux.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE1

                    – Exposition de la peau et des yeux aux rayonnements ultraviolets lors de travaux sous rayonnement solaire direct ;

                    – Stress dû au froid ou à la chaleur (entraînant des effets allant de l'inconfort lié à la température aux engelures ou aux coups de chaleur, respectivement) pendant le travail à l'extérieur ;

                    – Effets sur la santé (p. ex., rhumatismes, problèmes de voies respiratoires, etc.) dus aux courants d'air, station debout prolongée sur des sols en béton, etc.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA16

                    – Intoxication chronique et/ou maladies cutanées consécutives à une exposition à des éclats de verre contenant du plomb, de l'arsenic et d'autres éléments toxiques ;

                    – Intoxication chronique et/ou affections dermatologiques (par exemple, dermatite) causées par des mastics, des mastics, des adhésifs, des solvants (par exemple, lors du retrait du verre de son cadre), des nettoyants, etc. ;

                    – Effets toxicologiques chroniques de l'exposition aux fumées de réactifs forts (par exemple, acide fluorhydrique).

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    Les risques biologiques peuvent être rencontrés par les vitriers travaillant dans un environnement où ils sont potentiellement exposés à des micro-organismes, des plantes allergènes, des poils, des poils, etc.

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO

                    – Blessures musculo-squelettiques aiguës causées par un effort physique excessif et une posture inconfortable lors du transport et de la manipulation de feuilles de verre volumineuses ;

                    – Les troubles traumatiques cumulatifs, y compris le syndrome du canal carpien, causés par un travail répétitif de longue durée impliquant principalement des mouvements des mains, des bras et des doigts ;

                    – Fatigue et malaise général ;

                    – Stress psychologique résultant de la peur de tomber de haut ou de l'échec lors de la découpe, de la manipulation et de la pose de feuilles de verre coûteuses, etc.

                     

                    Noir

                    Mercredi, Avril 06 2011 17: 53

                    Gluer

                    Synonymes: Travailleur adhésif ; bondeur ; cimentier; poseur de sols et couvre-murs (industrie du bâtiment); travailleur de collage; applicateur d'adhésifs; menuisier adhésif; placage (meubles)

                    Profil de l'emploi

                    Définition et/ou description

                    DEF

                    Colle des matériaux tels que le papier, le tissu, le cuir, le bois, le métal, le verre, le caoutchouc ou le plastique ensemble, en suivant les procédures spécifiées. Applique l'adhésif sur la surface ou le matériau en brossant, pulvérisant, trempant, roulant, en maintenant le matériau contre une brosse saturée en rotation ou en alimentant une pièce entre des rouleaux saturés. Presse les matériaux collés ensemble manuellement, presse le matériau avec un rouleau à main ou serre les matériaux dans le luminaire pour lier le matériau ensemble et fixer la colle. Peut effectuer un assemblage limité de matériaux préencollés. Peut couper le matériau en excès des pièces cimentées. Peut essuyer le surplus d'adhésif des coutures à l'aide d'un chiffon ou d'une éponge. Peut inspecter visuellement les travaux terminés. Peut être désigné selon l'article collé comme Attacheur de pointe de flèche (équipement de sport-jouet.); Attacheur de joint (fabricant de machines); Nock Applier (équipement de sport-jouet.); Pad Attacher (toute industrie); Sample Mounter (toute industrie); ou selon la méthode de collage utilisée comme adhésif pulvérisateur (toute industrie). Peut également être désigné : Box Coverer, Hand (articles en papier) ; Épandeur de colle (meubles); Fabricant de cônes en papier (électron. comp.); Attache en caoutchouc (équipement de sport-jouet.).

                    Professions connexes et spécifiques

                    RELOCC

                    Applicateur d'adhésif ; -/menuisier; -/pulvérisateur; opérateur de machine à coller; couvre-sol; ouvrier colle-os; menuisier-colleur; opérateur de machine à coller; opérateur de moulin à colle; mélangeur de colle; -/épandeur; opérateur de machine à coller; etc.

                    Tâches

                    TÂCHE

                    Fixation ; application (adhésifs); aspiration (solvants); assembler; attacher (coussinets); reliure (livres); collage; brossage; moquette; porter; cimentation; serrage; nettoyage et conditionnement; escalade (échelles, échafaudages, etc.); enrobage; couvrant; coupe (moquettes, bords de papier peint, etc.); plongement; distribution (colle); conduite; élimination (de déchets); séchage; documenter; alimentation (machines); raccord; formant; collage; manutention; chauffage (colle); tenue (outils); injection (colle); inspecter; installation ; isolant; assemblage (surfaces); s'agenouiller (en faisant de la moquette, etc.); laminage; pose (planchers); levage et abaissement ; chargement et déchargement ; maintenir; fabrication; mélange (colles bi-composants, etc.); moulage; montage; ouverture (conteneurs, etc.); Équipement d'exploitation); commande (matériel); emballage et déballage ; coller; effectuer; positionnement ; verser; en train de préparer; pressage; régulation (débit de pulvérisation, etc.); réparer; scellage; sécurisation; sélectionner ; paramètre; lissage (surfaces); pulvérisation; diffusion; pressant; stocker; surveillance; ruban adhésif; essai (joints de colle); transport; garniture; débouchage (buses); rembourrage; utiliser (outils); lavage (matériel, mains, etc.) ; port (équipement de protection individuelle); pesée; essuyage.

                    Équipement principal utilisé

                    ÉQUIPER

                    brosses à main; rouleaux (à main ou mécanisés); équipement de pulvérisation (à pression d'air ou sans air; portatif ou automatisé); pistolets à jet thermofusibles; distributeurs de gouttes; distributeurs à presser.

                    Industries dans lesquelles cette profession est courante

                    INDS17

                    Ruban adhésif; climatisation (fabrication et installation); fabrication et maintenance d'aéronefs; assemblage d'appareils électroménagers ; reliure; fabrication et entretien de voitures; construction (revêtement de sol et revêtement mural); Carton ondulé; les couches jetables; électronique; matelas en mousse; chaussure; meubles; bijoux; étiquetage et emballage dans diverses industries et services; laminage (papier et carton); maroquinerie; plomberie (tuyaux en PVC et autres plastiques); réfrigération; articles en caoutchouc; fabrication de jouets; rembourrage.

                    Dangers

                    Risques d'accident

                    ACCHA1

                    – Blessures lors du travail avec des équipements mécanisés utilisés pour le mélange ou l'application de colles (ex. : cheveux, barbe, vêtements ou emmêlement des doigts dans les mélangeurs mécaniques ou dans les presses) ;

                    – Chutes d'échelles (notamment dans le cas de revêtements muraux) ;

                    – Chute de contenants de colle lourds sur les orteils ou les pieds;

                    – Coupures lors de l'ouverture de contenants de colle de certains types;

                    – L'éclatement des buses de pulvérisation sous pression obstruées, avec un risque particulier de lésions oculaires, en particulier en cas de pulvérisation sans air ;

                    – Eclatement de conteneurs sous pression ;

                    – Brûlures et lésions oculaires en cas de travail avec (en particulier la pulvérisation) d'adhésifs thermofusibles ; brûlures provenant de surfaces chauffées (par exemple, des séchoirs ou des radiateurs d'activation).

                    – Projection d'irritants, d'allergènes et de fluides autrement dangereux (solvants, diluants, colles liquides, émulsions fortement alcalines, etc.) dans les yeux ou sur la peau, avec possibilité d'ingestion, lors du mélange, du transport ou de l'application des colles ;

                    – Intoxication par le phosgène (voir note 1) ;

                    – Collage des doigts (voir note 2).

                    – Risque de choc électrique ou d'électrocution, en raison de l'utilisation d'outils électriques portatifs (par exemple, pistolets thermofusibles, ventilateurs électriques, certains outils de pulvérisation), en particulier lors de travaux avec des colles à base d'eau ;

                    – Risque élevé d'incendies et d'explosions en raison de la présence de solvants inflammables et d'autres matériaux inflammables (par exemple, le papier et le carton dans la reliure, le bois et la poussière de bois dans la fabrication de meubles, certaines mousses inflammables dans le collage d'isolants, etc.) et l'accumulation de solvant les vapeurs, en particulier dans les locaux exigus et insuffisamment aérés (voir annexe) ;

                    – Des explosions de mélanges hydrogène-air se forment si des colles fortement alcalines entrent accidentellement ou par erreur en contact avec des surfaces en aluminium.

                    Dangers physiques

                    PHYSIQUE9

                    – Exposition aux rayonnements micro-ondes, IR ou UV, s'ils sont utilisés pour le séchage des colles ;

                    – Niveaux sonores élevés, en particulier lors des opérations de pulvérisation.

                    Risques chimiques

                    CHEMHA9

                    – Érythèmes, sensibilisations cutanées, dermatoses de contact et systémiques dues à l'exposition à de nombreux solvants et leurs vapeurs et à d'autres composants de la colle, notamment aux résines époxy, n-hexane, toluène, chlorure de vinyle, etc. ;

                    – Dépigmentation cutanée de contact (vitiligo) chez les travailleurs exposés aux colles néoprènes ;

                    – Cloquage de la peau au contact de colles contenant de l'épichlorhydrine (ex : colles époxy) ;

                    – Irritation des yeux par des colles ou des vapeurs contenant de l'épichlorhydrine, des solvants chlorés, du toluène ou du xylène ;

                    – Asphyxie en cas d'exposition à de fortes concentrations de n-hexane;

                    – Irritation de la bouche, de la gorge et des fosses nasales par le toluène, le trichloroéthylène ou le xylène ;

                    – Irritation des voies respiratoires par les vapeurs de solvants, notamment n-hexane;

                    – Intoxication au monoxyde de carbone par des adhésifs thermofusibles surchauffés ;

                    – Pneumoconioses dues à l'exposition à la poussière ou aux fibres de certains matériaux isolants inorganiques en cours de collage ;

                    – Œdème pulmonaire par inhalation de vapeurs de solvants aliphatiques mixtes et d'essence ;

                    – Œdème pulmonaire, pneumonie chimique et hémorragies par aspiration de benzène liquide ou de xylène ;

                    – Troubles gastro-intestinaux consécutifs à l'ingestion d'infimes quantités de colles diverses, notamment lors du brossage des colles vinyliques ;

                    – Polyneuropathie, notamment par n-hexane;

                    – Dépression du système nerveux central avec céphalées possibles, vertiges, incoordination, stupeur et coma à la suite de l'inhalation d'acrylonitrile, de cyclohexane, de toluène, de xylène, de 1,1,1-trichloroéthane et de trichloroéthylène ;

                    – Risque d'avortement spontané ou d'atteinte du fœtus chez les femmes enceintes exposées à des solvants organohalogénés ;

                    – Changements sanguins et anémie dus à l'exposition au benzène ;

                    – Tension artérielle élevée due à l'exposition au diméthylformamide ;

                    – Atteinte du foie par le diméthylformamide, le tétrahydrofurane ou le chlorure de vinyle ;

                    – Cancérogénicité. Les constituants ou solvants suivants de la colle ont été classés comme cancérogènes pour les animaux (catégorie A3) par l'American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH) : acrylamide ; chloroforme; dinitrotoluène; épichlorhydrine; hexachloroéthane; le chlorure de méthylène; 2-nitropropane. L'acrylonitrile et l'acrylate d'éthyle ont été classés comme cancérogènes présumés pour l'homme (catégorie A2). Le benzène a été classé comme cancérigène humain confirmé (catégorie A1).

                    Dangers biologiques

                    BIOHAZ1

                    – Exposition à des micro-organismes pathogènes qui peuvent se développer dans certains types de colles (par exemple, colle d'os ou de caséine).

                    Facteurs ergonomiques et sociaux

                    ERGO1

                    – Problèmes de poignet, de main et de bras (par exemple, ténosynovite à la suite de mouvements répétitifs lors de l'application de colles au pinceau ou par pression) ;

                    – Fatigue (en particulier des jambes) chez les colleurs travaillant en permanence en position debout, comme dans une station de pulvérisation ;

                    – Crampes aux jambes et lésions aux genoux dans le cas des poseurs de sols (moquettes, parquets et poseurs de lames) ; l'utilisation des genoux pour déplacer les tapis lors de la pose de tapis peut provoquer une bursite (connue dans ce cas sous le nom de « genou du tapissier ») ;

                    – foulures et entorses causées par le soulèvement de contenants de colle lourds;

                    – Exposition à des odeurs nauséabondes, notamment de colles contenant certains bactéricides.

                    Addenda

                    Notes

                    REMARQUES1

                    1. Des intoxications graves voire mortelles par le phosgène ont été signalées chez des colleurs qui fumaient en travaillant avec des colles contenant des solvants organohalogénés. Lorsqu'ils sont inhalés à travers une cigarette allumée, ces solvants sont décomposés et partiellement convertis en phosgène.
                    2. Un danger propre aux colleurs est le possible collage doigt à doigt, notamment lorsqu'on travaille avec du cyanoacrylate et certaines colles époxy.
                    3. Des blessures graves peuvent être provoquées, notamment lors du collage par pulvérisation airless, par injection cutanée à haute pression de colle dans les mains ou les bras.
                    4. Le « reniflement de colle », ainsi que l'intoxication et les effets neurotoxiques qui y sont associés, représentent un danger important en raison de la facilité d'accès aux colles.
                    5. L'utilisation du benzène comme solvant de la colle a été interdite dans de nombreux pays.
                    6. Des lésions oculaires ont été causées par l'éclatement de colle (en particulier de cyanoacrylate) lors d'un pressage fort de tubes dont l'ouverture était bouchée par une petite quantité de colle durcie.
                    7. Des incidences accrues de cancer naso-sinusien, de cancer rectal et de sclérose en plaques ont été signalées chez les colleurs.

                     

                    Appendice

                    Substances chimiques couramment utilisées comme constituants de la colle ou solvants :

                    – Acétone

                    – Polymères d'acrylamide

                    – Acrylonitrile

                    - Acide adipique

                    – Amines aliphatiques

                    – Benzène

                    - n-Acétate de butyle

                    - n-Acrylate de butyle

                    - Hydroxytoluène butylé

                    - p-tert-butylphénol

                    – Chloroacétamide

                    – Chlorobenzène

                    – Collagène

                    – Colophane (colophane)

                    – Cyclohexane

                    – Cyclohexanone

                    – Diaminodiphénylméthane

                    – maléinate de dibutyle

                    - o-Dichlorobenzène

                    – 1,1-Dichloroéthane

                    – Dichlorométhane (chlorure de méthylène)

                    – Dichloropropane

                    – 2,2-Diméthylbutane

                    - Résines époxydes

                    – Éthanol

                    - Acétate d'éthyle

                    – Ethyl butyl cétone

                    – Cyanoacrylate d’éthyle

                    – Acrylate d'éthylvinyle

                    – Formaldéhyde

                    - n-heptane

                    - n-hexane

                    – Méthacrylate de 2-hydroxypropyle

                    – Alcool isobutylique

                    – Isophoronediamine

                    – Acétate d'isopropyle

                    - Alcool isopropylique

                    – Kérosène

                    - L'anhydride maléique

                    – Méthanol

                    – Méthylbutylcétone

                    - Le chlorure de méthylène

                    – Méthylchloroforme (1,1,1-trichloroéthane)

                    – Cyanoacrylate de méthyle

                    - Méthyle éthyle cétone

                    – Méthyl isobutyl cétone

                    - Le méthacrylate de méthyle

                    – Méthylpentanes

                    – Solvant naphta

                    – Naphta VM&P

                    – Latex naturel

                    – Néoprène

                    – Nitrobenzène

                    – 2-Nitropropane

                    – Pentachlorophénol

                    –Pentane

                    – Perchloroéthylène

                    – Résines phénol-formaldéhyde

                    – Résines polyamides

                    – Résines polyesters

                    – Résines polyimides

                    – Polyoxyalcènes glycols

                    – Résines polyuréthanes

                    – Acétate de polyvinyle

                    - Alcool polyvinylique

                    - Chlorure de polyvinyle

                    – Solvant de Stoddard

                    – Acrylate de styrène

                    – Tétrachloroéthylène (perchloéthylène)

                    – Tétrahydrofuranne

                    – Toluène

                    – diisocyanate de toluène

                    – 1,1,1-Trichloroéthane

                    – Trichloroéthylène

                    – Acétate de vinyle

                    – Xylène

                     

                    Noir

                    Page 1 de 2

                    " AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : L'OIT n'assume aucune responsabilité pour le contenu présenté sur ce portail Web qui est présenté dans une langue autre que l'anglais, qui est la langue utilisée pour la production initiale et l'examen par les pairs du contenu original. Certaines statistiques n'ont pas été mises à jour depuis la production de la 4ème édition de l'Encyclopédie (1998)."

                    Table des matières

                    Guide des références professionnelles

                    Brandt, AD. 1946. Génie de la santé industrielle. New York : John Wiley et fils.

                    Commission des Communautés européennes (CCE). 1991-93. Cartes internationales de sécurité chimique. 10 vol. Luxembourg : CEC.

                    —. 1993. Guide du compilateur pour la préparation des fiches internationales de sécurité chimique (première révision). Luxembourg : Programme international de la CCE sur la sécurité chimique (PNUE/OIT/OMS).

                    Donagi, AE et al. 1983. Dangers potentiels dans diverses professions, une liste préliminaire [fichier sur carte]. Tel-Aviv : École de médecine de l'Université de Tel-Aviv, Institut de recherche en santé environnementale.

                    Donagi, AE (éd.). 1993. Guide des risques pour la santé et la sécurité dans diverses professions : Le système de santé. 2. Tel-Aviv : Institut israélien pour la sécurité et l'hygiène au travail.

                    Haddon, W, EA Suchman et D Klein. 1964. Recherche sur les accidents : méthodes et approches. New York : Harpers et Row.

                    Organisation internationale du travail (OIT). 1978. Classification internationale type des professions, édition révisée. Genève : OIT.

                    —. 1990. Classification internationale type des professions : ISCO-88. Genève : OIT.

                    Centre international d'informations sur la sécurité et la santé au travail (CIS). 1995. Fiches de données de sécurité internationales sur les professions. Réunion du Comité directeur, 9-10 mars. Genève : Organisation internationale du Travail.

                    Institut national pour la sécurité et la santé au travail (NIOSH). 1977. Maladies professionnelles : un guide pour leur reconnaissance. Publication n° 77-181 du DHHS (NIOSH). Cincinnati, Ohio : NIOSH.

                    Stellman, JM et SM Daum. 1973. Le travail est dangereux pour votre santé. New York : Livres d'époque.

                    Les Nations Unies. 1971. Index de la Classification internationale type de toutes les activités économiques. Publication des Nations Unies n° WW.71.XVII, 8. New York : Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies.

                    Département américain du travail (DOL). 1991. Dictionary of Occupational Titles, 4e édition (révisée). Washington, DC : DOL.

                    —. 1991. Le manuel révisé pour l'analyse des emplois. Washington, DC : DOL.